30/11/2012

TOTAL RECALL:MEMOIRES PROGRAMMEES

TOTAL RECALL:MEMOIRES PROGRAMMEES

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur, dvd, Len Wiseman, Kurt Wimmer , Mark Bomback, Etats-Unis, Patrick Tatopoulos,Total recall memoires programmees,total recall,action sci-fi, False Memory,faux souvenirs,lens flare,lumière parasite,killer robot,robot tueur,three breasted woman,gas mask,masque à gaz,sexy

Résumé :

Modeste ouvrier, Douglas Quaid rêve de s’évader de sa vie frustrante. L’implantation de souvenirs que propose la société Rekall lui paraît l’échappatoire idéale. S’offrir des souvenirs d’agent secret serait parfait… Mais lorsque la procédure d’implantation tourne mal, Quaid se retrouve traqué par la police. Il ne peut plus faire confiance à personne, sauf peut-être à une inconnue qui travaille pour une mystérieuse résistance clandestine. Très vite, la frontière entre l’imagination et la réalité se brouille. Qui est réellement Quaid, et quel est son destin ?

 

 

Réalisateur: Len Wiseman 

 

Scénaristes:Kurt Wimmer , Mark Bomback 

 

Acteurs :Colin Farrell,Kate Beckinsale, Jessica Biel Bryan Cranston,Bokeem Woodbine,...

 

 

Pays : Etats-Unis

 

 

Année : 2012

 

 

Durée:113 min.

 

 

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur, dvd, Len Wiseman, Kurt Wimmer , Mark Bomback, Etats-Unis, Patrick Tatopoulos,Total recall memoires programmees,total recall,action sci-fi, False Memory,faux souvenirs,lens flare,lumière parasite,killer robot,robot tueur,three breasted woman,gas mask,masque à gaz,sexy

 

 

Critique :

Dans la lignée des remakes  et reboots  dont Hollywood est friand ces derniers temps, Total Recall ne déroge pas au fait qu’il fait moins bien que l’original.

Ne lançons pas le débat quant à la légitimité de tous ces films qui pompent allègrement dans la masse  certes tarissable mais foisonnante de films anciens.

L’opération souvent mercantile se solde souvent par un échec artistique mais rarement commercial. On n’est donc pas prêt de voir le phénomène s’arrêter.

Le film de Len Wiseman (Underworld) a beau se targuer de ne pas remaker  celui de Verhoeven, s’attaquer à un tel morceau culte de SF musclée  et débridée pousse inexorablement à la comparaison avec le matériau d’origine.

Pour être concis, disons que tout ce qui faisait l’âpreté, la violence et l’ambiguïté de l’original a ici disparu.

Total Recall n’est par ailleurs pas d’un mauvais film, loin de là.  La production design  extrêmement travaillée  rend plausible le nouveau postulat de base : un monde post apocalyptique traversé de part en part par un tunnel reliant la Fédération Unie de Grande-Bretagne et la Colonie.

Colin Farrel  incarne Douglas Quaid  un ouvrier de la colonie qui voulant échapper à son quotidien décide de franchir la porte de la société Rekall spécialisée dans l’implant de souvenirs. Lors de la séance tout part cacahouètes. Quaid se voit pourchassé par les soldats du gouvernement.

Les deux rôles féminins principaux tenus respectivement par Kate Beckinsale et Jessica Biel ont une telle puissance qu’ils effacent celui de Colin Farell  jouant le déprimé qui ne comprend pas ce qui lui arrive à l’écran.  On est loin des potiches « faire valoir» du héros maousse  qui transpire la testostérone.

 Les décors splendides de Patrick Tatopoulos en jettent, nous faisant oublier le côté « tout coule de source» du métrage. En effet, le gros point faible de Total Recall est  son script qui balaye tout suspense.

Reste donc à se mettre sous la dent des scènes d’action soignées et des combats bien chorégraphiés et filmés.

Bref, si l’on fait l’impasse sur le chef-d’oeuvre de Verhoeven, Total Recall est un bon divertissement qui aurait mérité un plus grand travail scénaristique.

