22/09/2011

Zombie Diaries 2

Zombie Diaries 2

 

zombie diaries2

 

Résumé :

 

Trois mois se sont écoulés depuis l'éruption virale qui a anéanti 99,9% de la population mondiale, transformant ses victimes en zombies mangeurs de chair fraîche. Au Royaume-Uni, un groupe de survivants composé de soldats et de civils a trouvé refuge dans une base militaire en rase campagne. La vie dans ce nouveau monde est rude et brutale, mais l'espoir renaît lorsque le groupe arrive à intercepter un message reçu depuis une base militaire sur la côte selon lequel un havre de paix existerait quelque part en Europe.... Leur voyage s’avère périlleux à travers des paysages ravagés par la mort, où les morts-vivants sont en nombre et imposent leur propre sens de l'ordre. Ce qui suit est un voyage dans l'enfer et une bataille désespérée pour la survie même de la race humaine.

 

Réalisateurs :Michael Bartlett, Kevin Gates

 

Scénariste : Kevin Gates

 

Acteurs :Alix Wilton Regan, Philip Brodie, Josh Myers, Hiram Bleetman, Jonnie Hurn, Russell Jones, Marshall Griffin, Rob Oldfield ,…

 

Pays :Angleterre

 

Année :2011

 

Durée :88 min

 

Critique :

 

A l’instar du Diary Of The Dead de Romero, Zombie Diaries 2, utilise la forme du « reportage fiction » pour raconter les dernières heures d’un petit groupe de soldats volontaires qui cherche à échapper à une invasion de zombies en Angleterre.

Hélas, n’est pas big Georges qui veut. Zombie Diaries 2 est plombé par un manque de rythme et un amateurisme coté réalisation malgré une scène d’ouverture bien pensée et un jeu des acteurs honnête.

Parfois jusqu’au boutiste (la scène de viol est insupportable), le métrage de Michael Bartlett et Kevin Gates a du mal à garder le cap, le montage enchainant des scènes inégales.

Les zombies sont peu nombreux et peu exploités un comble pour un film de morts vivants envahissants.

Sorti en aout dernier directement en video, le DVD de Zombie Diaries 2 est de très bonne facture. L’éditeur Emylya a eu la bonne idée de proposer en plus du film, un making of en 3 parties.

Bref, petite série B ou grande série Z, Zombie Diaries 2 aurait pu être un très bon film si son potentiel n’avait pas été ruiné par des réalisateurs manchots.

 

Bande annonce :

 


 

Editeur :Emylia

 

DVD :Image: 2.35/Son: Dolby Digital 5.1, DTS/Langues:Français, Anglais/ Sous-titres : Français/ Bonus : Making - of

 

 

 

21/02/2010

BIENVENUE A ZOMBIELAND

BIENVENUE A ZOMBIELAND

zombieland 5

 

Résumé :

Dans un monde infesté de zombies, deux hommes tentent de survivre. Columbus, le plus jeune, est terrorisé à l'idée d'être dévoré. C'est une poule mouillée, mais sa prudence pourrait bien lui sauver la vie... Tallahassee, lui, est un chasseur de zombies qui ne craint plus rien ni personne. Armé d'un fusil d'assaut, il se donne corps et âme à la seule mission qui compte pour lui : trouver les derniers exemplaires de ses biscuits préférés, des Twinkies, encore disponibles sur Terre.

Dans leur périple, les deux survivants sont rejoints par Wichita et Little Rock, deux jeunes filles. Tous ont désormais deux défis impossibles à relever : affronter les zombies et apprendre à s'entendre...

 zombieland

Réalisateur: Ruben Fleischer

 

Scénariste:  Rhett Reese ,Paul Wernick.

Acteurs :

Woody Harrelson : Tallahassee/ Jesse Eisenberg : Columbus/Emma Stone : Wichita/    Abigail Breslin : Little Rock,…

 

Pays : Etats-Unis

 

Année : 2009

 zombieland 3

Critique :

Comédie zombiesque bien fichue, Bienvenue à Zombieland est une excellente série B.

