01/04/2015

AUTEUR: CRITIQUE

 

AUTEUR

 

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, production,auteur,George Cameron Romero,James Cullen Bressack,JD Fairman,Michael Sean Gomez,Tom Sizemore,B.J. Hendricks,Ian Hutton,Madeline Merritt,Eli Jane,Matt Mercer,Ace Marrero,Hannah Dawson,Lucy Dawson,Elina Loukas,Val Mulligan,L. Stephen Phelan,George Cameron Romero,Etats-Unis,Benetone Hillin Entertainment,Benetone Films,Footcandle Studios,Hillin Entertainment,RadioactiveGiant,Prime Focus Media,comedy,drama,horror,comédie,drame,horreur,

 

Synopsis : Sur le point d'atteindre le sommet de sa carrière cinématographique avec son dernier chef-d'œuvre; le réalisateur, Charlie Buckwald, disparaît soudainement.Il a pris avec lui toutes les images du film et n’a laissé pratiquement aucune trace de son existence. Suite à sa disparition, les membres de son équipe de tournage vont mourir les uns après les autres. Interpellé par ces coïncidences étranges,Jack Humphreys, documentariste, décide d'enquêter. Ce qu'il découvre, est cependant bien plus inquiétant que ce qu’il imaginait.

 

Réalisateur:George Cameron Romero

 

Scénaristes: James Cullen Bressack,JD Fairman,Michael Sean Gomez

 

Acteurs:Tom Sizemore,B.J. Hendricks,Ian Hutton,Madeline Merritt,Eli Jane,Matt Mercer,Ace Marrero,Hannah Dawson,Lucy Dawson,Elina Loukas,Val Mulligan,L. Stephen Phelan,George Cameron Romero

 

Pays :Etats-Unis

 

Année :2014

 

Production:Benetone Hillin Entertainment,Benetone Films,Footcandle Studios,Hillin Entertainment,RadioactiveGiant,Prime Focus Media (en association avec)

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, production,auteur,George Cameron Romero,James Cullen Bressack,JD Fairman,Michael Sean Gomez,Tom Sizemore,B.J. Hendricks,Ian Hutton,Madeline Merritt,Eli Jane,Matt Mercer,Ace Marrero,Hannah Dawson,Lucy Dawson,Elina Loukas,Val Mulligan,L. Stephen Phelan,George Cameron Romero,Etats-Unis,Benetone Hillin Entertainment,Benetone Films,Footcandle Studios,Hillin Entertainment,RadioactiveGiant,Prime Focus Media,comedy,drama,horror,comédie,drame,horreur,

 

Critique : 

 

Auteur fait partie de ces films qui à première vue semblent couler de source.

 Mais quand on gratte un petit peu sa substantielle moelle on tombe sur de l'agréable et du  surprenant. 

Auteur est un faux docu sur un film maudit et son réalisateur disparu. Jack Humphreys, le documentariste, cherche à retrouver Charlie Buckwald, le metteur en scène du film Demonic, qui, du jour au lendemain, a pris la poudre d'escampette.

Bol ou pas, il ne lui faudra pas plus de deux jour pour mettre la main dessus. Faut dire que le gars se balade en hurlant dans un parc fréquenté, n'a pas déménagé et continue à se rendre à heures fixes dans la même vidéothèque. N’oublions pas non plus que le sieur jouit d’une notoriété de réalisateur talentueux. Retrouver sa trace n’est donc pas une tache à proprement parler très complexe . 

La narration cinématographique, quant à elle, est  phagocytée par des plans qui changent le point de vue narratif. Des éléments de film à la troisième personne se mélangent à du foundfootage, ce qui a pour effet de fâcheusement annihiler l'immersion et l’aspect “reportage “du film. 

Dommage car Auteur de George Cameron Romero, (fils à papa des zombies), manie assez bien la caméra et le rythme, nous proposant un spectacle, certes peu original (le coup du film maudit, on en a soupé), mais efficace. On ne s'ennuie pas une seconde malgré les nombreux moments de parlottes. Les acteurs sont convaincants et apportent toute la dose de dramaturgie et de réel dont le film a besoin. Pour ne rien gâcher, Auteur propose une vision désenchantée sur l'industrie cinématographique hollywoodienne. 

Bref, maladroit mais honnête, Auteur est un  film convaincant malgré ses gaucheries qui prouve une nouvelle fois qu'une génération de réalisateurs intéressants est en train d'émerger. Cela augure du meilleur pour le genre. 

 

 

Note : 13/20

 

Bande-annonce :

Auteur :: Official from Cameron Romero on Vimeo.

 

Sites Internet :

Site Officiel

IMDB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

26/11/2014

GAME CAMERA: CRITIQUE

 

GAME CAMERA

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, Ron Ford, Brad Picard,Steve Kane,Tom Steeber, Jason A. Young,Evan Achten,Patrick Treadway,game camera, Etats Unis, 2013,found footage,indépendant

 

Résumé : Quatre amis partent pour un week-end de chasse. Tout ne va pas se passer comme prévu.

