24/07/2013

La Trilogie Originale Des Puppet Master chez Artus Films

La Trilogie Originale des Puppet Master chez Artus films.

critique puppet master,critique puppet master 2,critique puppet master 3, Ciné,cinéma,infos ciné,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,Puppet Master, Puppet Master 2, Puppet Master 3, Charles Band, David Schmoeller, Stuart Gordon, Maria Lease, Peter Manoogian,Puppet Master 3,David DeCoteau, Paul Le Mat, William Hickey, Irene Miracle,Artus Films, Elizabeth Maclellan, Collin Bernsen, Steve Welles,

critique puppet master,critique puppet master 2,critique puppet master 3, Ciné,cinéma,infos ciné,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,Puppet Master, Puppet Master 2, Puppet Master 3, Charles Band, David Schmoeller, Stuart Gordon, Maria Lease, Peter Manoogian,Puppet Master 3,David DeCoteau, Paul Le Mat, William Hickey, Irene Miracle,Artus Films, Elizabeth Maclellan, Collin Bernsen, Steve Welles,critique puppet master,critique puppet master 2,critique puppet master 3, Ciné,cinéma,infos ciné,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,Puppet Master, Puppet Master 2, Puppet Master 3, Charles Band, David Schmoeller, Stuart Gordon, Maria Lease, Peter Manoogian,Puppet Master 3,David DeCoteau, Paul Le Mat, William Hickey, Irene Miracle,Artus Films, Elizabeth Maclellan, Collin Bernsen, Steve Welles,



Les films: 

Fleuron du cinoche fauché de la fin 80’s, produit par Charles Band , qui à l’instar d’un Roger Corman, fabriqua des séries B plus vite que son ombre, Puppet Master(1989) est le premier film d’une franchise qui compte pas moins de 10 films à son actif. 3e film dans la chronologie de l’histoire des poupées tueuses, réalisé par David Schmoeller, le métrage met en scène un fabricant de poupées, André Toulon ( William Hickey) ,qui en 1939, a réussi à insuffler la vie à ses marionnettes : les Puppet Master. Découvert par les Nazis, il se suicide afin d’emporter son secret avec lui.En 1989, un groupe de jeunes hommes aux pouvoirs extralucides se rend dans l’hôtel particulier de Toulon afin d’y retrouver l’un de leurs proches. Les médiums se rendent vite bien compte que les Puppet Master n’ont pas disparu avec leur maître.

A évidemment ne pas prendre au sérieux, Puppet Master sent bon la nostalgie d’un cinéma à la fois généreux mais foutraque, mercantile mais passionné, un film culte de son époque.

Une pure série B que tout fan de cinéma des années 80  doit avoir dans sa collection.

On continue avec le bien nommé, Puppet Master 2(1991), considéré (à tort?) par les fans, comme le meilleur de la franchise nous conte la suite des aventures de nos «psycho toys», ceux-ci entreprennent de ramener à la vie leur créateur André Toulon. Déterré et devenu mort-vivant, ce dernier permet aux marionnettes de se maintenir en vie. Ayant, pour cela, besoin de cerveaux humains, une nouvelle série de crimes atroces va bientôt déferler. Un synopsys alléchant au vue du premier épisode mais qui en reprend la trame et les idées.Puppet Master 2 répond au cahier des charges de la séquelle: plus de morts,plus de gore,un peu de nudité et des puppets encore plus revanchardes. Passons à la troisième galette, Puppet Master 3,une préquelle sympathique dans laquelle, le Dr Hess envoie la Gestapo kidnapper Toulon pour lui dérober son savaoir. Aidé par les Puppet Master, Toulon parvient à s’échapper, mais sa femme, Elsa, est tuée. Créant de nouvelles marionnettes encore plus diaboliques, en leur insufflant l’essence de vie de son épouse, il prépare sa vengeance. Un troisième volet réalisé par David DeCoteau dans lequel les puppets acquièrent un capital sympathie en s’attaquant aux nazis. 

  

Les poupées tueuses dans le cinéma d’horreur sont nombreuses,elles apparaissent notamment dans : Dolls (Stuart Gordon), Dolly Dearest (Maria Lease),Demonic Toys (Peter Manoogian)et bien sûr Child’s Play (Tom Holland) qui met en vedette la star de tous ces bouts de plastics tueurs de masse: Chucky.

Replonger dans la franchise des Puppet Master, c’est retrouver cette ambiance toute particulière de ces séries B vintages parfois bancales mais jouissives. Un petit plaisir régressif que les passionnés mais aussi les curieux de ces films old school dénuées d’sfx digitaux, faits avec les moyens du bord apprécieront.

Bref, replongez dans ces trois Puppet Master, c’est s’imprégner de cet age d’or du cinoche de genre fauché mais décomplexé.    

