31/10/2014

ZOMBIE CASSEROLE: CRITIQUE /INTERVIEW DES REALISATEURS

 

ZOMBIE CASSEROLE

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Sanj Surati,John Iwasz,interview du réalisateur, Site officiel,Page Facebook, Twitter, Sanj Surati,John Iwasz,Bara Jay Hellman, Andrew Prokurat,Bruce Clifford,Dara Swisher Carman,Jesse Gruberg,Baxter Guilfoyle,zombie casserole, Etats Unis,2013,court métrage,zombies,indépendant,short,comedy,comédie,horror,horreur

 

Résumé : Les invasions de zombies, c’est du passé. Maintenant les morts vivants essayent de s’intégrer dans la société. Wally est un bigot anti zombies. Il sera obliger de ravaler quelque peu sa haine lors du dîner de famille qui lui réservera une belle surprise.

 

Réalisateurs: Sanj Surati,John Iwasz

 

Scénaristes:Sanj Surati,John Iwasz,Bara Jay Hellman

 

Acteurs:Andrew Prokurat,Bruce Clifford,Dara Swisher Carman,Jesse Gruberg,Baxter Guilfoyle

 

 

Pays :Etats Unis

 

Année : 2013

 

Durée: 28 min.

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Sanj Surati,John Iwasz,interview du réalisateur, Site officiel,Page Facebook, Twitter, Sanj Surati,John Iwasz,Bara Jay Hellman, Andrew Prokurat,Bruce Clifford,Dara Swisher Carman,Jesse Gruberg,Baxter Guilfoyle,zombie casserole, Etats Unis,2013,court métrage,zombies,indépendant,short,comedy,comédie,horror,horreur

 

 

Critique : 

 

Zombie Casserole est l'archétype même du film réalisé par des passionnés avec les moyens du bord.Des effets cheaps, un son en prise directe craspec, de nombreuses erreurs de raccords et un jeu d'acteurs approximatif. On serait vite tenté de passer à autre chose. Mais le film de Sanj Surati et de John Iwasz est, malgré ses maladresses, assez plaisant à suivre. Wally,le personnage principal est un anti zombies notoire. Alors que ceux -ci mènent un combat pour améliorer leur condition, lui les envoie bouler sans ménagement. L'originalité dans la manière dont les zombies sont dépeints, rend le film intéressant. Ces êtres en décomposition sont en fin de compte des citoyens qui demandent une  place dans la société. Zombie Casserole revient donc aux fondamentaux des films de zombies de Romero: la critique sociale.  

L'ensemble s’avère être bien rythmé et sympathique. L'humour à deux balles fonctionne.

Bref, Zombie Casserole est une zombédie imparfaite mais accrocheuse qui a le mérite de proposer un divertissement  fun et original au message anti discrimination. 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Sanj Surati,John Iwasz,interview du réalisateur, Site officiel,Page Facebook, Twitter, Sanj Surati,John Iwasz,Bara Jay Hellman, Andrew Prokurat,Bruce Clifford,Dara Swisher Carman,Jesse Gruberg,Baxter Guilfoyle,zombie casserole, Etats Unis,2013,court métrage,zombies,indépendant,short,comedy,comédie,horror,horreur

 

Note : 15/20

 

Bande-annonce :

 

Sites Internet :

 

Site officiel

Page Facebook

Twitter

 

 

 

 

 

Interview de Sanj Surati et de John Iwasz, les co-scénaristes et co-réalisateurs

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Sanj Surati,John Iwasz,interview du réalisateur, Site officiel,Page Facebook, Twitter, Sanj Surati,John Iwasz,Bara Jay Hellman, Andrew Prokurat,Bruce Clifford,Dara Swisher Carman,Jesse Gruberg,Baxter Guilfoyle,zombie casserole, Etats Unis,2013,court métrage,zombies,indépendant,short,comedy,comédie,horror,horreur

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Sanj Surati,John Iwasz,interview du réalisateur, Site officiel,Page Facebook, Twitter, Sanj Surati,John Iwasz,Bara Jay Hellman, Andrew Prokurat,Bruce Clifford,Dara Swisher Carman,Jesse Gruberg,Baxter Guilfoyle,zombie casserole, Etats Unis,2013,court métrage,zombies,indépendant,short,comedy,comédie,horror,horreur

Fantasticmovies:Pourriez-vous vous présenter en quelques mots aux lecteurs de fantasticmovies?

