08/08/2014

NAKED ZOMBIE GIRL: CRITIQUE/INTERVIEW DU REALISATEUR

 

NAKED ZOMBIE GIRL

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Rickey Bird Jr., Rickey Bird Jr., Etats-Unis, Shaun Paul Piccinino,Meghan Chadeayne,Robin Steffen,Rickey Bird Jr.,D.T. Carney,Jason Sanders,Kenny Mount,Coryn McBride,Joshua Keith Mathews,Rob Hanks,Ali Dougherty, 2014, Hectic Films, Solid Weld Productions,naked zombie girl,page facebook,site officiel,court métrage,short,court,zombie,girl,fille,naked,nu,grindhouse.

 

 

Résumé :Un film «grind house» dans lequel une femme nue tue des zombies avec une tronçonneuse. 

 

Réalisateur: Rickey Bird Jr.

 

Scénariste: Rickey Bird Jr.

 

Acteurs:Shaun Paul Piccinino,Meghan Chadeayne,Robin Steffen,Rickey Bird Jr.,D.T. Carney,Jason Sanders,Kenny Mount,Coryn McBride,Joshua Keith Mathews,Rob Hanks,Ali Dougherty

 

 

Pays :Etats-Unis

 

Année : 2014

 

Durée: 28min.

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Rickey Bird Jr., Rickey Bird Jr., Etats-Unis, Shaun Paul Piccinino,Meghan Chadeayne,Robin Steffen,Rickey Bird Jr.,D.T. Carney,Jason Sanders,Kenny Mount,Coryn McBride,Joshua Keith Mathews,Rob Hanks,Ali Dougherty, 2014, Hectic Films, Solid Weld Productions,naked zombie girl,page facebook,site officiel,court métrage,short,court,zombie,girl,fille,naked,nu,grindhouse.

 

Critique : 

En voilà un court qui ne ment pas dans son titre! Si vous aimez les péloches totalement barrées, les femmes nues, le gore et les zombies,lisez ce qui suit, ça risque bien de vous intéresser. 

Effectivement Naked Zombie Girl, c’est du pur amusement, un condensé d’action hyper bien foutu servi par des acteurs qui donnent de leur personne. L’imagerie kitsch, dans la plus pure tradition «grindhouse», avec ses couleurs baveuse et son gros grain ravira les nostalgiques des regrettées années 1980.

D’ailleurs c’est dans l’air du temps, les films  à l’esthétique vintage pullulent,surtout dans le circuit indé de genre. Est-ce une réponse à la morosité de notre société? Les éditeurs poussent le vice coloré jusqu’à vendre des éditions VHS de leurs films. Ou, est-ce un retour en arrière, syndrome d’un cinéma de genre actuel qui ne se trouve pas d’identité? Quoiqu’il en soit, aller chercher de l’inspiration dans le passé pour une nécessaire pérennité du genre n’est pas une mauvaise chose. Faut-il encore que cela soit bien fait et respectueux des codes de l’époque. 

Naked Zombie Girl fait heureusement partie de ses films qui honorent leurs racines. Réalisé par Rickey Bird Jr., le métrage se concentre sur son héroïne(Meghan Chadeayne) nue comme un vers,BTS boucherie option tronçonneuse en poche, qui se débat (et non s’ébat)avec des morts vivants belliqueux.

Le spectateur est directement plongé dans le vif du sujet. Pas de temps morts, ni de mise en situation et encore moins de dialogues. Cela donne l’impression d’avoir pris un film en cour de route au meilleur moment au hasard d’un zapping désespéré. Et ça marche. Le film surprend et attire l’attention, pas seulement grâce à la plastique généreuse de Meghan Chadeayne mais aussi grâce à l’extrême professionnalisme de l’ensemble.

Bref, Naked Zombie Girl est sympathique et nourri à la vitamine «série»B, un petit (s)trip zombièsque que ne renierait pas Robert Rodriguez.

