16/02/2013

NIGHT WOLF (13 HRS): CRITIQUE

NIGHT WOLF (13Hrs )

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur, dvd,night wolf, Jonathan Glendening, Adam Phillips, Isabella Calthorpe, Tom Felton, Gemma Atkinson, Joshua Bowman, Angleterre,13 Hrs, Emylia,storm,tempête,barn,grange,attic,grenier,England, power outage,panne de courant,action,horreur

Résumé :Sarah Tyler retourne chez les siens pour une brève visite, l’environnement familial n’étant pas des plus agréables. L’arrivée d’une forte tempête va forcer Sarah, ses frères ainsi qu’un couple d’amis à rester dans cette maison isolée au milieu de la campagne toute une nuit. Ils se lancent dans une petite fête improvisée et vont vite découvrir qu’ils ne sont pas seuls, une bête sauvage assoiffée de sang surgit de l’obscurité pour les attaquer. Piégés et effrayés, rien n’est laissé au hasard et chacun commence à douter de l’autre…

 

 

 

Réalisateur:Jonathan Glendening

 

Scénaristes:Adam Phillips

 

Acteurs :Isabella Calthorpe, Tom Felton, Gemma Atkinson, Joshua Bowman,...

 

Pays :Angleterre

 

 

Année :2010

 

 

Durée:81 min.

 

 

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur, dvd,night wolf, Jonathan Glendening, Adam Phillips, Isabella Calthorpe, Tom Felton, Gemma Atkinson, Joshua Bowman, Angleterre,13 Hrs, Emylia,storm,tempête,barn,grange,attic,grenier,England, power outage,panne de courant,action,horreur

 

 

Critique :

Pourvu d’un titre des plus convenus et d’une jaquette au visuel kitsch et sans rapport avec son contenu (l’action ne se déroule pas en foret et le mec à l’avant plan n’est même pas dans le film), Night Wolf pourrait rendre réticent l’habitué des séries B à mettre la galette du film dans son lecteur. Ce n’est pas l’accroche stéréotypée: «Par le producteur de Dog Soldiers»( on ne peut pas dire que c’était un grand film) qui atténuera ce sentiment maintes fois ressentis mêlant curiosité masochiste et résignation  par le spectateur averti.

Parfois,heureusement, la magie du cinéma opère et surpasse nos espérances. C’est le cas de ce Night Wolf, certes pas parfait mais assez bien produit et original dans la manière dont il aborde le thème de la lycanthropie pour captiver l’attention.

Passées les vingt premières minutes barbantes et redondantes, le film prend son rythme de croisière soutenu. 

Cette histoire de retrouvailles familiales perturbées par l’arrivée d’un monstre prédateur sanguinaire tient plus ou moins la route. 

Malgré un travail de l’image, un jeu d’acteur et des effets de maquillage convaincants, Jonathan Glendening, le réalisateur, tombe dans quatre pièges «cas d’école» de la mise en scène et du montage. Tout d’abord, le surdécoupage et la rapidité des scènes d’action les rendent totalement illisible. Ensuite, le choix de ne montrer le monstre qu’en fin de métrage amplifie le suspense mais nécessite une maitrise de la caméra subjective et de l’exploitation optimale du hors champ, ce qui n’est pas le cas dans ce film. De plus, il faut pouvoir donner au spectateur des notions géographiques de l’espace dans lequel se déroule l’histoire, ici une énorme baraque défraîchie. Le spectateur s’y perd, tant les liens entre les différentes pièces de la bâtisse ne sont pas clairement définis. Une désorientation involontaire qui annihile toute tension liée au lieu de l’action.

Et enfin, le montage des plans de certaines scènes souffre d’ellipses inappropriées à des moments clés de l’action. Un bien lourd bagage de malfaçons qui place Night Wolf dans la catégorie des séries B sous exploitées.

Bref, Night Wolf est une petite série B qui aborde la lycanthropie sous un angle original mais qui souffre de scories qui affectent sa narration.  

 

 

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur, dvd,night wolf, Jonathan Glendening, Adam Phillips, Isabella Calthorpe, Tom Felton, Gemma Atkinson, Joshua Bowman, Angleterre,13 Hrs, Emylia,storm,tempête,barn,grange,attic,grenier,England, power outage,panne de courant,action,horreur

 

 

 

 

Note:12/20

 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

Editeur:Emylia

 

DVD (zone 2):Image:1.78/ Langues: Français,Anglais Sous-titres: Français/ 

 

 

 

19/11/2012

GRAND CONCOURS: GAGNEZ DES DVD DE SPACE TIME L'ULTIME ODYSSEE

CONCOURS: DES DVD DE SPACE TIME: L'ULTIME ODYSSEE à GAGNER.

 

Les éditions EMYLIA offrent aux lecteurs de fantasticmovies 3x 1 DVD du film SPACE TIME: L'ULTIME ODYSSEE à gagner.