 

Sanj Surati et John Iwasz: Bonjour, nous sommes John Iwasz et Sanj Surati, deux amis qui ont décidé, un jour, en brassant de la bière, de réaliser des courts métrages "tutoriels"avec des zombies  postés sur youtube. Après en avoir réalisés quelques uns (Brewing for Zombies, Grilling for Zombies,First Aid for Zombies et Cocktails for Zombies). Nous nous sommes vraiment amusés. Donc après avoir réussi à acquérir du matériel amateur, on s'est mis à faire des films avec une intrigue, mettant en vedettes d'autres personnes que nous-mêmes.

 

 

Fantasticmovies : Quel est le dernier film que vous avez vu qui vous a le plus marqué ?

 

Sanj Surati et John Iwasz: Oculus, nous l'avons vu car il nous a été recommandé par un ami réalisateur. Il est vraiment bien fait. La juxtaposition des plans avec les mêmes personnages adultes et enfants rendent l'histoire phénoménale. Ca nous a maintenu intéressés et dans l'attente.

 

Fantasticmovies : Que pensez-vous du cinéma de genre actuel en général et dans votre pays?

 

Sanj Surati et John Iwasz: Aux Etats-Unis, les films "mainstream" sont une blague. Les studios essayent d'augmenter leurs profits, en produisant des films "sans risques". Nous avons donc droit à un paquet de séquelles et de remakes. La réelle activité cinématographique et la passion se retrouvent dans le cinéma indé. Ayants rencontré d'autres réalisateurs dans des festivals, constatants leurs efforts et l'amour qu'ils mettent dans leurs projets, nous pouvons dire que c'est génial de se retrouver à faire ce genre de films.

 

Fantasticmovies : Comment est né le projet?

 

Sanj Surati et John Iwasz: Nous avons décidé d'écrire un scripte et de voir si nous pouvions convaincre des acteurs et des maquilleurs de rejoindre notre projet. Nous savions que nous n'allions pas écrire un film post-apo. Après plusieurs faux départs,John a proposé que nous fassions quelque chose dans la veine de Devine Qui Vient Diner?( Guess Who’s Coming to Dinner?) avec des zombies. Nous avons écrit notre premier jet et accepté les dures mais justes critiques de nos confrères et amis.En se basant sur ces feedbacks, nous avons réécrit presque 60 pour-cents de l'histoire, et avons construit un scripte qui pouvait être filmé. Nous avons établi un calendrier de tournage pour la mi-novembre. Une dizaine de jours avant le tournage, nous avions réussi à rassembler un casting qui pouvait perdre une semaine.  

 

Fantasticmovies:Pouvez-vous définir Zombie Casserole en 5 mots ?

 

Sanj Surati et John Iwasz: Les zombies veulent juste un peu de respect. (Zombies just want some respect )

 

 

Fantasticmovies:Avez-vous une anecdote à propos du tournage à raconter ?

 

Sanj Surati et John Iwasz: Oui, nous en avons quelques unes. C'était la première fois que nous travaillions avec des personnes que nous ne connaissions pas. Nous ne savions pas à quoi nous attendre. Nous avions très peur que personne ne vienne à tel point que Sanj était prêt à jouer n'importe quel role y compris les féminins. Heureusement, tout le monde est venu et nous avons passé un excellent tournage.

Nous avons filmé la scène du grand carnage dans laquelle 10 zombies déchiquètent une victime, dans le jardin avant de John. Nous avons stoppé le trafique. Plusieurs fois nous avons dû demander à des voitures de bouger du cadre, car les conducteurs restaient plantés là, à regarder la caméra fixement, fenêtre baissée.