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Rickey Bird Jr., Rickey Bird Jr., Etats-Unis, Shaun Paul Piccinino,Meghan Chadeayne,Robin Steffen,Rickey Bird Jr.,D.T. Carney,Jason Sanders,Kenny Mount,Coryn McBride,Joshua Keith Mathews,Rob Hanks,Ali Dougherty, 2014, Hectic Films, Solid Weld Productions,naked zombie girl,page facebook,site officiel,court métrage,short,court,zombie,girl,fille,naked,nu,grindhouse.

Production:Hectic Films, Solid Weld Productions

 

Note : 18/20

 

Bande-annonce :

 

 

Sites Internet :

 

Site officiel

 

Page Facebook

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Rickey Bird Jr., Rickey Bird Jr., Etats-Unis, Shaun Paul Piccinino,Meghan Chadeayne,Robin Steffen,Rickey Bird Jr.,D.T. Carney,Jason Sanders,Kenny Mount,Coryn McBride,Joshua Keith Mathews,Rob Hanks,Ali Dougherty, 2014, Hectic Films, Solid Weld Productions,naked zombie girl,page facebook,site officiel,court métrage,short,court,zombie,girl,fille,naked,nu,grindhouse.

 

 

Interview du réalisateur et scénariste : Rickey Bird Jr.

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Rickey Bird Jr., Rickey Bird Jr., Etats-Unis, Shaun Paul Piccinino,Meghan Chadeayne,Robin Steffen,Rickey Bird Jr.,D.T. Carney,Jason Sanders,Kenny Mount,Coryn McBride,Joshua Keith Mathews,Rob Hanks,Ali Dougherty, 2014, Hectic Films, Solid Weld Productions,naked zombie girl,page facebook,site officiel,court métrage,short,court,zombie,girl,fille,naked,nu,grindhouse.

 

Fantasticmovies:Pourriez-vous vous présenter en quelques mots aux lecteurs de fantasticmovies?

 

Rickey Bird Jr. :Je m’appelle Rickey Bird, je suis le scénariste,réalisateur et producteur de Naked Zombie Girl. Que puis-je dire de plus? J’aime les zombies et ...les filles.

 

Fantasticmovies : Quel est le dernier film que vous avez vu qui vous a le plus marqué ?

 

Rickey Bird Jr. : Le Transperceneige (Bong Joon-Ho) que j’ai eu la chance de voir en salle. Je n’en savait pas grand chose avant de le voir, la surprise en a été plus grande. Le concept est original et le casting excellent. J’ai aimé tout ce qui concernait le train et la majorité de l’histoire.  

 

Fantasticmovies : Que pensez-vous du cinéma de genre actuel en général et dans votre pays?

 

Rickey Bird Jr.: Nous avons quelques bons films de genre aux Etats-Unis, mais étonnement d’excellents viennent souvent de l’étranger, comme par exemple mon film de zombie préféré, Cemetery Man (DellaMorte DellAmore de Michele Soavi). Dans mon pays, l’horreur c’est un peu n’importe quoi. Si un film est vraiment bon, ils en font des suites et des suites qui, selon moi, sont prévisibles et répétitives.

 

 

Fantasticmovies:Pouvez-vous définir Queen Of Blood en 5 mots ?

 

Rickey Bird Jr.: Grindhouse,kitsch,amusant, horreur,zombies

 

Fantasticmovies : Naked Zombie Girl est très beau à regarder et le son est excellent. Fut-ce beaucoup de travail en post-production?

 

Rickey Bird Jr.: Merci. Oui, pour notre monteur et co-fondateur d’Hectic Films, Jason Sanders, ce fut une quantité non négligeable de travail. Je pense que nous avions cinq montages du film avant d’être prêts. Jason a fait beaucoup pour rendre l’histoire sans dialogues cohérente. Il a aussi rendu l’imagerie du film kitsch grâce à un ajout de grain à l’image et à des effets sanglants.La majorité de la musique a été composée par Rohan Cowden et Blake Tedder.Ils y ont passé quatre semaines. Mais l’aspect du film doit beaucoup à notre équipe de maquilleurs dirigée par Nick Reisinger,qui est à la tête de notre département maquillage et effets spéciaux.

 

Fantasticmovies: Pourquoi avoir opté pour le style «grindhouse» qui est en vogue pour le moment, surtout dans le cinéma indé?

