07/10/2012

MEN IN BLACK 3 : CRITIQUE

MEN IN BLACK 3

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur,men in black 3, Barry Sonnenfeld, Will Smith,Tommy Lee Jones,Josh Brolin,Jemaine Clement,Emma Thompson, Etats-Unis,alien,prison,criminal,criminel,time travel,voyage dans le temps,SEXY

Résumé :

En quinze ans de carrière chez les Men in Black, l’agent J (Will Smith) a vu beaucoup de phénomènes inexplicables… Mais rien, pas même le plus étrange des aliens, ne le laisse aussi perplexe que son partenaire, le sarcastique K (Tommy Lee Jones). Lorsque la vie de K et le destin de la Terre sont menacés, l’agent J décide de remonter dans le temps pour remettre les choses en ordre. Il va alors découvrir qu’il existe certains secrets de l’univers que K ne lui a jamais révélés. Il est cette fois obligé de faire équipe avec l’agent K (Josh Brolin), plus jeune, pour sauver la vie de son partenaire, l’agence, et l’avenir même de l’humanité… 

 

 

Réalisateur:Barry Sonnenfeld

 

Scénaristes: Etan Cohen,Lowell Cunningham

 

Acteurs :Will Smith,Tommy Lee Jones,Josh Brolin,Jemaine Clement,Emma Thompson,...

 

Pays :Etats-Unis

 

 

Année :2012

 

 

Durée:106 min.

 

 

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur,men in black 3, Barry Sonnenfeld, Will Smith,Tommy Lee Jones,Josh Brolin,Jemaine Clement,Emma Thompson, Etats-Unis,alien,prison,criminal,criminel,time travel,voyage dans le temps,SEXY

 

 

 

 

Critique :

10 ans séparent Men In Black 2 de Men In Black 3.  Avec son budget de près de 225 millions de dollars (le double de Men In Black 2 et presque le triple de Men In Black), ses têtes d’affiches prestigieuses (Will Smith,Tommy Lee Jones,Josh Brolin) et son réalisateur attitré Barry Sonnenfeld, on était en droit de s’attendre à du lourd. A l’arrivée Men In Black 3 est une petite déception. Mais pourquoi, alors que tous les ingrédients sont présents, la magie n’opère plus?

Tout d’abord parce-que le mélange d’humour et de SF ne prend pas cette fois -ci. Will Smith a beau s’égosiller et faire tout un tas de grimaces à l’écran, pas une seule scène marrante à se mettre sous la dent durant les 45 premières minutes du métrage. Une franchise qui tire son succès d’un duo d’acteurs  charismatiques aussi improbable que drôle, ne peut renouveler l’essais si la moitié de celui-ci fait défaut toute une partie du film. Sans Tommy Lee Jones, Will Smith n’a pas de répondant mordant à ses répliques.

Ensuite parce-que l’histoire est d’une banalité affligeante. L’agent J est forcé de retourner dans le passé pour empêcher que la version actuelle de Boris l’Animal, le plus dangereux criminel de l’univers, aille tuer l’agent K de 1969. Du vu et revu.

Enfin, parce-que les effets spéciaux essentiellement réalisés pour la 3D, perdent en efficacité sur un écran de salon.

 

Néanmoins Men In Black 3 reste un bon divertissement, remplissant son cahier des charges. Une scène avec Andy Warhol et le milieu de la mode vaut à elle seule la vision du métrage. 

Josh Brolin est convaincant en agent K jeune et l’univers  des 60’s apporte son lot de cocasseries anachroniques.

Pour terminer, un des gros point fort du film, est son rythme soutenu sans temps morts.

Bref, Men In Black 3 n’est pas le film auquel on aurait pu s’ attendre pour relancer la franchise mais il reste efficace et agréable à regarder.    

 

 

 

 

 Note : 14/20

 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

Editeur:Sony Pictures Home Entertainment

 

DVD: Image: 1.85:1/ Langue: Anglais,Français/Sou-titres: Anglais,français,néerlandais/Bonus: Partenaires dans le temps: le tournage de MIB3,Bêtisier,Clip musical: Back In Time

 


18/07/2012

LES FANTASTIQUES AVENTURES D'ATHANASE:LE COURT+INTERVIEW DES REALISATEURS

LES FANTASTIQUES AVENTURES D’ATHANASE 

 

AfficheFilm10.jpg

Résumé :

 

Athanase est un trentenaire bedonnant et paresseux, vivant seul dans son appartement bordélique. Après une recherche désespérée de nourriture, sans résultat, il décide de se faire livrer à domicile. Il fait appel par mégarde, à une compagnie de fast food de la constellation d'Orion...