Columbus (Jesse Eisenberg), ados, geek et agoraphobe, s’allie à Tallahassee (Woody Harrelson) pour traverser les Etats-Unis décimés par un virus transformant ses habitants en zombies (« Zombieland »). Ils croiseront sur leur chemin deux sœurs arnaqueuses, Wichita (Emma Stone) et Little Rock (Abigail Breslin). Le petit groupe devra s’unir pour fuir les hordes de zombies à leurs trousses.

Parfois un brin caricaturaux,  les personnages, très bien interprétés par des acteurs motivés, sont attachants.

zombieland 4

Raconté par Columbus, Bienvenue à Zombieland s’ouvre sur des images de Washington dévasté, tournées à la première personne. Référence au Diary Of The Dead de George A. Romero.

Quelques plans suffisent donc au spectateur pour comprendre l’ampleur de l’invasion de zombie, le réaliqateur, Ruben Fleycher, nous démontre en ses quelques plans, sa maîtrise des codes cinématographiques.  Nanti d’un budget assez élevé pour ce genre de métrage (23 millions de dollars tout de même), Bienvenue à Zombieland est pourvu d’une réalisation  laichée servie par une belle photo et un montage rythmé sans être abrutissant.

Le look des zombies n’est pas sans rappeler celui de ceux de 28 Jours Plus Tard de Danny Boyle et les effets gores sont bien rendus.

Bienvenue à Zombieland n’est pas pour autant dénué de menus défauts : blagues potaches, rythme pas toujours soutenu.

 

Mêlant comédie, action, gore et moments plus intimistes Bienvenue à Zombieland est un très bon divertissement n’atteignant cependant pas l’excellence d’un Shawn Of The Dead.

 zombieland 2

Cote : 16/20

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

01/04/2009

Le Manoir De La Terreur

Le Manoir de la Terreur (Notti Del Terrore)

 

le manoir de la terreur5

Résumé :

 

Invités à passer le week-end dans la demeure campagnarde d’un riche industriel, trois couples vont devoir survivre à des créatures assoiffées de chair humaine.

 le manoir de la terreurle manoir de la terreur2

Réalisateur : Andrea Bianchi

 

Scénariste : Piero Regnoli

 

Acteurs :

Karin Well : Janet/ Gianluigi Chirizzi : Mark/ Simone Mattioli: James / Claudio Zucchett: Nicolas.

 le manoir de la terreur3

Pays : Italie

 

Année : 1981

 

Critique :

 

Les 70’s et le début des 80’s furent des années fastes pour le cinéma bis italien. Du cinoche « poubelle » aux véritables pépites cinématographiques, le bis transalpin a ratissé large en exploitant tous les filons commerciaux de l’époque(le succès d’un film entraînait la production d’une pléthore de sous-copies à moindre budget )mais a aussi révélé quelques grands noms du cinéma fantastique international.

 

Le Manoir De La Terreur qui fait l’objet de cette critique, n’est pas un chef d’œuvre du genre précité. Il s’agit ici d’un film de série Z (italien) peu inspiré et mal mis en forme.

Réalisé par Andra Bianchi, Le Manoir De La Terreur est aussi captivant et lent qu’un mauvais « Derrick ».

L’histoire basique au possible nous contant l’invasion d’un manoir par des zombies occupé par 3 couples d’aristocrates lubriques, est plombée par une mise en image fade et un montage à la limite de l’amateurisme.

L'aficionados s’attendant à un déluge de mutilations et de scènes gores en tout genre trouvera néanmoins son bonheur s’il est indulgent. Les zombies affublés d’un maquillage trop voyant sont risibles.

Les effusions de sang outrancières apportent quant-à-elles un peu de rythme et d’action au film. A noter, une scène assez malsaine d’une énucléation d’une mère par son fils devenu Zombie.

 

Le casting composé d’acteurs peu connus dont le jeu se rapproche de celui d’un film X, plombe un peu plus le métrage.

 

Mal réalisé et mal joué Le Manoir De La Terreur, est un film bancal qui a le seul mérite d’appartenir au genre bis Italien.

Bref, film à éviter si on n’est pas fan du genre.

 le manoir de la terreur4

Crédit photos: Devildead.com

Cote : 2/20

 

Bande Annonce :