 

Fantasticmovies: Quelle est votre recette du faux sang?

 

Sanj Surati et John Iwasz: C’est très scientifique. Trois mesures de sirop de maïs pour une mesure d’eau. A cela s’ajoute du colorant alimentaire rouge et de la sauce chocolat. 

 

 

Fantasticmovies: Des projets futurs?

 

Sanj Surati et John Iwasz: Nous sommes en post-production d’un court qui s’appelle Spammer. Il est inspiré librement de la nouvelle:” L’Affaire Charles Dexter Ward” de H.P. Lovecraft. C’est un récit édifiant sur ceux qui inondent nos adresses email de missives indésirables.

En plus de Spammer, nous travaillons dans des productions d’autres réalisateurs en tant que directeur photo pour John et technicien lumière et capture de son pour Sanj. Le plus abouti est un slasher de noël intitulé Slay Bells, réalisé par Tom Smith. Nous travaillons aussi sur un court surnaturel :”Where Is My Golden Arm ?”.

Depuis la fin de Zombie Casserole, nous nous rebaptisé “For Zombies Productions” en “Small Basket Studios”. Bien que nous aimons l’horreur, changer de nom, nous permet de toucher à d’autres genres. L’année prochaine nous tournerons notre premier drame. C’est un court métrage sur la maladie mentale.

 

Fantasticmovies: Un mot pour la fin?

 

Sanj Surati et John Iwasz: Nous avons auto-édité le DVD de Zombie Casserole, il est rempli de bonus (commentaires audio, scènes coupées) que nous rendront disponibles online avant la fin de l’année. Allez jeter un oeil sur le site:http://www.forzombies.net/zombie-casserole-film-release/ pour plus d’infos.

En ayant commencé à filmer à 40 ans, nous avons tous les deux appris que si on a assez de passion et de ténacité, vous pouvez arriver à tout.

Aucuns de nous n’avaient fait une formation classique en cinéma. Nous faisons des films et apprenons de nos nombreuses erreurs.  Cinq ans plutôt, nous n’aurions jamais penser réaliser nos propres films et les éditer en DVD. Nous n’avons jamais laissé le fait que nous ne savions pas ce que nous faisions ni le fait que cela nous dépasse, nous empêcher  d’avancer.

 

 

 

 

 

08/08/2014

NAKED ZOMBIE GIRL: CRITIQUE/INTERVIEW DU REALISATEUR

 

NAKED ZOMBIE GIRL

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Rickey Bird Jr., Rickey Bird Jr., Etats-Unis, Shaun Paul Piccinino,Meghan Chadeayne,Robin Steffen,Rickey Bird Jr.,D.T. Carney,Jason Sanders,Kenny Mount,Coryn McBride,Joshua Keith Mathews,Rob Hanks,Ali Dougherty, 2014, Hectic Films, Solid Weld Productions,naked zombie girl,page facebook,site officiel,court métrage,short,court,zombie,girl,fille,naked,nu,grindhouse.

 

 

Résumé :Un film «grind house» dans lequel une femme nue tue des zombies avec une tronçonneuse. 

 

Réalisateur: Rickey Bird Jr.

 

Scénariste: Rickey Bird Jr.

 

Acteurs:Shaun Paul Piccinino,Meghan Chadeayne,Robin Steffen,Rickey Bird Jr.,D.T. Carney,Jason Sanders,Kenny Mount,Coryn McBride,Joshua Keith Mathews,Rob Hanks,Ali Dougherty

 

 

Pays :Etats-Unis

 

Année : 2014

 

Durée: 28min.

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Rickey Bird Jr., Rickey Bird Jr., Etats-Unis, Shaun Paul Piccinino,Meghan Chadeayne,Robin Steffen,Rickey Bird Jr.,D.T. Carney,Jason Sanders,Kenny Mount,Coryn McBride,Joshua Keith Mathews,Rob Hanks,Ali Dougherty, 2014, Hectic Films, Solid Weld Productions,naked zombie girl,page facebook,site officiel,court métrage,short,court,zombie,girl,fille,naked,nu,grindhouse.