 

Réalisateur: Ron Ford

 

Scénariste: Ron Ford

 

Acteurs: Ron Ford, Brad Picard,Steve Kane,Tom Steeber, Jason A. Young,Evan Achten,Patrick Treadway

 

Pays : Etats Unis

 

Année : 2013

 

Durée: 70 min.

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, Ron Ford, Brad Picard,Steve Kane,Tom Steeber, Jason A. Young,Evan Achten,Patrick Treadway,game camera, Etats Unis, 2013,found footage,indépendant

Critique : 

 

Petit  found footage sans grand intérêt, Game Camera nous plonge au cœur d'une forêt et c'est à peu près tout. 

Durant l'heure dix que dure le film, trois pseudo chasseurs et un cameraman sont sur la piste de monstres qui auraient été aperçus à la suite d'une attaque terroriste.

Beaucoup de blabla et un rythme ultra lent ont tôt fait d'annihiler tout effet de surprise. La tentation est grande d'appuyer sur la touche d'avance rapide du lecteur vidéo. On s'ennuie sec et ce ne sont pas les effets maigrelets et convenus qui sauveront l'ensemble de se prendre les pieds sur une vielle racine. Le jeu amateur des acteurs alourdi et ridiculise la trame scénaristique déjà très peu travaillée . 

Found footage oblige, les cadrages sont inexistant (le réalisateur, Ron Ford a quelque peu oublié les règles de base du cinéma). 

Le rendu de l’ensemble est exaspérant.

Bref, Game Camera est un film qui, sous prétexte d’être indépendant et sans budget, se permet de balancer à la vue des spectateurs une oeuvre inaboutie et sans valeur cinématographique.

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, Ron Ford, Brad Picard,Steve Kane,Tom Steeber, Jason A. Young,Evan Achten,Patrick Treadway,game camera, Etats Unis, 2013,found footage,indépendant

 

Note : 6/20

 

Bande-annonce :

Sites Internet :

 

Site officiel

 

Page Facebook

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17/09/2014

DEVIL'S DOOR : CRITIQUE

DEVIL’S DOOR

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur,Alpesh Patel,Camila Monclova, Nashma Amir, Mariana Monclova, Katherine Zoe, Isis Cardona, Etats Unis, 2012, Vision Storm Entertainment,devil’s door,foundfootage,horreur,horror

 

 

RésuméQuatre jeunes portoricaines sont hantées par des forces démoniaques

 

Réalisateur: Alpesh Patel

 

Scénariste: Alpesh Patel

 

Acteurs: Camila Monclova, Nashma Amir, Mariana Monclova, Katherine Zoe, Isis Cardona

 

Pays : Etats Unis

 

Année : 2012

 

Production: Vision Storm Entertainment

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur,Alpesh Patel,Camila Monclova, Nashma Amir, Mariana Monclova, Katherine Zoe, Isis Cardona, Etats Unis, 2012, Vision Storm Entertainment,devil’s door,foundfootage,horreur,horror

 

 

Critique : 

Enième foundfootage qui vient ajouter sa goute à la rivière intarissable de ce genre, Devil’s Door utilise les ficelles habituelles et blasantes du genre. 

Construit comme un docu-fiction, le film démarre sur une note d’intention destinée au spectateur, le prévenant que les images qu’il va voir  proviennent des archives de la police et ont été montées pour en faire un film. Blair Wich vous avez dit Blair Witch? Un petit copié collé qui peut s’apparenter à un clin d’oeil. Passons. 

Les images pseudos-amateurs font mal à la tête et servent frénétiquement une histoire convenue et sans réelle surprise. Images qui bougent dans tous les sens, jumpscares, palabres, jumpscarse, images qui bougent dans tous les sens,palabres,palabres,jumpscares, images qui bougent dans tous les sens, finale. Un schéma narratif lassant que Devil’s Door n’essayera pas de renouveler. 

La réalisation d’ Alpesh Patel   entre dans le moule du commercialement correcte, évitant de faire un  pas de côté, histoire de rentabiliser rapidement son produit formaté. Les quelques effets de style essentiellement axés sur les changements de points de vue (caméra de surveillance,appareil photo, smartphone) ne cassera pas la plate monotonie de la réalisation. Le jeu des jolies actrices est parfois approximatif et sonne souvent faux. Un comble pour le genre empathique par excellence.

Bref, Devil’s Door a beau être un film indépendant, il n’en est pas moins réalisé dans un but de rentabilité. Un rendez-vous gâché par les sous sous à la banalité déconcertante.

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur,Alpesh Patel,Camila Monclova, Nashma Amir, Mariana Monclova, Katherine Zoe, Isis Cardona, Etats Unis, 2012, Vision Storm Entertainment,devil’s door,foundfootage,horreur,horror

 

 

Note : 9/20

 

 

Bande-annonce :

 

Sites Internet :

 

Site officiel

 

Page Facebook