10/04/2015

GERMAN ANGST : CRITIQUE (BIFFF 2015)

GERMAN ANGST

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, production,german angst,bifff,bifff 2015,Jörg Buttgereit,Michal Kosakowski,Andreas Marschall,Goran Mimica,Lola Gave,Axel Holst,Annika Strauss,Andreas Pape,Matthan Harris,Daniel Faust,Martina Schöne-Radunski,Dennis Staats,Milton Welsh,Désirée Giorgetti,Kristina Kostiv,Rüdiger Kuhlbrodt,Allemagne ,2015,Kosakowski Films,Final Girl,Make A Wish,Alraune

 

 

 

Synopsis : Ayant comme fil rouge des images d’un Berlin à l’architecture effrayante, German Angst s’articule autour de trois histoires mêlant amour,sexe et mort.

 

Réalisateurs:Jörg Buttgereit,Michal Kosakowski,Andreas Marschall

 

Scénaristes:Jörg Buttgereit,Andreas Marschall,Goran Mimica. 

 

Acteurs principaux:Lola Gave,Axel Holst,Annika Strauss,Andreas Pape,Matthan Harris,Daniel Faust,Martina Schöne-Radunski,Dennis Staats,Milton Welsh,Désirée Giorgetti,Kristina Kostiv,Rüdiger Kuhlbrodt.

 

Pays :Allemagne 

 

Année :2015

 

Production:Kosakowski Films

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, production,german angst,bifff,bifff 2015,Jörg Buttgereit,Michal Kosakowski,Andreas Marschall,Goran Mimica,Lola Gave,Axel Holst,Annika Strauss,Andreas Pape,Matthan Harris,Daniel Faust,Martina Schöne-Radunski,Dennis Staats,Milton Welsh,Désirée Giorgetti,Kristina Kostiv,Rüdiger Kuhlbrodt,Allemagne ,2015,Kosakowski Films,Final Girl,Make A Wish,Alraune

 

Critique : 

 

Les noms de Buttgereit et de Kosakowski sonnent comme une symphonie du macabrement gore à l'oreille du fantasticophile nostalgique. Retrouver donc les noms de tels réalisateurs cultes à l'affiche d'un film ne peut qu'éveiller la curiosité. Une curiosité qui va être largement récompensée tant German Angst tient ses implicites promesses.

Les 3 segments extrêmement anxiogènes,réalisés par  Jörg Buttgereit,Michal Kosakowski et Andreas Marschall, qui composent ce film à sketches, sont chacun à leur manière percutants. Pas de baisse de régime comme c'est souvent le cas dans les anthologies. 

Le premier segment met en scène une jeune fille à l'apparente inoffensivité mais qui s'avérera d'une énorme cruauté. Réalisé par Buttgereit , Final Girl est froid , sobre et chirurgical dans sa mise en scène et ses effets gores. La gamine qui joue le rôle principale (Lola Gave) est aussi charismatique que sa beauté est innocente. Il n'est pas sans rappeler le Hard Candy de David Slade. 

Le deuxième segment,Make A Wish, réalisé par Michal Kosakowski  nous conte les mésaventures d'un jeune couple sourd et muet, qui se verra harceler et torturer par une sale bande de nazillons perverse et violente. Kosakowski  intègre dans son film un élément fantastique issu de l’univers cartoonesque: l’interversion de personnalités. Le metteur en scène nous sert un savant mélange de fantastique et de cinéma vérité brut de décoffrage. Les scènes de violence sont percutantes et les acteurs carrément bluffants. 

On change quelque peu de registre esthétique avec Alraune, d’Andreas Marschall, qui suit la lente descente aux enfers d’un photographe, qui, par l’entremise d’une callgirl rencontrée en boite de nuit, intègre une société secrète fétichiste. Stylisé et agrémenté de quelques idées scéniques farfelues, ce segment se démarque des deux autres par son traitement plus académiquement cinématographique.On ressent dans ce court les influences très nettes du giallo pour son aspect visuel mais aussi de Society, de Brian Yuzna pour sa thématique. Marshall nous offre, en plus une très belle scène d’amour gore monstrueuse .

C’est avec cette dernière bobine que ce clôt ce German Angst à l'enthousiasme morbide qui se permet en plus quelques moments satiriques des plus dérangeants. 

 

Bref, German Angst est une belle surprise féroce et stylisée. Un film à sketches mordant, intelligent et bougrement efficace qui entérine l’énorme talent pas assez reconnu de ses auteurs. 

Pour les curieux, le film sera projeté au BIFFF le 14 avril 2015.    

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, production,german angst,bifff,bifff 2015,Jörg Buttgereit,Michal Kosakowski,Andreas Marschall,Goran Mimica,Lola Gave,Axel Holst,Annika Strauss,Andreas Pape,Matthan Harris,Daniel Faust,Martina Schöne-Radunski,Dennis Staats,Milton Welsh,Désirée Giorgetti,Kristina Kostiv,Rüdiger Kuhlbrodt,Allemagne ,2015,Kosakowski Films,Final Girl,Make A Wish,Alraune

 

Note : 18/20

 

Bande-annonce :

Sites Internet :

Site Officiel

Facebook

Twitter

IMDB

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, production,german angst,bifff,bifff 2015,Jörg Buttgereit,Michal Kosakowski,Andreas Marschall,Goran Mimica,Lola Gave,Axel Holst,Annika Strauss,Andreas Pape,Matthan Harris,Daniel Faust,Martina Schöne-Radunski,Dennis Staats,Milton Welsh,Désirée Giorgetti,Kristina Kostiv,Rüdiger Kuhlbrodt,Allemagne ,2015,Kosakowski Films,Final Girl,Make A Wish,Alraune

 

 

 

 

23/12/2014

CREEPERS HORROR ANTHOLOGY MOVIE VOL. 2: CRITIQUE

 

CREEPERS HORROR ANTHOLOGY MOVIE VOL. 2

 

creepersfinalposter450.jpg



Résumé :  Une nouvelle anthologie d’horreur comprenant des segments adaptés des histoires de Joe R. Lansdale, Jeff Strand, Lafcadio Hearn & Edgar Allan Poe.