 

 

Réalisateurs:Victor Druillet, Norman Bosse-Platière

 

Scénaristes:Victor Druillet, Norman Bosse-Platière

 

Acteurs :Fabrice Trojani, Amandine Cailleau, Romain Redler

 

 

Pays : FRANCE

 

 

Année :2011

 

 

Durée:11 min.56

 

 

 

 

 

LE COURT

 

Huis Clos mêlant SF, humour, dérision et malle bouffe, Les Fantastiques Aventures D’Athanase est une réelle bonne surprise. Victor Druillet et Norman Bosse-Platière, les deux réalisateurs rendent un gentil hommages aux bandes de cinoche de genre des années 80-90. Filmée et montée intelligemment et avec professionnalisme l’histoire d’Anasthase aux prises avec un petit Alien belliqueux dans son appartement de célibataire glandeur est un gros clin d’oeil complice aux fan de films fantastiques. 

 

 

 Note : 15/20

 

 

 

Les Fantastiques Aventures D’Athanase :

 

 

 

 

 

Interview des deux réalisateurs:

 

Quel est le dernier film que vous avez vu et qui vous a le plus marqué?

Victor Druillet: Question difficile, je dirais Paul de Pegg et Frost car c'est tout à fait le genre de film que j'aurais aimé faire. Drôle, SF et geek. Il se permet en plus un peu de rentre dedans anti-créationnistes et ça fait toujours du bien. Après, le terme "marqué" est très fort et là, je cherche et je remonte beaucoup plus loin avec des films d'un autre genre comme Pusher ou There Will Be Blood.

Norman Bosse-Platière:Le dernier film que j'ai vu et qui ne m'a pas laissé indemne, c'est Le Couvent de Mike Mendez. Je l'ai vu tout à fait par hasard et ce fut une sacrée surprise à prendre au treizième degré. Sinon, j'ai vu Antichrist il n'y pas longtemps, et là on peut dire qu'il ma marqué...

 

Quelles sont vos influences en tant que cinéaste?

 

V.D. :Mes influences fantastiques proviennent majoritairement des films fantastiques/sf/horreur des 80's en vrac : Evil Dead, Nightbreed (j'adore malgré tous ses défauts),Society, Gremlins, Re-animator, Bad Taste etc. Mes premiers émois cinématographiques étaient par contre liés à Ray Harryhausen (Simbad et Jason Et Les Argonautes) et au film Jack Le Tueur De Géants (1962), j'ai du le voir 50 fois. 

A côté de ça, j'ai toujours adoré l'humour et la comédie. Que ce soit à la Française (Le Père Noel Est Une Ordure, Coluche, Desproges, les Inconnus, les Nuls) ou à l’ anglo-saxonne (Les Monty Python, les films de Zucker, les Simpson,South Park et tout ce que font Trey Parker et Matt Stone).

N.B.:Mes influences concernant Athanase proviennent beaucoup, comme Victor, des films d'horreurs des année 80, 90. Je rajouterai Braindead à la liste de Victor qui est absolument incroyable niveau rythme. On a essayé aussi de beaucoup s'enrichir des musiques de l'époque, du Synthé de Carpenter, en passant par les œuvres de Goldsmith jusqu'à Poledouris. Sinon, les deux réalisateurs qui m'ont le plus abreuvés dans le fantastique, je dirais que ce sont David Cronenberg et Terry Gilliam.

Que pensez-vous du cinéma de genre actuel?

 

V.D.:J'ai beaucoup de retard sur le cinéma de genre actuel ! C'est très divisé géographiquement. Pour la France, j'ai suivi un peu en diagonal. J'ai vu des choses intéressantes (le film dont je n'ai plus le titre en tête qui se passe dans une cellule de prison (Maléfique ndlr)) mais ça semble être toujours aussi compliqué de monter un film de genre dans notre hexagone. Notre culture considère l'horreur/sf/fantasy comme une sous culture. A côté de ça, en France, je trouve que l'on est trop premier degré. Quand on sort un film, j'ai l'impression qu'on veut absolument faire très peur, voire qu'on aborde le truc de manière un peu intello. Je préfère largement un Freddy vs Jason à un A L'Intérieur (ce qui ne veut pas dire que c’ est un mauvais film). 

