25/05/2016

UN DESSINATEUR/UN FILM/ UN DESSIN GAEL SEJOURNE

 

GAEL SEJOURNE

Dans cette rubrique,Fantasticmovies vous invite à un choc des cultures. Des auteurs/illustrateurs vous proposent,via un dessin original (réalisé expressément pour l’occasion) de pénétrer leur univers sous l’angle cinématographique. Un exercice de style dans lequel ils doivent illustrer un film de genre qui les a interpelés.

 

L’auteur: Gaël Séjourné

 

Nom:Séjourné

Prénom:Gaël

Naissance: 1966

Sites internet/blog: Page Facebook

 

Bibliographie:

Lance Crow Dog (5 albums) - scénario : Perrotin

 

Tatanka (5 albums) scénario : Callède

 

L’appel des origines (3 albums) scénario : Callède

 

Le Jour J (2 one-shot) scénario : Pécau-Duval

 

L’homme qui tua Che Guevara (one shot) scénario : Lupano

 

J’ai tué John Lennon (one-shot) scénario : Rodolphe

 

 

The Illustration (rien que pour vos yeux)

BD,bd,bande dessinée,illustration,dessin,dessinateur,scénariste,critique,album,série, dessin original,cinema,cine, Lance Crow Dog, Tatanka, L’appel des origines, Le Jour J, L’homme qui tua Che Guevara, J’ai tué John Lennon, Les Tueurs,Gaël Séjourné

Explication de l’illustration par Gaël:

Je me suis inspiré du film Les Tueurs réalisé par Robert Siodmak avec Burt Lancaster et Ava Gardner.

 

Le fim Noir est un genre qui m’a toujours attiré par son image particulière, ses ambiances aux éclairages particuliers qui participent à la tension, au suspense de l’histoire. Avec peu de moyens, les réalisateurs de ces films rivalisaient d’imagination pour créer ces oeuvres de série B qui aujourd’hui sont des classiques.

 

Certes, les histoires sont un peu désuètes aujourd’hui, mais je me laisse toujours embarquer par l’atmosphère qu’elles dégagent. Regardez Key Largo, Assurance Sur La Mort, Règlements De Compte, etc… et bien sûr Les Tueurs, adapté d’une nouvelle d’Hemingway, dont la scène d’ouverture à elle seule vaut le détour. En parlant de séquence d’ouverture, regardez aussi le plan d’intro de La Soif Du Mal d’Orson Welles.

 

Interview de Gaël Séjourné

 

Fantasticmovies:Quel est le dernier film que vous avez vu qui vous a le plus marqué?

Gaël Séjourné: Le Revenant m’a beaucoup marqué par sa réalisation. Le scénario hélas est trop mince pour en faire un grand film. Étonnant de la part d’Inarritu qui avec Birdman faisait déjà des prouesses de réalisation, mais sur un scénario beaucoup plus consistant.

 

Fantasticmovies: Quelles sont vos influences en tant que dessinateur?

Gaël Séjourné: Peut-on parler d’influences? Je ne sais pas! Des goûts profondément marqués, oui, mais dans des genres très différents, comme Boucq, Loisel, Gibrat, Marini, Rabaté, Binet, Franquin…

 

Fantasticmovies: Quelle est votre plus grande peur?

Gaël Séjourné: Peur de prendre l’avion ? Et encore, comme je ne prends pas l’avion, je n’ai pas à en avoir peur.

 

Par contre un AVC ou une connerie de ce genre, cela peut très bien me tomber dessus et me laisser diminué jusqu’à la fin de mes jours, ça, ça fout les jetons !

 

Fantasticmovies:Comics,bd européennes ou manga?

Gaël Séjourné: Je suis surtout BD européenne

Fantasticmovies: Est-il facile de trouver son style en tant que dessinateur tout en restant original?

Gaël Séjourné: Le style, c’est surtout les critiques qui le déterminent, c’est plus facile pour eux de regrouper les auteurs par «familles», quant à l’originalité c’est aussi eux qui en jugent. Le dessinateur quant à lui fait ce qu’il peut pour traduire sur le papier ce qu’il a dans la tête, et c’est déjà beaucoup s’il y arrive un peu.

Fantasticmovies: Que pensez-vous de la bd numérique?

Gaël Séjourné: Je ne pense pas que ce soit l’avenir, ou alors ce sera une nouvelle manière de raconter les histoires. Plus proche du stoy-board de film, où une image chassera l’autre, qui sait, avec du son ou de l’interactivité. Mais coller une planche de 8 cases telle quelle sur un écran, je ne vois pas l’intérêt. Sans compter que la conservation des données numériques semble plus qu’incertaine?

 

Fantasticmovies: Un conseil de dessinateur?