 

 

 

 

 

Note: 14/20

 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

Editeur: Sony Pictures Home Entertainment

 

DVD (zone 2):Image:2.40:1/ Langues: Français,Anglais Sous-titres: Français,Anglais,Néerlandais/ Bonus:Courts-métrages - Science Fiction vs Science Réelle - La Conception de La Chute - Bêtisier

 

 

 

 

 


10/07/2012

UNDERWORLD: NOUVELLE ERE (UNERWORLD AWAKENING)

UNDERWORLD NOUVELLE ERE (UNDERWORLD AWAKENING)


Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur,review,UNDERWORLD NOUVELLE ERE,UNDERWORLD AWAKENING,Mans Marlind, Bjorn Stein,Len Wiseman,John Hlavin,J. Michael Straczysnki,Allison Burnett,Bjorn Stein,Stephen Rea,Michael Ealy,Theo James,India Eisley,Charles Dance,dvd,Sony Pictures Home Entertainment,vampire,scientist,escape,cryogenics,battle,action,armes insolites,combat,évasion,film en 3D,gothique,guerrier,loup-garou,morsure,suite,sexy


Résumé :

Dans le nouvel épisode de cette saga a couper le souffle, Kate Beckinsale incarne à nouveau la plus redoutable des guerrières vampire. Après des années d'emprisonnement, Sélène s'échappe et se retrouve dans un monde où les humains ont découvert l'existence des Vampires et des Lycans et cherchent à éradiquer ces deux races d'immortels. Dorénavant, Sélène doit combattre les humains et une nouvelle race terrifiante de super Lycans pour assurer la survie des donneurs de mort. 

Réalisateurs:  Mans Marlind, Bjorn Stein

 

Scénaristes:Len Wiseman,John Hlavin,J. Michael Straczysnki,Allison Burnett

Acteurs :Bjorn Stein,Stephen Rea,Michael Ealy,Theo James,India Eisley,Charles Dance,...

 

 

Pays :Etats-Unis

 

 

Année :2012

 

 

Durée:85 min.

 

 

ciné,cinéma,infos ciné,infos cinéma,résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur,review,underworld nouvelle ere,underworld awakening,mans marlind,bjorn stein,len wiseman,john hlavin,j. michael straczysnki,allison burnett,bjorn stein,stephen rea,michael ealy,theo james,india eisley,charles dance,dvd,sony pictures home entertainment,vampire,scientist,escape,cryogenics,battle,action,armes insolites,combat,évasion,film en 3d,gothique,guerrier,loup-garou,morsure,suite,sexy

 

 

 

Critique :

 

Kate Beckinsale, réendosse son costume de maitresse SM dans ce quatrième opus d'une franchise mêlant vampires, loups -garous et imagerie à la Matrix. Evitant le côté pompeux et pompant des trois précédents films, Underworld Nouvelle Ere est un petit condensé d'action en slow motion. Son scénario, on ne peut plus basique laisse la part belle aux combats et autres cabrioles de notre sculpturale héroïne Sélène. 

Underworld Nouvelle Ere, nous plonge douze ans dans le futur. Une loi martiale a été instaurée afin de débusquer les vampires qui pullulent dans nos villes. En plus de se coltiner des humains belliqueux aux fesses, Sélène se voit une nouvelle fois opposée aux Lycans (les loups-garous ndlr), qui eux, veulent mettre la main sur sa fille qui possède un code génétique hybride (Vampire et lycan à la fois) afin de créer des supers lycans.

Mans Marlind, Bjorn Steinmettent mettent en image une succession de scènes spectaculaires et très bien chorégraphiées. Dommage que le film manque de fond et d'audace scénaristique. Les personnages ne sont développés que du point de vue de leur charisme.  Sur écran ils paressent sans coeur et sans émotions.

Underworld Nouvelle Ere n'en demeure pas moins divertissant et captivant , évitant les temps morts grâce à sa durée assez courte (85 minutes) et une gestion du rythme maitrisée. Le style "ghotique/sf" de la franchise fonctionne toujours aussi bien et les effets spéciaux essentiellement numériques sont convaincants, rendant les scènes d'action et de transformation des lycans          impressionnantes.

Bref, Underworld Nouvelle Ere est un quatrième opus pas réellement nécessaire, mais efficace. Un anti Twighlight romantico proutprout qui ravira les fans de la franchise, les vampires addicts et les amateurs d'action sf.

 

 

 Note :14/20

 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

 

Editeur:Sony Pictures Home Entertainment

 

 

DVD :Image: 2.40:1/Son: Dolby Digital 5.1/Langues: Français, Anglais/ Sous-titres :Français,Anglais,néerlandais.