 

Critique : 

En voilà un court qui ne ment pas dans son titre! Si vous aimez les péloches totalement barrées, les femmes nues, le gore et les zombies,lisez ce qui suit, ça risque bien de vous intéresser. 

Effectivement Naked Zombie Girl, c’est du pur amusement, un condensé d’action hyper bien foutu servi par des acteurs qui donnent de leur personne. L’imagerie kitsch, dans la plus pure tradition «grindhouse», avec ses couleurs baveuse et son gros grain ravira les nostalgiques des regrettées années 1980.

D’ailleurs c’est dans l’air du temps, les films  à l’esthétique vintage pullulent,surtout dans le circuit indé de genre. Est-ce une réponse à la morosité de notre société? Les éditeurs poussent le vice coloré jusqu’à vendre des éditions VHS de leurs films. Ou, est-ce un retour en arrière, syndrome d’un cinéma de genre actuel qui ne se trouve pas d’identité? Quoiqu’il en soit, aller chercher de l’inspiration dans le passé pour une nécessaire pérennité du genre n’est pas une mauvaise chose. Faut-il encore que cela soit bien fait et respectueux des codes de l’époque. 

Naked Zombie Girl fait heureusement partie de ses films qui honorent leurs racines. Réalisé par Rickey Bird Jr., le métrage se concentre sur son héroïne(Meghan Chadeayne) nue comme un vers,BTS boucherie option tronçonneuse en poche, qui se débat (et non s’ébat)avec des morts vivants belliqueux.

Le spectateur est directement plongé dans le vif du sujet. Pas de temps morts, ni de mise en situation et encore moins de dialogues. Cela donne l’impression d’avoir pris un film en cour de route au meilleur moment au hasard d’un zapping désespéré. Et ça marche. Le film surprend et attire l’attention, pas seulement grâce à la plastique généreuse de Meghan Chadeayne mais aussi grâce à l’extrême professionnalisme de l’ensemble.

Bref, Naked Zombie Girl est sympathique et nourri à la vitamine «série»B, un petit (s)trip zombièsque que ne renierait pas Robert Rodriguez.

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Rickey Bird Jr., Rickey Bird Jr., Etats-Unis, Shaun Paul Piccinino,Meghan Chadeayne,Robin Steffen,Rickey Bird Jr.,D.T. Carney,Jason Sanders,Kenny Mount,Coryn McBride,Joshua Keith Mathews,Rob Hanks,Ali Dougherty, 2014, Hectic Films, Solid Weld Productions,naked zombie girl,page facebook,site officiel,court métrage,short,court,zombie,girl,fille,naked,nu,grindhouse.

Production:Hectic Films, Solid Weld Productions

 

Note : 18/20

 

Bande-annonce :

 

 

Sites Internet :

 

Site officiel

 

Page Facebook

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Rickey Bird Jr., Rickey Bird Jr., Etats-Unis, Shaun Paul Piccinino,Meghan Chadeayne,Robin Steffen,Rickey Bird Jr.,D.T. Carney,Jason Sanders,Kenny Mount,Coryn McBride,Joshua Keith Mathews,Rob Hanks,Ali Dougherty, 2014, Hectic Films, Solid Weld Productions,naked zombie girl,page facebook,site officiel,court métrage,short,court,zombie,girl,fille,naked,nu,grindhouse.

 

 

Interview du réalisateur et scénariste : Rickey Bird Jr.

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Rickey Bird Jr., Rickey Bird Jr., Etats-Unis, Shaun Paul Piccinino,Meghan Chadeayne,Robin Steffen,Rickey Bird Jr.,D.T. Carney,Jason Sanders,Kenny Mount,Coryn McBride,Joshua Keith Mathews,Rob Hanks,Ali Dougherty, 2014, Hectic Films, Solid Weld Productions,naked zombie girl,page facebook,site officiel,court métrage,short,court,zombie,girl,fille,naked,nu,grindhouse.