 

Pour participer au concours, rien de plus simple, envoyez un e-mail avec vos coordonnées à l'adresse suivante:

fantasticmoviesblog@gmail.com et répondez aux questions

1) Qui a réalisé SPACE TIME: L'ULTIME ODYSSEE?(réponse dans ce blog)

2) Combien de personnes participeront au concours?(pour départager les gagnants)

Les 3 personnes ayant répondu correctement à la première question et à la question subsidiaire, remporteront un DVD du film. 

Concours ouvert du 19 au 29 novembre 2012 inclus et réservé à la France et à la Belgique.

 

FICHEJAQUETTEFACE-LOVE.png

 

20:22 Publié dans Concours | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : concours, gagner, gagner des dvd, dvd, space time l’ultime odyssee, emylia, participer, 3 dvd, questions |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | Killg

04/11/2012

DEVIL SEED

DEVIL SEED

 Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur, dvd, Greg A. Sager, Geoff Hart, Michelle Argyris,Shantelle Canzanese,Vanessa Broze,Kevin Jake Walker,Wayne Conroy, Canada, DEVIL SEED, Emylia, female nudity, nudité,demonic possession, possession démoniaque,exorcism, exorcisme,horror, horreur, sexy

Résumé :

Alexandra, une étudiante pétillante, retourne vivre avec ses colocataires, Jessica et Breanne, pour la rentrée universitaire. Après une nuit de fête et de débauche, Alex accepte de voir une voyante pour en savoir plus sur son avenir avec son petit-copain, Brian mais la séance se transforme en cauchemar quand celle-ci fait des allusions à la présence d’un esprit malveillant. Quand la jeune fille se réveille le lendemain, elle ne se rappelle de rien. Une série d’évènements étranges et surnaturels commence à se produire autour d’elle : bruits inquiétants, hallucinations, blackouts, lacérations sur le corps… Ayant l’impression de devenir folle, elle demande de l’aide à ses amis qui n’arrivent pas à concevoir le mal qui vit en elle. Elle fait donc appel à l'un de ses professeurs et à son père qui ont eu affaire à un cas de possession auparavant. Alors que son état empire, il est clair qu’Alex a été choisi par le démon pour pénétrer notre monde…

 

Réalisateur:Greg A. Sager

 

Scénaristes:Greg A. Sager,Geoff Hart

 

Acteurs :Michelle Argyris,Shantelle Canzanese,Vanessa Broze,Kevin Jake Walker,Wayne Conroy,...

Pays :Canada

 

 

Année : 2012

 

 

Durée:108 min.

 

 

 

 

 Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur, dvd, Greg A. Sager, Geoff Hart, Michelle Argyris,Shantelle Canzanese,Vanessa Broze,Kevin Jake Walker,Wayne Conroy, Canada, DEVIL SEED, Emylia, female nudity, nudité,demonic possession, possession démoniaque,exorcism, exorcisme,horror, horreur, sexy

Critique :

Un film de possession avec de belles nanas, ça vous dit ?

Usant jusqu’à la corde des effets de trouille maintes fois utilisés dans les films d’horreur, DEVIL SEED  peut s’apparenter à un inventaire de tous les moyens cheaps  qui font sursauter le téléspectateur:  télé qui s'allume  toute seule, lit qui se déplace, portes qui s’ouvrent, et j’en passe.

Greg A. Sager, le réalisateur, en bon faiseur nous sert un spectacle bien formaté mais sans originalité.

Alexandra( Michelle Argyris) Vit en collocation avec deux amies. De retour d’une soirée bien arrosée, elle décide d’aller voir une voyante. Se réveillant le lendemain sans souvenirs de ce qui s’est passé, elle présente des troubles comportementaux inquiétants.

Cliché jusqu’au bout de la bobine,DEVIL SEED  emprunte énormément  à L’Exorciste de Friedkin (Alexandra,possédée, urine debout devant une de ses colocataires, marche en araignée et tient des discours sexuellement malsains,…) mais aussi à Ghostbuster (les livres de la bibliothèque qui volent), aux Griffes De La Nuit(  la lévitation au-dessus du lit), à Poltergeist ( la télé brouillée),etc. 

DEVIL SEED n’en reste pas moins efficace. Bien produit, il est agréable à regarder. Certaines scènes chocs touchent au but et le jeu des acteurs n’est pas mauvais.

Bref,DEVIL SEED n’est certes pas original mais remplit son cahier des charges honnêtement.

 

 

 

 

 

 

Note: 15/20

 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

 

Editeur:Emylia

 

DVD (zone 2):Image:2.35/ Langue: Anglais,Français/Sou-titres: Français/Bonus: Scènes supprimées, scènes étendues,bêtisier, bande annonce, diaporama, making-of/ Copie digitale