08/10/2011

Sulfures ( Don't Let Him In)

SULFURES

 

 

sulfures

 

 

Résumé :

 

Partant en weekend en province, Paige et Calvin autorisent à contre cœur la sœur cadette de ce dernier à emmener avec eux Tristan, un trader aussi charmant qu’arrogant qu’elle vient de rencontrer. Mais lorsque le groupe apprend qu’un serial killer sadique surnommé « le chirurgien des arbres » qui a pour manie de suspendre les morceaux du corps de ses victimes, est à l’œuvre dans les parages, Paige doit faire face à la perturbante vérité concernant Tristan…

 

 

 

 

 

 

 

 

Réalisateur:Kelly Smith

 

Scénaristes :Kelly Smith, Chris Andrews

 

Acteurs :Sophie Linfield, Sam Hazeldine, Gordon Alexander, Rhys Meredith, Katie Don-Hughes, Jason Carter, Poppy Grout, Esther Shephard,…

Pays :Angleterre

 

 

Année : 2011

 

 

Durée:76 min.

 

 

 

sulfures

 

 

 

Critique :

 

Petite série B sans prétention, oscillant entre le slasher et le torture porn, Sulfure est une bonne petite surprise.

Certes, niveau scénario, rien de bien folichon à se mettre sous la dent, le pitch se limitant au sempiternel groupe d’amis se rendant en week–end dans un trous paumé dans lequel sont perpétrés d’horribles meurtres… Je vous laisse deviner la suite.

Hormis un petit twist prévisible aux trois quarts du métrage, Sulfures suit les sentiers balisés d’un cinéma de genre maintes fois exploités.

Non, Sulfures n’est pas original, mais apporte un certain plaisir au spectateur fan de genre du à une touche « so british » apportant au métrage un authentique climat propre au cinoche britannique.    Certaines scènes sanglantes sont du plus bel effet hormis quelques ratés dus à des CGI approximatifs . Le rythme de Sulfures allant crescendo, évite les longueurs soporifiques et le blabla inutile, monnaie courante des petits budgets. 

Le jeu des acteurs, qui livrent le meilleur d’eux-mêmes pour donner vie à leurs personnages respectifs est assez bon.

Bref, Sulfures, petite série B avec les moyens d’un bon gros Z, se laisse regarder à sa juste valeur.

 

 

 

 

 Note :11/20

 

 

 

Bande Annonce :

 


 

 

 

 

 

 

Editeur: Emylia.

 

 

DVD :Image: 1.85/Son: Dolby Digital 5.1, DTS/Langues:Français, Anglais/ Sous-titres : français.

23/07/2008

Severance


Severance


severance 1

 

Résumé 

 

Les employés d’une société de vente d’armes se rendent à un week-end sportif en Europe de l’Est organisé par leur entreprise.

Sur place, ils seront les proies de soldats locaux. Ils devront alors tout faire pour survivre.

 

Acteurs principaux 

 

Laura Harris: Maggie/ Danny Dyer: Steve/ Judith Victor: Nadia…

severance 2
 

Critique

 

Le réalisateur de Severance, Christopher Smith, est un des maillons du renouveau du cinéma britannique (voir critique sur The Cottage). En seulement deux films (l’excellent Creep et le film dont on parle ici), Smith a pu démontrer ses talents de cinéaste.

Mêlant, comme le veut la tradition anglaise, humour et horreur, Severance est un survival atypique. Tout d’abord par le choix des personnages principaux : des trentenaires employés de bureau. Ensuite par le choix des assaillants : des soldats chtarbés.

 severance 3

Severance mêle avec bonheur un second degré « so british » à une violence parfois bien gore (décapitation, jambes sectionnées etc.). Smith manie habilement son métrage et emmène le spectateur dans ses délires.

Les interactions entre les personnages sont souvent truculentes et les effets de suspense, bien rendus. On sursaute et on rigole.

 

Seuls petits défauts du film : des longueurs et des personnages parfois un peu trop caricaturaux.

 

Bref, un film à voir pour passer du bon moment.

 

Killg

 severance 4

Cote : 14/20

 

Bande annonce :