 

Les Dvd:

 

 

 

critique puppet master,critique puppet master 2,critique puppet master 3, Ciné,cinéma,infos ciné,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,Puppet Master, Puppet Master 2, Puppet Master 3, Charles Band, David Schmoeller, Stuart Gordon, Maria Lease, Peter Manoogian,Puppet Master 3,David DeCoteau, Paul Le Mat, William Hickey, Irene Miracle,Artus Films, Elizabeth Maclellan, Collin Bernsen, Steve Welles,


 

Puppet Master : DVD zone 2: Image: 1.77 original respecté/ Langue: Anglais,Français/Sou-titres: Français/Bonus: Puppet Master, chapitre 1, par Francis Barbier, Diaporama d’affiches et photos, Bandes-annonces

critique puppet master,critique puppet master 2,critique puppet master 3, Ciné,cinéma,infos ciné,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,Puppet Master, Puppet Master 2, Puppet Master 3, Charles Band, David Schmoeller, Stuart Gordon, Maria Lease, Peter Manoogian,Puppet Master 3,David DeCoteau, Paul Le Mat, William Hickey, Irene Miracle,Artus Films, Elizabeth Maclellan, Collin Bernsen, Steve Welles,

 

Puppet Master 2: DVD zone 2: Image: 1.77 original respecté/ Langue: Anglais,Français/Sou-titres: Français/Bonus: Puppet Master, chapitre 2, par Francis Barbier, Diaporama d’affiches et photos, Bandes-annonces

photos,critique puppet master,critique puppet master 2,critique puppet master 3, Ciné,cinéma,infos ciné,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,Puppet Master, Puppet Master 2, Puppet Master 3, Charles Band, David Schmoeller, Stuart Gordon, Maria Lease, Peter Manoogian,Puppet Master 3,David DeCoteau, Paul Le Mat, William Hickey, Irene Miracle,Artus Films, Elizabeth Maclellan, Collin Bernsen, Steve Welles,

Puppet Master 3: DVD zone 2: Image: 1.77 original respecté/ Langue: Anglais,Français/Sou-titres: Français/Bonus: Puppet Master, chapitre 3, par Francis Barbier, Diaporama d’affiches et photos, Bandes-annonces

 

Editeur: Artus Films

 

Bandes Annonces:

 

Puppet Master


 

Puppet Master 2


 

Puppet Master 3

 

 

 

 

 

 

 

 

12/11/2011

Destination Mars ( coffret DVD)

Destination Mars

 

 

destination mars

 

Présentation:

 

Entre 1947 et 1953, l’Amérique a peur de l’envahisseur communiste. La guerre froide engendre le maccarthysme et la chasse aux sorcières rouges amène son lot de dénonciations et de mises à l’écart.

Eternel reflet des phobies sociales, le cinéma incarne l’ennemi soviétique dans la peau des martiens.

La première moitié des années 50 a donc vu fleurir des dizaines de métrages de science-fiction dans lesquels les méchants martiens sont toujours prêts à envahir la Terre et asservir les humains.

Cette période riche et prolifique pour le genre est tout simplement restée comme celle de l’âge d’or.

 

 

Réalisateurs:William Cameron Menzies (LES ENVAHISSEURS DE LA PLANETE ROUGE), Kurt Neumann(24H CHEZ LES MARTIENS), Lesley Selander (FLIGHT TO MARS), Harry Horner (RED PLANET MARS)

 

 

Pays :Etats-Unis

 

 Films du coffret :     LES ENVAHISSEURS DE LA PLANETE ROUGE  Invaders from Mars( 1953,85 min.)

                                                         24H CHEZ LES MARTIENS Rocketship XM (1950,77 min.)

                                   FLIGHT TO MARS ( 1951, 68 min.)

                                   RED PLANET MARS ( 1952, 83 min. )

 

 

destination mars

 

                                    

 

Critique :

 

Belle initiative d’Artus film d’avoir sorti un coffret sur l’âge d’or de SF américaine centré sur la planète rouge. Tel un documentaliste éclairé, l’éditeur déterre 4 petites pépites du cinoche de genre des années 50 .

Le coffret Mars comprend deux dvd contenant chacun deux métrages.

Sur la première galette , sont regroupés deux fleurons de la SF américaine : Les Envahisseurs De La Planète Rouge (Invaders from Mars) et 24 Heures Chez Les Martiens(Rocketship XM).

Le premier, réalisé par William Cameron Menzies, met en scène une invasion extraterrestre vue à travers les yeux d’un enfant. Véritable réussite, Les Envahisseurs De La Planète Rouge préfigure, tant dans sa réalisation que dans la façon de traiter l’invasion extraterrestre, de nombreux métrages et de séries tv abordant le même sujet. Un véritable petit chef d’œuvre à découvrir.

Le second, 24 Heures Chez Les Martiens, réalisé par Kurt Neumann, lui aussi très intéressant.

D’une part, par sa mise en scène intelligemment simple, les scènes se déroulant sur  Mars sont filmées à l’aide d’un filtre rouge.

D’autre part ,par un scénario novateur pour l’époque mettant en exergue les dangers de l’arme atomique. Pour couronner le tout, le final de 24 Heures Chez Les Martiens s’avère d’un pessimisme tout à fait inhabituel pour le cinoche SF des 50’s.

La seconde galette comprend deux métrages moins réussis.

Commençons par Flight To Mars de Lesley Selander, qui vaut vision pour ses martiennes en mini- jupes, ses décors cheaps et son scénario on ne peut plus convenu.Flight To Mars est à voir au second degré.

 Red Planet Mars de John L. Balderston, quant à lui,  s’avère être un plaidoyer anti-communiste sous fond de religiosité exacerbée. Un véritable film de propagande qui  reflète l’état d’esprit de son époque. A noter,  Red Planet Mars se termine de manière surprenante.

 

Bref, un coffret indispensable pour tout amateur de SF.

 

 

 

 

 Note :18/20

  

 

 

 

 

 

Editeur: Artus Film