06/02/2011

La Fureur Des Gargouilles ( Rise Of The Gargoyles)

 

La Fureur Des Gargouilles.

 

3D dvd la fureur des gargouilles.jpg


 

 

 

 

                                                    Résumé :

affiche-La-Fureur-des-gargouilles-Rise-of-the-Gargoyles-2009-1.jpgJack est un brillant professeur d’archéologie américain, spécialisé et passionné en architecture médiévale. Déprimé par un divorce difficile, son amie Carole va lui remonter le moral en lui faisant découvrir une crypte souterraine regorgeant de merveilles architecturales, au fond d’une église en ruines.

Il va vite se rendre compte que cette église est occupée par d’étranges et féroces créatures ancestrales : des gargouilles. Jusqu’alors restées au fond de leur souterrain, elles vont s’empresser de créer un massacre sanguinaire dans les rues de Paris, auquel Jack va tenter de faire face.

 

 

 

 

 

 

 

 

Réalisateur: Bill Corcoran

 

Scénariste: Andy Briggs.

Acteurs : Eric Balfour, Caroline Néron, Justin Salinger, Ifan Huw Dafydd, Nick Mancuso, Lucian Ciurariu,...

Pays : Etats -Unis, France, Canada.

 

Année : 2009

 

Critique :

la fureur des gargouilles 3.jpgSi vous êtes un spectateur pointilleux et exigeant, passez votre chemin , ce «La Fureur Des Gargouilles» n’est définitivement pas fait pour vous.

Téléfilm, à budget pourtant raisonnable pour ce genre de production, «La Fureur Des Gargouilles», réalisé par Bill Corcoran, met en scène Jack (Eric Balfour), un professeur qui enseigne l’archéologie à Paris. Après s’être fait convaincre par son amie Carol, d’aller visiter la crypte d’une église, d’étranges phénomènes se produisent en ville. Sans le savoir, nos deux compères ont réveillé une bestiole qui dormait tranquillement dans les bas-fonds de l’édifice.  Petit à petit les meurtres sanglants se multiplient.

 

Loin d’être une réussite, ce «La Fureur Des Gargouilles» multiplie les défauts. Cadrages douteux, scénario vide et sans grand intérêt, personnages horripilants joués par des acteurs en roue libre, incohérences, dialogues nonsensiques , la liste est très longue.la fureur des gargouilles 4.png


Malgré ses tares «La fureur Des Gargouilles» se laisse voir( non sans un effort du spectateur indulgent) de par la modélisation, somme toute bien rendue de la gargouille et le rythme soutenu du film.

 

Bref,"La Fureur Des Gargouilles" est un petit film de monstre peu original qui n’a d’intéret que quelques effets visuels de bon goût.

 

 Note : 06/20

 

 

Bande Annonce :

 



 

Distributeur: Zylo

 

DVD : Image: 4/3/Son: Dolby Digital /Langues:Français

 

 

23/02/2009

La Cité des Zombies

 

Mesdames et messieurs, si vous n’avez pas peur de vivre une expérience « nanaristique ». Si pour vous, plus le budget du film est riquiqui, mieux c’est. Si pour vous la réalisation importe peu pourvu que vous compreniez le métrage. Si pour vous le jeu des acteurs est un plus et si il n’y en a pas tant pis. Si vous préférez la lettre « z » à la lettre « a ». Si pour vous, un beau morceau de caoutchouc vaut bien mieux que des S.F.X ultra travaillés. Alors les critiques se trouvant dans cette catégorie (nanars) sont pour vous et pour ceux qui ont envie de découvrir un cinéma hors normes.

Suivez le guide.

 

La Cité Des Zombies


La cité des zombies1

 

Résumé

Une météorite s’écrase sur Los Angeles. Rapidement toute la population est transformée en zombies. Deux gangs devront s’allier avec les forces de l’ordre afin de survivre.

Acteurs principaux

 

Enrique Almeida: Santo/ Howard Alonzo:Jerome/ Reggie Bannister:Mitchell/ Stepehen Basilone:O’Bannon,…

 

Réalisateur : Duane Stinnet

 

Scénariste : Duane Stinnet

 

Durée : 87 min.

 

 La cité des zombies2

Critique

 

Enième film de zombies réalisé par Duane Stinnet peu inspiré, La Cité des Zombies est un nanar qui n’évite pas les écueils du genre.

La cité des zombies3

Histoire basique, unité de lieu, contaminé ramené dans le lieu de planque, zombies lents, effets gores approximatifs, jeu des acteurs affligeant et réalisation pitoyable,  le spectateur devra s’armer de patience pour arriver à visionner ce « chef d’œuvre » jusqu’au bout. Pour les courageux, qui tiendront le coup, certaines bonnes surprises les sortiront de leur torpeur, notamment, un ordre de dégomage des personnages singulier (en gros les « crapules » survivent aux « gentils ») et une fin pessimiste accompagnée d’effets numériques bien rendus.