 

Rickey Bird Jr.:Oui, ça l’est.Je pense qu’il devrait y avoir plus de qualités cinématographiques dans ces films à l’aspect kitsch. Nous avons passé beaucoup de temps à travailler la lumière,la manière de filmer et sur les zombies pour produire un métrage un échelon au dessus du reste. Dans la limite de ce que nous pouvions faire avec notre budget.

 

Fantasticmovies:Fut-il facile pour Meghan Chadeayne de jouer nue?

 

Rickey Bird Jr.:Au départ, elle était un peu gênée, mais au plus nous tournions, au plus elle se sentait à son aise. Le plus dingue, c’est qu’elle ne s’est jamais plainte. Elle était toujours prête pour la prise suivante. 

 

Fantasticmovies:Avez-vous une anecdote à propos du tournage à raconter ?

 

Rickey Bird Jr.: Si vous regardez attentivement, vous pouvez nous voir pousser la voiture sur un plan. Nous attendions que le soleil se couche pour commencer à tourner afin de filmer la voiture sur la route au crépuscule. La voiture n’a pas voulu démarrer, donc nous avons dû la pousser. Elle était  énorme et lourde. La pousser, le jour suivant au sommet d’une cote, n’a pas été un jeu d’enfant.

 

Fantasticmovies: Parlez-nous du budget.

 

Rickey Bird Jr.: Le budget était de 8000 dollars que nous avons utilisés pour les quatre jours de tournage,le plateau,réparer la voiture,acheter une tronçonneuse et en jeter deux versions,commander un trailer,etc.

 

Fantasticmovies: Quelle est votre recette du faux sang?

 

Rickey Bird Jr.: Vous devez poser la question à Nick Reisinger à ce propos. Tout ce que je sais c’est qu’il nous fallait le bon sang pour le tournage.

 

Fantasticmovies: Des projets futurs?

 

Rickey Bird Jr.: Nous avons signé un accord avec la société FRI et nous préparons un long métrage de Naked Zombie Girl. J’écris aussi un script avec mon ami et auteur Nick Belardes, ça sera un film de démons très effrayant.

 

Fantasticmovies: Un mot pour la fin?

 

Rickey Bird Jr.: Merci pour l’intéret que tu portes à notre film. Je voulais encore remercier l’équipe d’ Hectic Films pour leur énorme travail. Nous travaillons sur un comic de Naked Zombie Girl qui plaira certainement aux fans de Grind house. Voici le lien pour plus d’infos sur le film et le comic: Facebook.com/nzgmovie

 

 

 

 

 

09/06/2014

VU AU BIFFF:RETURN TO NUKE’EM HIGH VOLUME 1

 

 

 

VU AU BIFFF:RETURN TO NUKE’EM HIGH VOLUME 1

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,return to nuke em high,Lloyd Kaufman,Travis Campbell,Casey Clapp,Derek Dressler, Aaron Hamel, Asta Paredes,Catherine Corcoran,Vito Trigo,Clay von Carlowitz,Zac Amico,Mike Baez,Tara E. Miller,Lemmy,Michael C. Schmahl,Jeff Lasky,Jess Mills,Lloyd Kaufman,Babette Bombshell,John Renna,Ashley A. Chris,troma, Etats Unis, 2013,comedy,horror,sci-fi,comédie,horrreur,sf,satire,campy,gore,shock humor,sequel,bifff

Résumé :Ah, le collège de Tromaville ! On dirait qu’il a retrouvé un peu de lustre, 28 ans après son petit dérapage nucléaire… Paraît même qu’ils ont remplacé l’infâme centrale par une usine d’aliments bio 100% organique qui fournit la pitance vert fluo à la cafétéria du collège. C’est pas sympa, ça ? Lauren, elle s’en fout un peu : elle est toute nouvelle dans cette école et elle aimerait bien se faire des amis dans le but de disserter sur sa sexualité ambivalente. Le problème, c’est qu’avant de parler saucisson ou abricot, elle va devoir faire face à une pandémie d’irradiations qui va transformer les gentils neuneus de la chorale en punks radioactifs (en même temps, bouffer des tacos qui brillent dans le noir, c’est pas très malin non plus). Autant dire que ces crétins gavés au plutonium vont se faire un malin plaisir à prendre leur revanche sur les footeux et autres débiles populaires du collège.(Copyright :Site officiel du Bifff) 