 

Fantasticmovies:Pourriez-vous vous présenter en quelques mots aux lecteurs de fantasticmovies?

 

Rickey Bird Jr. :Je m’appelle Rickey Bird, je suis le scénariste,réalisateur et producteur de Naked Zombie Girl. Que puis-je dire de plus? J’aime les zombies et ...les filles.

 

Fantasticmovies : Quel est le dernier film que vous avez vu qui vous a le plus marqué ?

 

Rickey Bird Jr. : Le Transperceneige (Bong Joon-Ho) que j’ai eu la chance de voir en salle. Je n’en savait pas grand chose avant de le voir, la surprise en a été plus grande. Le concept est original et le casting excellent. J’ai aimé tout ce qui concernait le train et la majorité de l’histoire.  

 

Fantasticmovies : Que pensez-vous du cinéma de genre actuel en général et dans votre pays?

 

Rickey Bird Jr.: Nous avons quelques bons films de genre aux Etats-Unis, mais étonnement d’excellents viennent souvent de l’étranger, comme par exemple mon film de zombie préféré, Cemetery Man (DellaMorte DellAmore de Michele Soavi). Dans mon pays, l’horreur c’est un peu n’importe quoi. Si un film est vraiment bon, ils en font des suites et des suites qui, selon moi, sont prévisibles et répétitives.

 

 

Fantasticmovies:Pouvez-vous définir Queen Of Blood en 5 mots ?

 

Rickey Bird Jr.: Grindhouse,kitsch,amusant, horreur,zombies

 

Fantasticmovies : Naked Zombie Girl est très beau à regarder et le son est excellent. Fut-ce beaucoup de travail en post-production?

 

Rickey Bird Jr.: Merci. Oui, pour notre monteur et co-fondateur d’Hectic Films, Jason Sanders, ce fut une quantité non négligeable de travail. Je pense que nous avions cinq montages du film avant d’être prêts. Jason a fait beaucoup pour rendre l’histoire sans dialogues cohérente. Il a aussi rendu l’imagerie du film kitsch grâce à un ajout de grain à l’image et à des effets sanglants.La majorité de la musique a été composée par Rohan Cowden et Blake Tedder.Ils y ont passé quatre semaines. Mais l’aspect du film doit beaucoup à notre équipe de maquilleurs dirigée par Nick Reisinger,qui est à la tête de notre département maquillage et effets spéciaux.

 

Fantasticmovies: Pourquoi avoir opté pour le style «grindhouse» qui est en vogue pour le moment, surtout dans le cinéma indé?

 

Rickey Bird Jr.:Oui, ça l’est.Je pense qu’il devrait y avoir plus de qualités cinématographiques dans ces films à l’aspect kitsch. Nous avons passé beaucoup de temps à travailler la lumière,la manière de filmer et sur les zombies pour produire un métrage un échelon au dessus du reste. Dans la limite de ce que nous pouvions faire avec notre budget.

 

Fantasticmovies:Fut-il facile pour Meghan Chadeayne de jouer nue?

 

Rickey Bird Jr.:Au départ, elle était un peu gênée, mais au plus nous tournions, au plus elle se sentait à son aise. Le plus dingue, c’est qu’elle ne s’est jamais plainte. Elle était toujours prête pour la prise suivante. 

 

Fantasticmovies:Avez-vous une anecdote à propos du tournage à raconter ?

 

Rickey Bird Jr.: Si vous regardez attentivement, vous pouvez nous voir pousser la voiture sur un plan. Nous attendions que le soleil se couche pour commencer à tourner afin de filmer la voiture sur la route au crépuscule. La voiture n’a pas voulu démarrer, donc nous avons dû la pousser. Elle était  énorme et lourde. La pousser, le jour suivant au sommet d’une cote, n’a pas été un jeu d’enfant.

 

Fantasticmovies: Parlez-nous du budget.

