04/03/2015

WOLFCOP: CRITIQUE

Wolfcop

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, productuction, wolfcop, Lowell Dean, Leo Fafard,Amy Matysio,Sarah Lind,Corinne Conley,Jesse Moss,Jonathan Cherry,Aidan Devine,James Whittingham,Ryland Alexander,Jason Shabatoski,Lyndon Bray,Victor Lam,Cheryl Mazil,Laura Abramsen,Josh Strait,Canada ,2014,Echolands Creative Group, film d’horreur, comédie,horror, comedy,werewolf, loup garou, alcoholic cop, policier alcolique, body double, dédoublement de personnalité, bestiality, bestialité

 

 

Synopsis :  Ce n’est pas inhabituel pour le flic alcolique Lou Garou, de faire un black out et de se réveillé dans un endroit inconnu. Mais les choses prennent une nouvelle tournure. Les scènes de crime lui semblent étrangement familières, ses sens se sont affûtés,et quand c’est la pleine lune, il se transforme en un loup garou enragé.

Réalisateur: Lowell Dean

 

Scénariste: Lowell Dean

 

Acteurs: Leo Fafard,Amy Matysio,Sarah Lind,Corinne Conley,Jesse Moss,Jonathan Cherry,Aidan Devine,James Whittingham,Ryland Alexander,Jason Shabatoski,Lyndon Bray,Victor Lam,Cheryl Mazil,Laura Abramsen,Josh Strait

 

Pays :Canada 

 

Année :2014

 

Durée: 79 min.

 

Production: Echolands Creative Group

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, productuction, wolfcop, Lowell Dean, Leo Fafard,Amy Matysio,Sarah Lind,Corinne Conley,Jesse Moss,Jonathan Cherry,Aidan Devine,James Whittingham,Ryland Alexander,Jason Shabatoski,Lyndon Bray,Victor Lam,Cheryl Mazil,Laura Abramsen,Josh Strait,Canada ,2014,Echolands Creative Group, film d’horreur, comédie,horror, comedy,werewolf, loup garou, alcoholic cop, policier alcolique, body double, dédoublement de personnalité, bestiality, bestialité

 

Critique : 

On ne compte plus les créatures, monstres et boogeymen qui peuplent le bestiaire du cinéma fantastique et d'horreur. Parmi ceux-ci il y en a qui ont plus la cote que d'autres. Les vampires, les zombies et les loup garous sont éminemment prisés. Il est donc difficile de faire original pour un film qui utilise l'un de ces trois archétypes comme personnage central de son récit. Wolfcop tente sa chance en abordant le mythe de la lycanthropie sous l'angle de la comédie et ça fonctionne plutôt bien. Son héros, un flic alcoolo qui brûle la mèche par les deux bouts se voit embrigader dans une affaire mêlant complot, secte et loup garou. Une histoire qui rappelle la construction scénaristique de l'excellent Hot Fuzz d’Edgar Wright. Le récit de Wolfcop multiplie les clins d'oeil cinéphiles tout en gardant un cap claire menant vers un climax inattendu. Le réalisateur,Lowell Dean, met en boîte une série b sans complexes qui compile respectueusement et scrupuleusement un cahier des charges axé sur le pur divertissement. Rythme soutenu, cadrages intelligents, montage parfois surprenant et effets à l'ancienne, le réal montre un talent prometteur de bon "faiseur". 

Les acteurs sont éminemment crédibles pour le genre en arrivant à garder un équilibre,certes ténu,  entre exagération du jeu et contenance. 

Cerise sur la gâteau, les scènes de transformation sont hallucinantes et renouent avec les effets de prothèses, de maquillage et de montage pré CGI. Génial .

Bref Wolfcop, est une série B honnête qui renoue avec l’esthétique des 80’s tout en apportant sa touche débridée d’originalité éthylique. C’est marrant, audacieux et généreux. 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, productuction, wolfcop, Lowell Dean, Leo Fafard,Amy Matysio,Sarah Lind,Corinne Conley,Jesse Moss,Jonathan Cherry,Aidan Devine,James Whittingham,Ryland Alexander,Jason Shabatoski,Lyndon Bray,Victor Lam,Cheryl Mazil,Laura Abramsen,Josh Strait,Canada ,2014,Echolands Creative Group, film d’horreur, comédie,horror, comedy,werewolf, loup garou, alcoholic cop, policier alcolique, body double, dédoublement de personnalité, bestiality, bestialité

Note : 16/20

 

Bande-annonce :

Sites Internet :

Facebook

Twitter

Site officiel

IMDB

 

 

 

 

 

 

 

 

27/07/2011

Serial Killer Clown

Serial Killer Clown

 

 

Serial killer clown 0.jpg

 

 

Résumé :

 

 

John Wayne Gacy, le clown meurtrier ayant fait une trentaine de victimes aux États-Unis jusqu’à sa capture en 1980, reste encore aujourd’hui l’un des tueurs en série américains les plus notoires. Quelques mois avant son exécution, le 10 mai 1994, un jeune étudiant en criminologie de l’université de l’Illinois nommé Jason Moss prend contact avec le meurtrier. En se faisant passer pour un jeune homosexuel qui cherche sa place dans la société, Moss espère se rapprocher de Gacy afin de lui soutirer des informations sur ses motivations et son état d’âme en tant que tueur en série... Tiré d'une histoire vraie, ce film est également basé sur les mémoires de Moss “The Last Victim”.

 

 

Réalisateur:Svetozar Ristovski

 

 

Scénariste:Kellie Madison

 

Acteurs :William Forsythe, Jesse Moss, Emma Lahana, Cole Heppell,…

 

Pays :Canada

 

 

Année :2010

 

 

Durée:103 min.

 

 

 

 

Critique :

 

 

 

FICHE_RVB_DIVERS1-GACY.jpgFilm introspectif et très peu démonstratif, Serial Killer Clown (encore un titre ridicule pour la version française) aux allures de téléfilm passant sur TF1 l’après-midi, transcende la platitude de sa réalisation par une atmosphère assez malsaines. Oscillant entre fascination et manipulation, les deux personnages principaux : le serial killer John Wayne Gacy joué par l’excellent William Forsythe et Jason Moss joué par Jesse Moss,  un jeuneserial killer clown 2.jpg étudiant entré en contact avec le tueur pour un travail de fin d’année , entretiennent une relation vicieuse par lettres et coups de fil.  

 

Point de scènes chocs outrancières comme on pourrait s’y attendre, Svetozar Ristovsky opte pour une réalisation sobre et sans effets. Une serial killer clown 3.jpgattention toute particulière à été portée aux décors et à l’apparence générale du métrage, nous replongeant au début des années 90.

 

 

 

Bref, Serial Killer Clown, est une petite série B plate dispensableserial killer clown 4.jpg qui se laisse regarder.

 

 

 

 

 

 Note :10/20

 

 

 

Bande Annonce :

 


 

 

 

 

Editeur: Emylia.

 

 

DVD :Image: 1.78/Son: Dolby Digital 5.1, DTS/Langues:Français, Anglais