Gaël Séjourné: Etre très observateur, et si on veut faire de la BD, être très patient et passionné, car c’est une activité de longue haleine.

 

Fantasticmovies:Votre bd de chevet?

 

Gaël Séjourné: Je n’en ai pas, mais je feuillète régulièrement les auteurs cités plus haut.

 

Fantasticmovies: Un coup de coeur artistique?

 

Gaël Séjourné: Les illustrateurs américains des années 40 et 50, quand la photographie couleur n’existait pas encore !

 

Fantasticmovies:Quels sont vos projets?

Gaël Séjourné:Je réalise en ce moment un album sur le Gang des tractions avant en 1946, avec Rodolphe au scénario. Cela fera une histoire sur trois albums.

 

 

24/04/2016

UN DESSINATEUR/UN FILM/ UN DESSIN: RIFO

UN DESSINATEUR/UN FILM/ UN DESSIN: RIFO

 

 

Dans cette rubrique,Fantasticmovies vous invite à un choc des cultures. Des auteurs/illustrateurs vous proposent,via un dessin original (réalisé expressément pour l’occasion) de pénétrer leur univers sous l’angle cinématographique. Un exercice de style dans lequel ils doivent illustrer un film de genre qui les a interpelé.

 

 

L’auteur: Rifo

 

Nom: RIFO

 

Prénom: Ben

 

Naissance: Il y a longtemps, très longtemps, dans une lointaine galaxie....

 

Site internet/blog:  http://hiroshiman-rifo.blogspot.fr/

 

Biographie:

Entré au Psikopat à l'aube des années 90 avec toute une nouvelle garde, Rifo lui est resté fidèle, devenant comme eux un de ses représentant s emblématiques, notamment grâce à Hiroshiman, le superhéros atomique, et Captain Marcel. Plus récemment Rifo a rejoint la revue Aaarg! présentant une facette d'auteur plus réaliste.

 

Bibliographie:

Editions du Zébu

Hiroshiman    1995

Hiroshiman Sauve Le Monde  1997

Hiroshiman Va Au Fond     1999

Captain Marcel Et Les Bètes  2001

 

Editions AdE

Hiroshiman Les Origines 2001

 

Editions Taupinambour

Petits Mystères Saugrenus  2011

Hiroshiman Ultime              2013

 

Editions AAARG!

           Atroce! 

 

 

The Illustration (rien que pour vos yeux)

bd,bande dessinée,illustration,dessin,dessinateur,scénariste,critique,album,série,dessin original,cinema,cine,rifo,benoit rifo,aaarg!,hiroshiman,captain marcel,editions du zébu,editions ade,editions taupinambour

Explication de l’illustration par l’auteur:

Rifo: Il s’agit de Jaws ( Les Dents De La Mer). Pourquoi ce film? Je l’ai vu au cinéma quand il est sorti. Il était interdit au moins de 13 ans et j’en avais 12.

Je l’ai bien entendu revu des dizaines de fois depuis. Il y a dedans tout ce que j’aime dans un film: une histoire mystérieuse, un monstre sanglant, des personnages charismatiques, une musique marquante, des effets spéciaux en carton et même un doublage d’époque qui reste en mémoire tellement il est parfait. Bref c’est culte et je le revois encore sans jamais me lasser.

 

Interview de Rifo

 

Fantasticmovies:Quel est le dernier film que vous avez vu qui vous a le plus marqué?

Rifo: Edge Of Tomorrow

J’ai acheté le manga “All You Need Is Kill” après. Les japonais sont vraiment les rois des scénarios WTF.

 

Fantasticmovies: Quelles sont vos influences en tant que dessinateur?

Rifo: Franquin,Corben, Moebius: la sainte trinité de ma religion...

 

Fantasticmovies: Quelle est votre plus grande peur?

Rifo: Le vide...

 

Fantasticmovies:Comics,bd européennes ou manga?

Rifo: Les 3 sans problème.

Fantasticmovies:Que pensez-vous de la production franco-belge actuelle? Et plus généralement du marché de la bd dans son ensemble?

Rifo: C'est l'overdose de bouquins, j'ai envie d'en acheter des centaines, mais j'ai plus de place..

 

Fantasticmovies: Est-il facile de trouver son style en tant que dessinateur tout en restant original?

Rifo: Pas mal de dessinateurs enfilent les pantoufles bien chaudes d'un style ou d'une série à succès, donc  je dirais qu'il faut plutôt trouver du pognon que son style, c'est triste mais à l'heure actuelle c'est comme ça... Donc non, c’est pas facile du tout.

 

Fantasticmovies: Que pensez-vous de la bd numérique?

Heu... Comment dire... C’est nul à chier...

 

Fantasticmovies: Un conseil de dessinateur?

Rifo: Never give  up !

 

Fantasticmovies:Vos bd de chevet?

