03/07/2013

TEXAS CHAINSAW 3D: CRITIQUE

TEXAS CHAINSAW 3D

Pour lire la critique de Texas Chainsaw 3D de John Luessenhop que j'ai écrite pour le site ohmygore, cliquez sur l'affiche du film ci-dessous. Bonne lecture.

 

a.jpg


28/11/2012

ART HOUSE MASSACRE

ART HOUSE MASSACRE

 Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur, Steve Laurence, Martin Laurence,Ben Cannell, Emily Baxter, Ryan Elliott,Adrian Annis, Art House Massacre, Angleterre, Falcon Productions,sexy


 

Résumé :

 Ben (Martin Laurence) et Liz (EMILY BAXTER) sont un couple au bord de la rupture suite à la fausse couche de Liz.Bouleversée, elle a quitté son emploi d’infirmière, Ben, lui, a du mal à s'accrocher à son travail de comptabilité après une série de licenciements.Dans le but de gagner de l'argent, Liz accepte un travail de modèle photo  pour Philip (RYAN ELLIOTT), un photographe qui travaille dans sa maison au milieu de nulle part.Mais Philippe n'est pas ce qu'il semble être.Liz est piégée dans le sous-sol de la maison, dans les griffes d'un psychopathe meurtrier adepte du bistouri.Son seul espoir de s’en sortir est Ben, la seule personne qui croit qu'elle est en danger. 

 

Réalisateur: Steve Laurence

 

Scénaristes: Steve Laurence,Martin Laurence,Ben Cannell

 

Acteurs :Emily Baxter,Ben Cannell,Ryan Elliott,Adrian Annis,...

Pays : Angleterre

 

 

Année : 2012

 

 

Durée:90min.

 

 

 Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur, Steve Laurence, Martin Laurence,Ben Cannell, Emily Baxter, Ryan Elliott,Adrian Annis, Art House Massacre, Angleterre, Falcon Productions,sexy

 

 

Critique :

Petit Slasher remplissant correctement son cahier des charges, Art House Massacre, est une agréable série B indé sans trop d'originalité.

On y retrouve l'éternelle bombasse destinée à se faire trucider (Emily Baxter), et un tueur dérangé, adepte des armes blanches(Ryan Eliott). L'histoire se déroule dans la demeure d'un photographe un brun porté sur le sanguinolant craspec. Liz vient s'y faire photographier pour arrondir ses fins de mois, encouragé par son mari Ben (Martin Laurence). Hélas pour elle, elle se voit piégée comme un rat en cage, poursuivie, puis torturée par ce photographe Serial killer. 

Rien de bien nouveau au portillon donc. Mais Art House Massacre sort son épingle du jeu en transcendant sa condition de petit budget indépendant. Le résultat à l’écran en est presque classieux (la scène d’ouverture est bluffante).

Le réalisateur,Steve Laurence, maitrise son cadre et la narration de son film. Hormis quelques temps morts, le rythme est soutenu. Les acteurs sont assez bons. Et ce qui ne gâche rien pour ce genre de film, les effets gores sont atrocement réalistes. On y  retrouve à la fois l'ambiance glauque, crasseuse  et  gore  d'Hostel d'Elie Roth, et celle de Massacre A La Tronçonneuse 2, pour les personnages déjantés. 

Bref, Art House Massacre est une bonne petite série B. non dénuée de défauts et conventionnelle mais sympathique et efficace.

 

 

 

 

 

 

 

Note: 15/20

 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

 

 

Production: Falcon Productions

 

 

30/07/2012

SUTURES

SUTURES

 Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur,sutures, Tammi Sutton, Brian Moon , Carlos Lauchu,Jacqueline A. Kelly,Andrew Prine, Jason London, Carlos Lauchu, Allison Lange, B.J. Britt, Azie Tesfai,body part,parties du corps,black market,marché noir,suffocation,torture,thriller,horreur,sexy

Résumé :

La vie d’un groupe d’amis de longue date prend un détour mortel lorsque leur chemin croise celui d’Alexander Tatum, un chirurgien militaire. C’est un chasseur, traquant ses victimes avec le plus grand soin. Très vite, ces jeunes se rendent compte qu’Alexander n’est que le début des ennuis. Ils se retrouvent empêtrés dans une lutte pour leur survie face à un homme d’affaire sociopathe et son équipe démoniaque. Ces monstres ne reculeront devant rien pour continuer leur trafic d’organes…

 

 

Réalisateurs:Tammi Sutton

 

Scénaristes:Brian Moon , Carlos Lauchu,Jacqueline A. Kelly

 

Acteurs :Andrew Prine, Jason London, Carlos Lauchu, Allison Lange, B.J. Britt, Azie Tesfai

 

 

Pays :Etats-Unis

 

 

Année :2009

 

 

Durée:77 min.

 

 

 Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur,sutures, Tammi Sutton, Brian Moon , Carlos Lauchu,Jacqueline A. Kelly,Andrew Prine, Jason London, Carlos Lauchu, Allison Lange, B.J. Britt, Azie Tesfai,body part,parties du corps,black market,marché noir,suffocation,torture,thriller,horreur,sexy

 

 

Critique :

 

Au delà d’une mise en scène à l’esthétique sobre mais efficace. Rien de bien folichon à se mettre sous la dent concernant ce Sutures, dont le titre et la jaquette évoquent les standards du torture porn movie. En effets , après visionnage, on ne peut que constater le conformisme de l’entreprise. Ne sortant aucunement des sentiers battus, la réalisatrice Tammis Sutton, nous offre un spectacle fade et sans surprises. L’histoire du sempiternel groupe de jeunes, parti en vacances dans un lieu isolé pas si tranquille que ça. C’est bon, on a déjà donné!

Lorgnant sans vergogne sur le Hostel d’Elie Roth, le scripte en reproduit la narration et le style en oubliant d’y incorporer du rythme, de la hargne et de l’audace. Servi par des acteurs peu convaincants, seul sort son épingle du jeu, Andrew Prine qui joue le grand méchant de l’histoire, le Dr. Hopkins, un dérangé du bulbe qui a pour sympathiques petits hobbys :la séquestration, la torture et la vente illicite d’organes.  

Retenons pour les amateurs de bidoche certains effets gores bien redus mais passons le twist final qui n’a aucuns sens. Une vraie cerise pourrie sur un gateau de supermarché. 

Bref , Sutures est à ranger dans la catégorie: «je copie et je fais moins bien mais je le fais quand-même parce-que ça marche». 

 

 

 

 

 Note : 10/20

 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

Editeur:Emylia

 

DVD:Image: 1.85/ Langue: Français, Anglais/Sous-titres:Français/Son: Dolby Digital,Dts 5.1/Bonus: Making-of