 

Réalisateurs: Gregory Lamberson, Jeremiah Kipp, Christian Walker, Mike T. Lyddon

 

Scénaristes: Jeff Strand, Mike T. Lyddon, Jeremiah Kipp, Christian Walker

 

Acteurs: Catherine Ashton,Christian Walker,Susan Adriensen,Bob Socci,Bradley Creanzo,Thomas Mendolia,Brian Lannigan,Cheryl Koski

 

Pays : Etats-Unis


Année :2014

 

 

Production: Mike T. Lyddon

 

gaveupghost6.jpg

Critique :

Le soufflé des anthologies est un peu retombé. Malgré tout certains films à sketchs continuent d'émerger en compilant des courts métrages qui n'ont pas grand chose à voir entre eux tant thématiquement qu'esthétiquement mais qui leur permet néanmoins d'obtenir plus de visibilité. Creepers ne déroge pas à cette règle malgré un certain effort de cohérence thématique: tous les courts sont des adaptations de nouvelles fantastiques.

La mise en scène qui fait office de lien entre les segments est un peu faiblarde.

Cette histoire d’un bourgeois déchu qui accueille dans sa demeure un contrôleur fiscal et qui lui raconte des histoires fantastiques , est à la fois désuète mais aussi sur jouée et techniquement en deçà des courts présentés dans cette anthologie.

C’est The Consequences Of A Broken Promise qui ouvre les festivités. Ce premier segment , met en scène la courte descente aux enfers d'une jeune mariée qui est harcelée par le fantôme de la première femme de son mari.

 

Superbement mis en images et parfaitement joué le mértrage gothico fantastique de Christian Walker jouis d'un climax sanglant et dérangeant.

Le deuxième sketch est une adaptation de la nouvelle d'Edgard Alan Poe, Berenice. Le film de Jeremiah Kipp, parfaitement produit, dépeint le quotidien d'un “Tanguy” autiste, qui fantasme sur sa cousine venant passer un moment de convalescence chez lui. C'est froid, malsain et dérangeant. Le malaise s'installe dès les premières secondes du film. Du grand art un tantinet convenu mais qui tape dans mille.

Le troisième court Gave Up The Ghost est une comédie dans laquelle un écrivain qui vient de finir son chef d'œuvre se voit dépouiller de celle-ci par son ordinateur qui a rendu l'âme. Avec l'aide d'un technicien , il réveillera l'esprit de sa machine pour récupérer son dossier. Sans prétention,original et bien interprété le film de Gregory Lamberson apporte le sursaut de second second degré nécessaire pour détendre l'atmosphère pesante installée par les deux précédents segments.

Le quatrième court,By The Hair Of The Head est sans aucuns doutes le moins intéressant de cette série. L'histoire d'un écrivain qui vient chercher l'inspiration dans dans une baraque dont le proprio est un vieux ventriloque. Vous avez deviné la suite? Ben c'est exactement ce à quoi vous pensez. Poupée qui prend vie, ésotérisme et tout le toin toin. Bien foutu techniquement, le film de Mike T. Lyddon manque d'originalité et de rythme .

Bref, Creepers est une anthologie honnête qui compile quatre courts disparates mus par une volonté de bien faire.

 

hairofthehead3.jpg



Note : 14/20

 

Bande-annonce :

Sites Internet :

 

Site officiel

 

Page Facebook

 

IMDB

 












 



 

 

 



 

09/10/2013

V/H/S/2

 

V/h/s 2

 

 

 

Pour lire la critique de V/H/S/2 que j'ai réalisée pour le site ohmygore (le plus beau et complet site du monde francophone sur le cinéma de genre), cliquez sur l'affiche ci-dessous.

 

Ciné,cinéma,infos ciné,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays ,Simon Barrett,Jason Eisener,Gareth Evans,Gregg Hale,Eduardo Sánchez,Timo Tjahjanto,Adam Wingard,année,durée,critique,note,bande annonce,producteur,ohmygore,Timo Tjahjanto,Brad Miska,Simon Barrett ,John Davies,Jason Eisener,Gareth Evans,Jamie Nash,Eduardo Sánchez,Lawrence Michael Levine,Kelsy Abbott,L.C. Holt,Mindy Robinson,Mónica Sánchez Navarro,Hannah Hughes,John T. Woods,Corrie Lynn Fitzpatrick,Brian Udovich,John Karyus,Casey Adams,Jay Saunders,Bette Cassatt,2013,Etats-Unis,horror,thriller,horreur,private investigator,détective privé,vhs,falling to death,male masturbation,mass suicide,suicide de masse,V/H/S/2