30/12/2013

NEWS: LE COURT LA MOMIE A BESOIN DE VOTRE SOUTIEN

LA MOMIE UN COURT PROMETTEUR QUI A BESOIN DE VOUS

4175c62a5911b53cf10b9bc69a17d9dd.png


 

Lewis Eizykman (Maximilien, voir critique et interview ici), jeune réalisateur de talent, épaulé par les gars de Broken Production, fait appel au crowdfunding via ulule pour financer son nouveau projet: La Momie. En voici le synopsis alléchant : «Une personne momifiée se montre en spectacle tous les jours au même endroit. Qu'il pleuve, neige ou vente, elle se tient là, immobile derrière ses bandelettes noircies par le temps. Un échantillon de l'humanité défile sous ses yeux, lui sourit, lui parle, lui fait des grimaces et lui donne de l'argent, mais sans jamais se demander qui se cache réellement derrière ce masque terrifiant.»Un court que l’on pressent poétique mais surtout hors des sentiers balisés d’un cinéma consensuel.

N’hésitez donc pas à mettre la main à la poche, fans de genre exigeants que vous êtes.

Le lien vers la page ulule: http://fr.ulule.com/la-momie/

23/12/2013

COURT METRAGE : MAXIMILIEN/CRITIQUE/INTERVIEW DU REALISATEUR LEWIS EIZYKMAN

 

 

MAXIMILIEN

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Lewis Eizykman, Lewis Eizykman,court métrage, Flavien Dareau, France, Broken Production, Maximilien

 

Résumé :Depuis le temps qu’il en rêvait, Maximilien, de son piercing en argent.


Réalisateur:Lewis Eizykman

 

Scénariste:Lewis Eizykman

 

Acteur:Flavien Dareau

 

Pays :France

 

Année : 2012

 

Durée:6 min 20

 

Production: Broken Production


 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Lewis Eizykman, Lewis Eizykman,court métrage, Flavien Dareau, France, Broken Production, Maximilien


 

Critique :

Maximilien, un adulescent attardé, rêve de son pearcing en argent. Dans son lit, il va subir les affres d’une telle envie.

Présenté à la manière d’un conte trash,Maximilien est un délir dont les clés de compréhension ont été jetées au fin fond du subconscient de son réalisateur, Lewis Eizykman. Il le dit lui-même (voir interview plus bas), le court est une retranscription d’un cauchemar qu’il a eu. Néanmoins, on peu relever dans ce court au lieu et au personnage unique, quelques thèmes psychanalytiques récurrents et communs à tous: l’adolescence, la pensée magique,la castration,la folie,etc.

Sobre et beau, Maximilien est un régal pour les yeux et les oreilles. Eizykman a travaillé dans les détails l’apparence sonore et visuelle de son métrage. Sa courte durée et son traitement en voix off (un peu mièvre)qui contraste avec les propos dits et montrés, sont bien pensés et renforce le sentiment d’une virée dans un univers où les règles cartésiennes n’ont pas lieu. Sous ses airs gentillets, Maximilien installe un climat malsain et décontenançant.

 

Bref, Maximilien est un court barré nonsensique mais sensé, une petite virée cauchemardesque dans l’esprit de son réalisateur.   

 

Note : 16/20

 

 

 

Site Internet :

http://brokenprod.blogspot.be/

 

 

 

 

Interview du réalisateur et scénariste: Lewis Eizykman

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Lewis Eizykman, Lewis Eizykman,court métrage, Flavien Dareau, France, Broken Production, Maximilien


 

Fantasticmovies:Pourriez-vous vous présenter en quelques mots aux lecteurs de fantasticmovies?

 

Lewis Eizykman :Je m’appelle Lewis Eizykman, j’ai fait des études d’audiovisuel à Paris 8, et depuis j’essaie de gagner ma vie sans trop m’éloigner de ma passion pour le cinéma, ce qui n’est pas tous les jours évident.

 

Fantasticmovies: Quel est le dernier film que vous avez vu qui vous a le plus marqué?

L.E. : Le plus marqué, je dirais Killer Joe de Friedkin, mais ça remonte à quelque temps déjà.

Fantasticmovies: Quelles sont vos influences en tant que cinéaste?

 

L.E. : Tarantino, Friedkin, Greenaway, Ritchie, les premiers films de Jeunet et Caro, Sergio Leone… Des cinéastes qui semblent autant s’intéresser à la manière de raconter leur histoire, d’un point de vue purement formel, qu’à l’histoire en elle-même.

 

Fantasticmovies: Que pensez-vous du cinéma de genre actuel en général et dans votre pays? 

 

L.E. : Je ne suis pas du tout un spécialiste, j’aurais peur de vous dire des bêtises. J’ai simplement l’impression qu’en France, pour faire un film de genre avec des moyens conséquents, c’est un peu mission impossible !

 

 

Fantasticmovies:Comment est né le projet?

 

L.E. : D’un cauchemar que j’ai fait. Terrifiant comme tout cauchemar, mais visuellement très marquant.

 

 

Fantasticmovies: Maximilien est vraiment très beau à regarder et le travail du son est vraiment bien, était-ce  beaucoup de travail en post-production?

 

L.E. : Oui, d’autant plus qu’il n’y avait aucun son direct sur le tournage. Mais c’est la partie que je trouve la plus jubilatoire, celle où l’univers que vous aviez imaginé prend vie peu à peu.

 

Fantasticmovies: Les thèmes relevés par Maximilien sont nombreux malgré son apparente sobriété : l’adolescence, les méfaits de la pensée magique (ça ira mieux demain),la santé mentale, la castration,...

Pouvez-vous nous donner quelques clefs pour déchiffrer votre conte barré?

 

L.E. : Bah pas vraiment, en fait, comme c’est la retranscription visuelle d’un cauchemar, les clefs doivent être quelque part dans mon cerveau, mais je vous avoue que j’ai pas super envie d’aller les chercher.

 

Fantasticmovies:Fut-il facile de trouver des acteurs et une équipe motivés pour le film?

 

L.E. : Oui, parce que je travaille toujours plus ou moins avec les mêmes personnes, qu’il s’agit d’un projet suffisamment « barré », comme vous l’avez dit, pour que tout le monde s’amuse et que le tournage ne dure pas plus d’un week-end.

Néanmoins, plusieurs personnes qui ne nous connaissaient pas et qui devaient compléter l’équipe, m’ont envoyé un mail complètement flippé après lecture du scénario en me disant que malheureusement un imprévu de dernière minute les empêchait de participer à l’aventure…

 

 

Fantasticmovies: Avez-vous une anecdote à raconter à propos du tournage?

 

L.E. : Rien de très sexy, aucun technicien décapité par la chute d’un projo et trop peu de temps pour une histoire d’amour fulgurante qui aurait pu finir dans un bain de sang, désolé, la prochaine fois, j’espère.

 

Fantasticmovies: Parlez-nous du budget de Maximilien.

L.E. : Environ 3000 euros, pris en charge par Broken Production et moi-même. Mais je ne vous cache pas que c’est un peu compliqué de trouver des financements pour ce type d’histoire. 

 

Fantasticmovies:  Des projets futurs ?

L.E. : Un nouveau court produit par Broken avec une momie  comme personnage principal, et puis un long en développement, mais comme son nom l’indique, c’est long !

 

Fantasticmovies: Un mot pour la fin?

L.E. : Merci de vous intéresser aux courts métrages, on se sent un peu moins seuls.