 

Rifo: L’Esprit Des Morts et les anthologies Creepy de Corben

 

Fantasticmovies: Un coup de coeur artistique?

 

Rifo: Apocalypse Sur Carson City de Guillaume Griffon

 

Fantasticmovies:Votre rituel lorsque vous dessinez?

 

Rifo: J’allume la lampe, et c’est tout de suite mieux...Non, sinon un bon café le matin, une bonne bière le soir et une bonne zique dans les noreilles, comme tout le monde quoi…

 

Fantasticmovies:Quels sont vos projets?

Rifo: Un best of de Hiroshiman en couleurs en 3 volumes...

 

 

 

12/02/2016

UN DESSINATEUR/UN FILM/ UN DESSIN: JORDI LAFEBRE

UN DESSINATEUR/UN FILM/ UN DESSIN

Jordi Lafèbre

 

 

Dans cette rubrique,Fantasticmovies vous invite à un choc des cultures. Des auteurs/illustrateurs vous proposent,via un dessin original (réalisé expressément pour l’occasion) de pénétrer leur univers sous l’angle cinématographique. Un exercice de style dans lequel ils doivent illustrer un film de genre (bon, pas cette fois-ci mais que ne ferions-nous pas pour une belle illustration) qui les a interpelé.

 

 

L’auteur: Jordi Lafèbre

 

Nom: Lafèbre Jordi

 

 

Naissance: 1979

 

Site internet:

http://jordilafebre.blogspot.be/

Biographie: 

 

Né à Barcelone en 1979, Jordi Lafebre étudie la bande dessinée à l'école Joso de Barcelone et les beaux-arts à l'université de Barcelone. En 2001, il fait ses premières armes dans l'illustration et la bande dessinée. Il entame une série de collaborations dans différents magazines espagnols, notamment le magazine jeunesse Mister K, dans lequel il publie El Mundo de Judy (Le Monde de Judy) aux côtés du scénariste Toni Font. Lafebre rencontre alors Zidrou, et ils décident de travailler ensemble. Après avoir contribué plusieurs fois au magazine SPIROU, Lafebre participe à l'album collectif La vieille Dame Qui N'Avait Jamais Joué Au Tennis Et Autres Nouvelles Qui Font Du Bien, scénarisé par Zidrou et paru aux éditions Dupuis. Lafebre et Zidrou commencent ensuite à travailler sur l'album Lydie. Lafebre allie son métier de dessinateur avec celui d'enseignant, qu'il adore, dans l'école où il a étudié.(source Bedetheque.com) 

Bibliographie: 

 

-La vieille Dame Qui N'Avait Jamais Joué Au Tennis Et Autres Nouvelles Qui Font Du Bien (2009)

-Lydie (2010)

-La Mondaine (en cours)

-Beaux Etés (en cours)

 

 

The Illustration (rien que pour vos yeux)

bd,Mister K,Beaux Étés,Le Monde de Judy,bande dessinée,illustration,dessin,dessinateur,scénariste,critique,album,série,interview,interview d’mc,dessin original,cinema,cine,,

Explication de l’illustration par l’auteur:

Des dizaines de films sortent chaque année. Créer une icône, une image qui reste pour toujours universelle c'est très difficile! Breakfast At Tiffani's ne dure que 120 minutes, mais Molly reste éternelle. 

 

 

Interview de Jordi Lafèbre

 

Fantasticmovies:Quel est le dernier film que vous avez vu qui vous a le plus marqué?

 

Jordi Lafèbre: Proud And Prejudice, je l'ai adoré et l'ai vu plein de fois. 

 

Fantasticmovies: Quelles sont vos influences en tant que dessinateur?

 

J.L.: J'en ai plein dont notamment les grands Uderzo, Franquin, Giraud, Chuck Jones, Miyazaki, Toriyama, Juliard...

 

 

Fantasticmovies: Comics, bd européennes ou mangas?

J.L.:Pourquoi pas tout? (rire)

 

Fantasticmovies: Quels sont vos projets?

 

J.L.: J'ai pas mal de projets en cours dont notamment la suite des Beaux Étés. 

 

Fantasticmovies: Est-il facile de trouver son style en tant que dessinateur tout en restant original?

 

J.L.: Ce n'est pas l'auteur qui choisis son style, celui-ci vient tout seul. Il faut l'accepter et le nourrir. 

 

Fantasticmovies: Que pensez-vous de la bd numérique?

 

J.L.:L'importance n'est pas le support mais la narration. Numérique ou papier, c'est le lecteur qui restera toujours le plus important. 

 

Fantasticmovies: Un conseil de dessinateur?

 

J.L.:Il faut rester curieux. 

 

 

 Fantasticmovies: Un coup de coeur artistique?

 

 J.L.:Porco Rosso.