22/02/2012

Dead Line

Dead Line

dead line

Résumé :

 

Suite à des recherches sur une nouvelle molécule, une négligence de laboratoire pharmaceutique va entrainer la propagation d'un fléau fulgurant transformant les hommes en morts-vivants. Un petit groupe de survivants, oubliés dans une ville évacuée et mise en quarantaine, va tenter de survivre dans cet environnement hostile. Parmi eux Martin et Frank, deux flics, Eric et Fabrizio, deux jeunes malfrats, Alice, dont le mari Thomas est suspecté d'infection, Jérémie et sa fille Jade, François, un alcoolique fataliste, et le docteur Varda, chercheur spécialisé dans l'étude de la molécule. Malgré les tensions qui règnent au sein du groupe, tous vont tenter d'unir leurs forces pour sortir de cet enfer.

 

 

Réalisateur:  David Aboucaya

 

 

Acteurs :Manuel Gonçalves, Christian Perrette, Natale Naccari, Lucas Pedroni, Jérôme Voyon, Alain Marseglia, Marie line Royer, Emmanuel Perdrix, Jean-Pierre Ferri, Estelle Gonçalves

 

 

Pays :France

 

 

Année : 2012

 

 

Durée:88 min.

 

 

 

Dead Line

 

 

Critique :

Film de zombie à la sauce sudiste, ça donne une bouillabaisse à peine digeste avè l'assent. 

Micro budget généreux mais maladroit, Dead Line se laisse  regarder sans grand intérêt. Il faut dire que les films d'invasion de zombies, on en a tellement bouffés que l'on frôle l'indigestion et que Dead Line n'a pas une once d'originalité.

Série Z réalisée par David Aboucaya, Dead Line n'est qu'une succession de défauts, ceux-ci sont d'ailleurs tellement nombreux, qu'il en deviendrait lassant de les analyser. Passons donc rapidement sur l'amateurisme des acteurs, le scénar ridicule, le blabla inutile, le montage limite du à l'utilisation d'une caméra, le budget vêtements obligeant la plupart des zombies à porter un t-shirt blanc et à un des acteurs un singlet à capuche du plus bel effet et j'en passe.

L'histoire ultra basique d'un groupe de survivant à une invasion de zombies composé de personnages plus antipathiques les uns que les autres  aura tôt fait de lasser les plus téméraires des spectateurs.  

Attardons-nous plutôt sur deux qualités du film: les mouvements caméra et la musique.

Aboucaya essaye d'apporter à son cadre du dynamisme en jouant avec les plans fixes et les mouvements fluides ou saccadés à l'épaule. La musique quant à elle rappèle vaguement le cinema bis des années 70/80 avec ses synthés glauques et ses mélodies monotonnes .

Bref, à moins d'être un fan absolu du genre ou un spectateur avec beaucoup de second degré, il vous sera difficile de tenir les quatre-vingt huit minutes que dure ce petit Z zombièsque.

 

 

 

 Note : 05/20

 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

 

Editeur: Emylia

 

 

DVD :Image: 1.85/Son: Dolby Digital, DTS 5.1/Langues: Français/ Sous-titres : Anglais/ Bonus : Commentaire audio du réalisateur, Instants de tournage.

 

30/12/2011

Echap

Echap

 

 

echap

 

Résumé :

 

Un lendemain de beuverie, 5 copines en week-end d'enterrement de vie de jeune fille se lancent dans une séance de spiritisme.

 

En tombant sur un ancien camarade de classe aussi décédé que collant, les jeunes femmes vont vite s'apercevoir que dans le monde du cyber-spiritisme, on ne bloque pas un esprit aussi facilement qu'un contact Msn.

 

Dans certains cas, la touche Echap ne sert plus à rien..

 

 

 

Réalisateurs:  Christophe Berthemin, Dist De Kaerth

 

Scénariste: Christophe Berthemin

 

Acteurs :Noémie Alazard Vachet, Lavandra May, Eliska Cross, Anna Polina, Graziella Diamond, Dist De Kaerth 

 

 

Pays :France

 

 

Année : 2010

 

 

Durée:78 min.

 

 

 

echap

 

 

 

Critique :

 

Echap fait partie de ces films tellement peu recommandables que l’on peut se demander comment certains éditeurs et distributeurs on pu s’y intéresser.

Basé sur un pitch aussi basique que débile, le métrage de Trent et Dist (en plus ils sont 2) est un enchainement de scènes ratées d’un amateurisme déconcertant. Ennuyant, lent et mal joué, Echap nous conte l’histoire de 5 donzelles parties en week-end « enterrement de vie de jeune fille », qui se font harceler par un «  ciber esprit » réveillé à la suite d’une séance de spiritisme.

 

Trent et Dist nous gratifient d’un montage fait à l’arrache dénué de rythme, d’images au caméscope plates et peu inspirées, d’un son en prise directe non calibré et cerise sur le gateau d’une direction d’acteurs inexistante. Le talent des actrices n’aidant pas, rien n’est à sauvé de ce médiocre Echap.

Que les amateurs ne se réjouissent pas. Bien que le casting soit essentiellement composé d’acteurs venus du x, pas de scènes sexys ni de gore, un comble pour un film qui se prétend « cent pour cent dirty ».  

 

Bref, Echap est un bon Z de bas étage, un film de boules sans les scènes hards.

 

 

 

 Note : 2/20

 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

 

Editeur: Emylia.

 

 

DVD :Image: 1.78/Son: Dolby Digital Dts 5.1/Langues:Français/ Sous-titres : Anglais/ Bonus : - Commentaires audio des réalisateurs-Making of-Rencontre avec les actrices-« Avant première parisienne au Desperado »- « Echap en dédicace au Paris Manga »-B.O.-Clip-B.A.- Galerie photos.