 Hormis ces bonnes intentions, La Cité Des Zombies reste un véritable navet ne transcendant pas sa condition de « petit budget ». Pire, en plus d’une photo dégueulasse, Duane Stinnet nous plombe son métrage d’un montage brouillon.

 

Bref, La Cité des Zombies est un film qui ne révolutionnera pas le genre mais réjouira tous les fans de légumes ( les navets bien sûr).    

 

 

 

 

Cote : 02/20

 

Cote nanar : 15/20

 

Bande Annonce

 

 

 

 

 

10/08/2008

Carnosaur 3 Un nanar

Mesdames et messieurs, si vous n’avez pas peur de vivre une expérience « nanaristique ». Si pour vous, plus le budget du film est riquiqui, mieux c’est. Si pour vous la réalisation importe peu pourvu que vous compreniez le métrage. Si pour vous le jeu des acteurs est un plus et si il n’y en a pas tant pis. Si vous préférez la lettre « z » à la lettre « a ». Si pour vous, un beau morceau de caoutchouc vaut bien mieux que des S.F.X ultra travaillés. Alors les critiques se trouvant dans cette catégorie (nanars) sont pour vous et pour ceux qui ont envie de découvrir un cinéma hors normes.

Suivez le guide.

Aujourd’hui : CARNOSAUR 3

 

Carnosaur 3


carnosaur 3

 

Résumé 

 

Un convoi de l’armée est attaqué et détourné par des terroristes. Mais tout ne se passe pas comme prévu car au lieu de contenir des caissons d’uranium le convoi transportait en fait des monstres cryogénisés génétiquement modifiés. Un groupe anti-terroriste, rattaché aux forces spéciales, est alors chargé de récupérer par tous les moyens cette mystérieuse cargaison classée secret défense. Arrivés dans l’entrepôt où a été dissimulé la marchandise, ils se retrouvent alors nez à nez avec des monstres sanguinaires. La chasse peut alors commencer.

 

Acteurs principaux

 

Scott Valentine: Col. Rance Higgins/ Janet Gunn: Dr Hogges/ Rick Dean: Polchek/ Anthony Peck: Gen. Pete Mercer/ Rodger Halston: Sanders/ Terri J. Vaughn: B.T. Coolidge…

carnosaur305
 

Critique

 

Film produit par le pape du “petit budget”, Roger Corman et réalisé par Jonathan Winfrey, Carnosaur 3 est un petit «  monster movie » sympathique nous contant la sanglante mission confiée à un groupe de soldats d’élite qui consiste à récupérer des gros reptiles génétiquement modifiés qui se sont échappés d’un convoi militaire lors d’une attaque terroriste.

carnosaur306

Côté scénario, c’est le vide absolu. (Lire ce qui suit avec l’accent bruxellois) C’est un film que même bourré et lobotomisé par une overdose de téléréalité tu comprendras.

Les acteurs jouent comme des pieds. Comment vous expliquer ? Disons…. Prenons le pire des épisodes de Mc Gyver, et bien c’est encore pire.

Ils déclament leur texte sans émotions, sur jouent et prennent des têtes d’ahuris à tous les plans. De plus les dialogues sont ridicules au possible. Des petites perles de médiocrité.

 carnosaur307

Pour l’instant, Carnosaur 3 remplit bien son cahier des charges : réalisation naze, scénario naze et jeu des acteurs naze. Voyons le reste.

 

Souvent pour compenser le manque de moyens dans ce genre de film, un subterfuge liquide est utilisé : le sang. Ca coule et ça gicle. Carnosaur 3 ne déroge pas à la règle. Quoiqu il ne faille pas s’attendre non plus à un torrent gore.

 

Venons-en à l’action. Superbes cascades, effets pyrotechniques à couper le souffle. Avouez que vous y avez cru une seconde.

Carnosaur 3 comporte certes de l’action, mais comment vous la décrire ? Disons…. Prenons le pire des épisodes de Mc Gyver, et bien c’est encore pire.

Passons les SFX ultra kitch rendant les monstres du métrage aussi inoffensifs que des jouets pour bébé.

 carnosaur 3 2

Le lecteur attentif se dira alors : «  Mais pourquoi avoir qualifié ce métrage de petit «  monster movie » sympathique ? »

Bien simplement parce que premièrement, on ressent une envie du réalisateur de faire plaisir au public et ce, malgré les moyens mis à sa disposition. Deuxièmement, certains effets de montages lors des attaques des monstres pallient efficacement l’absence d’S.F.X. C’est à peu près tout.

 

Bref Carnosaur 3 est un nanar qui sera apprécié par les « nanarophiles ». Les autres pourront essayer mais alors sans garantie.

Killg 

Cote générale : 5/20

 

Cote Nanar : 15/20

 

Bande Annonce