23/04/2014

VU AU BIFFF: HAUNTER DE VINCENZO NATALI

 

 

 

VU AU BIFFF: HAUNTER DE VINCENZO NATALI

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,haunter, Vincenzo Natali, Brian King,Matthew Brian King, Abigail Breslin,Stephen McHattie,David Hewlett,Peter Outerbridge,Michelle Nolden,Samantha Weinstein,Sarah Manninen,Peter DaCunha,Eleanor Zichy,David Knoll,Marie Dame,Michelle Coburn,Martine Campbell,Tadhg McMahon, Canada, 2013,bifff,horror,mystery,thriller,ghost,fantome,murderer,meurtrier,fog,brouillard,recurrence,

 

 

Résumé :Ça y est : c’est dimanche, la veille du 16e anniversaire de Lisa. Dehors, un brouillard à faire pleurer Stephen King encercle la maison, et Lisa s’apprête à tirer la gueule toute la journée. Son jeune frère Robbie joue à Pacman avec son ami imaginaire, sa mère lui demande de faire le linge, son père travaille dans le garage et ils vont manger - dans l’ordre - des crêpes le matin, des macaronis au fromage à midi et un bon pain de viande le soir, avant de s’éclater en famille devant Arabesque. Mais Lisa en a ras-la-casquette : elle n’arrête pas de revivre cette même journée encore et encore. Ça y est : c’est dimanche, la veille du 16e anniversaire de Lisa. Brouillard, crêpes, macaronis et pain de viande. Elle en a vraiment marre et décide de changer sa routine habituelle en allant traîner dans le grenier, où elle fait une découverte déconcertante. (Copyright :Site officiel du Bifff)

 

Réalisateurs:Vincenzo Natali

 

Scénariste: Matthew Brian King

 

Acteurs:Abigail Breslin,Stephen McHattie,David Hewlett,Peter Outerbridge,Michelle Nolden,Samantha Weinstein,Sarah Manninen,Peter DaCunha,Eleanor Zichy,David Knoll,Marie Dame,Michelle Coburn,Martine Campbell,Tadhg McMahon

 

Pays :Canada

 

Année : 2013

 

Durée: 97 min.

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,haunter, Vincenzo Natali, Brian King,Matthew Brian King, Abigail Breslin,Stephen McHattie,David Hewlett,Peter Outerbridge,Michelle Nolden,Samantha Weinstein,Sarah Manninen,Peter DaCunha,Eleanor Zichy,David Knoll,Marie Dame,Michelle Coburn,Martine Campbell,Tadhg McMahon, Canada, 2013,bifff,horror,mystery,thriller,ghost,fantome,murderer,meurtrier,fog,brouillard,recurrence,

 

Critique :

 

Touche à tout de génie , Vincenzo Natali a prouvé tout au long de sa filmographie iconoclaste qu'il maitrisait un large spectre du cinéma de genre. Chacun de ses films a son identité, son esthétique et son traitement original. C'est dans cette originalité d'ailleurs que l'on retrouve la « Natali's touch » : un cinéma inventif et audacieux bousculant gentiment les codes « statiques » du fantastique.

Après s'être attaqué au thriller de sf (Cube,Cypher),au film fantastique décalé (Nothing),au film de monstre(Splice), Natali nous propose sa version du film de fantômes. Non dénué d'intérêt, Haunter rappelle immédiatement la pléthore de films de maison hantée que compte le genre. Du déjà vu et revu. Mais c'est sans compter avec le talent de l'auteur de nous cueillir en beauté. Le métrage brouille les pistes et emmène le spectateur dans un dédale scénaristique qui finalement s'avèrera extrêmement cohérent. Haunter regorge de clins d'oeil faisant appel à l'inconscient collectif du bisseux. On retrouve des éléments de The People Under The Stairs (Wes Craven), de A Nightmare On Elm Street (Wes Craven) , de Poltergeist (Tobe Hooper), de The Others (Alejandro Amenabar),  de Shining(Stanley Kubrick) et même d'Un Jour Sans Fin (Harold Ramis). C'est d'ailleurs le concept de ce dernier qui saute aux yeux dès les premières minutes du métrage. Dans les années 1980, Lisa ( Abigail Breslin)  revit jours après jours la même journée au saint de sa famille. Elle est la seule qui s'en rend compte car elle s'est « réveillée » c'est à dire qu'elle a pris conscience de son état de fantôme. Elle devra essayer de se sortir ainsi que sa famille de ce cercle infernal. Haunter nous sert pèle-mêle du voyage dans le temps, de la possession, des fantômes et un boogeyman. De quoi passer une heure trente de délire assez sobre.