 

Réalisateur:Lloyd Kaufman

 

Scénaristes:Lloyd Kaufman,Travis Campbell,Casey Clapp,Derek Dressler, Aaron Hamel

 

Acteurs: Asta Paredes,Catherine Corcoran,Vito Trigo,Clay von Carlowitz,Zac Amico,Mike Baez,Tara E. Miller,Lemmy,Michael C. Schmahl,Jeff Lasky,Jess Mills,Lloyd Kaufman,Babette Bombshell,John Renna,Ashley A. Chris

 

Pays :Etats Unis

 

Année : 2013

 

Durée: 85 min.

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,return to nuke em high,Lloyd Kaufman,Travis Campbell,Casey Clapp,Derek Dressler, Aaron Hamel, Asta Paredes,Catherine Corcoran,Vito Trigo,Clay von Carlowitz,Zac Amico,Mike Baez,Tara E. Miller,Lemmy,Michael C. Schmahl,Jeff Lasky,Jess Mills,Lloyd Kaufman,Babette Bombshell,John Renna,Ashley A. Chris,troma, Etats Unis, 2013,comedy,horror,sci-fi,comédie,horrreur,sf,satire,campy,gore,shock humor,sequel,bifff

Critique :

 

Fidèle à lui-même, en digne représentant de sa cultissime boite de prod. indépendante New-yorkaise, Lloyd Kaufman a fait le show lors de la présentation de son Return To Nuke Em High Volume 1 au BIFFF 2014. Un véritable clown déguisé en homme d’affaires (ou l’inverse), qui n’hésitera pas à mettre ses mains dans le cambuis, vendant avec sa femme des produits «Troma» sur un stand improvisé avant et après la séance de projection du film.

Devant un public déchainé et acquis à sa cause, Return To Nuke Em High Volume 1 n’a pas déçu son audience. Comme à son habitude, Kaufman nous ressert les ingrédients qui font mouche: du sang, du sexe, de l’humour super potache, le tout emballé dans un rythme effréné.

Du cinoche rock and roll qui revendique sa liberté de ton.

Le cinéma de Kaufman, au delà de ses délires gores et de son «outrencièreté», est une guérilla du mauvais gout contre l’establishment hollywoodien et ses dictats commerciaux.

Profondément humanistes et écologistes, les productions de Kaufman se servent des clichés de notre société et les amplifient au point de les rendre totalement ridicules. Se foutre de tout pour dénoncer dans la bonne humeur, voilà le crédo de Troma.  

Return To Nuke Em High Volume 1 est une suite «reboot» (c’est comme on veut) des deux Class Of Nuke Em High respectivement sortis en 1986 et 1991. Ce ne sont plus les déchets nucléaires mais la malbouffe servie à la cantine du lycée qui transforme les ados qui l’ingurgitent en mutants violants avides de sexe. L’histoire part dans tous les sens et, en fin de compte, peu importe.  Return To Nuke Em High Volume 1 est un exutoire marrant dans l’esprit «Troma». Les effets craspecs sont toujours aussi «mal» fichus, les acteurs hystériques et les paires de fesses et des seins à l’air libre. 

Kaufman sait ce qui plait à son public et le lui sert sur un plateau en gemolite.

Bref, Return To Nuke Em High Volume 1, à défaut d’être surprenant, ravira les fans de stransgressif comique. Une heure trente de pur bonheur délirant.   