 

Rickey Bird Jr.: Le budget était de 8000 dollars que nous avons utilisés pour les quatre jours de tournage,le plateau,réparer la voiture,acheter une tronçonneuse et en jeter deux versions,commander un trailer,etc.

 

Fantasticmovies: Quelle est votre recette du faux sang?

 

Rickey Bird Jr.: Vous devez poser la question à Nick Reisinger à ce propos. Tout ce que je sais c’est qu’il nous fallait le bon sang pour le tournage.

 

Fantasticmovies: Des projets futurs?

 

Rickey Bird Jr.: Nous avons signé un accord avec la société FRI et nous préparons un long métrage de Naked Zombie Girl. J’écris aussi un script avec mon ami et auteur Nick Belardes, ça sera un film de démons très effrayant.

 

Fantasticmovies: Un mot pour la fin?

 

Rickey Bird Jr.: Merci pour l’intéret que tu portes à notre film. Je voulais encore remercier l’équipe d’ Hectic Films pour leur énorme travail. Nous travaillons sur un comic de Naked Zombie Girl qui plaira certainement aux fans de Grind house. Voici le lien pour plus d’infos sur le film et le comic: Facebook.com/nzgmovie

 

 

 

 

 

28/03/2014

COURT METRAGE: FIST OF JESUS

 

 

 

FIST OF JESUS

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, Adrián Cardona, David Muñoz, Marc Velasco,Noé Blancafort,Salvador Llós,Victoria Roldán,Roger Sotera,José María Angorrilla, Espagne, 2012,court métrage,crowdfunding,fist of jesus,zombie,short,action,comedy,comédie,suicide by hanging,reference to jesus christ,gore,sang,

 

 

Résumé :Jésus est toujours prêt à donner un coup de main à ceux dans le besoin, mais il y en a d'autres ...qui vont gouter à son poing.

 

Réalisateurs:Adrián Cardona 

 

Scénariste:David Muñoz

 

Acteurs:Marc Velasco,Noé Blancafort,Salvador Llós,Victoria Roldán,Roger Sotera,José María Angorrilla

 

Pays :Espagne

 

Année : 2012

 

Durée: 15 min.

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, Adrián Cardona, David Muñoz, Marc Velasco,Noé Blancafort,Salvador Llós,Victoria Roldán,Roger Sotera,José María Angorrilla, Espagne, 2012,court métrage,crowdfunding,fist of jesus,zombie,short,action,comedy,comédie,suicide by hanging,reference to jesus christ,gore,sang,

 

 

Critique :

 

Jesus (perso un peu lâche et trouillard) et son pote Judas vont devoir se battre contre des Pharisiens, des romains et des cowboys,... tous zombies.

David Munoz et Adrian Cardona, en sales petits rejetons, nous proposent une vision améliorée de la vie du prophète. Du grand nawak assumé et intelligemment mené gore à souhait et totalement décalé.  Les deux réals ont mis une telle créativité et un tel savoir faire dans leur court, que cela frise l’admiration. Non seulement ils envoient un grand coup de tatane dans le fondement de la bigotterie mais en plus ils le font avec classe. 

Fist Of Jesus est le digne rejeton qu’auraient pu avoir lors d’une grande partouze filmique Sergio Leone (pour l’imagerie) avec la firme Troma(pour les effets gores et l’humour potache) et les Monty Pythons (période La Vie De Bryan pour le contexte décalé) . Du pure entertainment pour bisseux avertis ou non. 

 

Bref, un actionner jouissifement scandaleux en sandales. 

 

News: Les deux réals sont à la recherche de fonds pour la réalisation de leur long-métrage Once Upon A Time In Jerusalem. Voici le lien pour les aider via la plateforme de crowdfunding Kickstarter:https://www.kickstarter.com/projects/alchemy3d/fist-of-jesus-once-upon-a-time-in-jerusalem

 

 

 

Note : 18/20

 

Le court:

 

Sites Internet :

 

Site Officiel

 

Page Facebook