Bref,Haunter n'est certes pas le meilleur Natali mais apporte sa touche de fraicheur à un genre trop balisé qu'est le film de fantômes/ maison hantée.

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,haunter, Vincenzo Natali, Brian King,Matthew Brian King, Abigail Breslin,Stephen McHattie,David Hewlett,Peter Outerbridge,Michelle Nolden,Samantha Weinstein,Sarah Manninen,Peter DaCunha,Eleanor Zichy,David Knoll,Marie Dame,Michelle Coburn,Martine Campbell,Tadhg McMahon, Canada, 2013,bifff,horror,mystery,thriller,ghost,fantome,murderer,meurtrier,fog,brouillard,recurrence,

 

 

Note : 15/20

 

Bande annonce:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21/09/2008

The Mist: enfin une bonne adaptation d'un roman de Stephen King

The Mist


the mist 1

 

Résumé 

Tandis qu’une brume étrange semble envelopper une petite ville du Maine, David et son jeune fils sont pris au piège dans un supermarché en compagnie d’autres habitants. David ne tarde pas à s’apercevoir que le brouillard est peuplé de dangereuses créatures.

 

Acteurs

Thomas Jane: David Drayton/ Nathan Gamble: Billy Drayton/ Laurie Holden: Amanda Dumfries/ William Sadler: Jim

the mist 2
 

Critique

 

Les adaptations des oeuvres de Stephen King au cinéma sont rarement à la hauteur des écrits. Nombre de cinéastes se sont cassés les dents à vouloir retranscrire les histoires du romancier du Maine sur petit ou grand écran.

The Mist déroge à cette règle et se place parmi les meilleures transpositions cinématographiques d’un roman du King. Enfin.

Un brouillard épais envahit petit à petit un village du Maine (région des Etats –Unis) suite à une tempête. Les habitants sont pris au piège car dans cette brume se cachent des créatures sanguinaires.

David, coincé avec d’autres survivants dans un supermarché, essayera de protéger son fils et de retrouver sa maison.

 Frank Darabond, le réalisateur, nous emballe ce film de manière honnête.


the mist 3

Loin d’être un simple « survival movie », The Mist peut aussi se voir comme une étude sur la nature humaine et un brûlot contre les fanatiques. Les personnages coincés comme des rats vont petit à petit révéler leur vrai visage allant jusqu’à sacrifier l’un des leurs sans réelle raison si ce n’est l’aveuglement doctrinaire de certains qui voient en se geste un salut.


the mist 4

Outre son aspect sociologique, le film de Darabond est un excellent divertissement. Le rythme est soutenu, le jeu des acteurs est irréprochable  et la mise en scène est sans aucunes fautes.

Darabond va même savamment distiller dans The Mist, des clins d’oeils référentiels au cinéma de genre : on peu apercevoir une affiche de The Thing de Carpenter dans l’atelier de David, le brouillard cachant des créatures sanguinaires fait penser au The Fog lui aussi de Carpenter, les corps des victimes servant de nid à des araignées rappelle le Aliens de Cameron, etc.


the mist 5

Pour couronner le tout, la fin proposée par Darabond est une des plus noires de l’histoire du cinéma fantastique.

 

Les effets spéciaux approximatifs sont le seul point négatif du métrage.

 the mist 6

Bref, The Mist, est un film à voir.

 Killg

Cote : 18/20

 

Bande annonce