Les Espagnols ont l'air d'être en forme. De temps à autres je regarde aussi des films nippons débiles genre The Machine Girl ou Tokyo Gore Police. J'adore, mais je ne sais pas si c'est représentatif. Je suis passé à côté de la folie Marvel et des supers héros aux States à part les derniers Batman dont l'approche très terre à terre me convient beaucoup moins que la magie d'un Burton (même d'un point de vue psychologique, Batman est finalement beaucoup plus barré dans les Burton que dans les Nolan). 

Désolé si je passe un peu à côté de la question, Dernièrement, quand j'ai le temps de regarder un film de genre, je comble mes lacunes 70's, 80's et 90's avant de suivre ce qu'il se passe aujourd'hui. J'adore le latex et les effets en dur.

N.B.:Je suis un peu comme Victor, je suis un nostalgique du latex (rien de sexuel encore). Je suis un peu largué concernant le cinéma de genre actuel mais j'ai quand même l'impression d'être rarement surpris. Si j'ai vu Moon il n'y a pas si longtemps, j'ai trouvé ça bien dans l'ensemble mais j'ai pas été totalement pris par le film. Alors je sais pas si ça vient de moi mais parfois j'ai l'impression qu'il manque une âme. C'est très dur d’insuffler une âme dans une œuvre, et j'ai peut-être l'impression qu'on y arrive un peu moins bien actuellement et que l'image de synthèse y est parfois pour quelque chose. On a perdu je pense, l'art de "ne pas tout montrer", si bien exploité dans Alien de Ridley Scott par exemple. Mais je suis plutôt optimiste, viendra le temps ou on ne fera plus de la 3D au service de la 3D mais au service du film. 

 

 

03/09/2011

World Invasion: Battle Los Angeles

World Invasion : Battle Los Angeles

World Invasion : Battle Los Angeles


 

Résumé :

Au camp Pendleton, base militaire située à proximité de Los Angeles, un groupe de Marines, dirigé par le sergent Michael Nantz, est appelé à riposter immédiatement à l'une des nombreuses attaques qui touchent les littoraux à travers le monde. Le sergent Nantz et ses hommes vont mener une bataille acharnée contre un ennemi mystérieux qui est déterminé à s'emparer de l'approvisionnement en eau et à détruire tout sur son passage.

 

 

Réalisateur:JONATHAN LIEBESMAN

 

Scénariste:Christopher Bertolin

Acteurs : AARON ECKHART, MICHELLE RODRIGUEZ , RAMON RODRIGUEZ, BRIDGET MOYNAHAN ,NE-YO, MICHEAL PENA ,...

 

Pays :Etats-Unis

 

Année :2011

 

Durée: 116 min

 

Critique :

 

World Invasion : Battle Los AngelesFilm de propagande à la gloire des marines US, le métrage de Jonathan Liebesman(Massacre A La Tronçonneuse-Le Commencement) ne vaut vision que pour ses effets spéciaux tonitruants. 

Ayant opté pour une esthétique  immersive incluant le spectateur au sein des combats, Liebesman fait l’impasse sur les liens relationnels entre les personnages et la catastrophe humanitaire en marche. En deux , trois coups de cuillère à pot, la majorité de la population mondiale est exterminée, mais qui s’en soucie ?World Invasion : Battle Los Angeles

Pire, dans  les rues de Los Angeles, pas un seul civil à l’horizon ni de mouvements de panique. Mais où sont passés tous ces gens ? En tout cas c’est le moindre des soucis de nos amis en treillis. Ce qui compte pour eux, c’est de dégommer de l’alien.

Niveau casting, les acteurs, Aaron Eckhart en tête,  donnent vie à des personnages aussi profonds qu’une pataugeoire  rendant impossible quelconque empathie.

 World Invasion : Battle Los AngelesAu travers de son histoire,World Invasion: Battle Los Angeles, balance aux spectateurs un tel monceau de clichés, qu’il en devient très vite horripilant.

Bref, ceux qui s’attendaient à un spectacle de sf certes bourrin mais distrayant peuvent de passer leur chemin, les autres pourront prendre plaisir à se régaler d’effets spéciaux assez bien rendus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Note :09/20

 

 

 

 

 

World Invasion : Battle Los Angeles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bande Annonce :

 


 

 

Editeur: Sony Pictures Home Entertainment

 

 

DVD : Image: 2.40:1/Son: Dolby Digital 5.1/Langue:Français,Anglais,Néerlandais/ Sous-Titres: Français, Anglais,Néerlandais/Bonus: Documentaires:Dans les coulisses de la bataille,Des extra-terrestres à LosAngeles,La préparation à la bataille,Créer Los Angeles