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,return to nuke em high,Lloyd Kaufman,Travis Campbell,Casey Clapp,Derek Dressler, Aaron Hamel, Asta Paredes,Catherine Corcoran,Vito Trigo,Clay von Carlowitz,Zac Amico,Mike Baez,Tara E. Miller,Lemmy,Michael C. Schmahl,Jeff Lasky,Jess Mills,Lloyd Kaufman,Babette Bombshell,John Renna,Ashley A. Chris,troma, Etats Unis, 2013,comedy,horror,sci-fi,comédie,horrreur,sf,satire,campy,gore,shock humor,sequel,bifff

 

 

Note : 16/20

 

Bande annonce:

 

Sites Internet :

Page Facebook

 

 

Site officiel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

04/06/2014

VU AU BIFFF:ALL CHEERLEADERS DIE

 

 

 

VU AU BIFFF:ALL CHEERLEADERS DIE

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonceLucky McKee,Chris Sivertson, Caitlin Stasey ,Sianoa Smit-McPhee,Brooke Butler,Amanda Grace Cooper,Reanin Johannink,Tom Williamson,Chris Petrovski,Leigh Parker,Nicholas S. Morrison,Jordan Wilson,Felisha Cooper,Sidney Allison,Nadia Boceski,Simon Patrick Brown,Marc Chicoine, Etats-Unis,bifff,all cheerleaders die,comédie,comedy,horror,thriller,football,cheerleader,claim in title,

 

Résumé :Pour le coup, on vous prévient tout de suite : si vous espérez y voir des jeunes femmes aux mensurations à damner notre nouveau pape, des mini-jupes cousues dans des mouchoirs Kleenex, des échanges de fluides entre filles de sexe féminin, de la lingerie fine ou encore de généreux dons d’orgasme… C’est bien par ici que ça se passe ! Mais, au-delà de ces futilités somme toute bien primaires, c’est un véritable drame qui se noue ici : une bataille épique entre l’équipe de football, dont les muscles hypertrophiés vont de pair avec leur bonne gueule de chaînon manquant, et les pom-pom girls, manipulées par la machiavélique Maddy qui a quelques comptes à régler avec les deux clans. Maintenant, second avertissement : si vous espérez - en plus - voir des mortes-vivantes cannibales en push up Aubade et des parties de saute-mouton agrémentées de pièges à loup, ne rêvez pas. Quoique…(Copyright :Site officiel du Bifff) 

 

Réalisateurs:Lucky McKee,Chris Sivertson

 

Scénaristes:Lucky McKee,Chris Sivertson

 

Acteurs:Caitlin Stasey ,Sianoa Smit-McPhee,Brooke Butler,Amanda Grace Cooper,Reanin Johannink,Tom Williamson,Chris Petrovski,Leigh Parker,Nicholas S. Morrison,Jordan Wilson,Felisha Cooper,Sidney Allison,Nadia Boceski,Simon Patrick Brown,Marc Chicoine

 

Pays : Etats-Unis

 

Année : 2013

 

Durée: 90 min.

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonceLucky McKee,Chris Sivertson, Caitlin Stasey ,Sianoa Smit-McPhee,Brooke Butler,Amanda Grace Cooper,Reanin Johannink,Tom Williamson,Chris Petrovski,Leigh Parker,Nicholas S. Morrison,Jordan Wilson,Felisha Cooper,Sidney Allison,Nadia Boceski,Simon Patrick Brown,Marc Chicoine, Etats-Unis,bifff,all cheerleaders die,comédie,comedy,horror,thriller,football,cheerleader,claim in title,

 

Critique :

 

Lucky McKee et Chris Siverston nous servent un remake de leur propre film, un petit budget sorti en 2001. Tous les ingrédients de la bonne péloche de festival sont réunis : de la violence gratuite, du sang, du sexe,des ados en rut et un humour plus ou moins potache. 

All Cheerleaders Die met en scène un groupe de cheerleaders transformé en « zombies-sorcières-vampires » suite à un accident de la route. Elles sont liées entre elles par un sortilège et pour se sustenter, elles doivent boire du sang humain.

Un pitch de série B qui offre aux deux réals un sympathique terrain de jeu. All Cheerleaders Die ne se prend jamais au sérieux et offre un spectacle aux délires assumés d'ados attardés et au féminisme débridé.

Une petite cure de jouvence qui rappelle l'imagerie des années 1990. Côté casting : de la bombasse et du apollon athlétique qui se livrent une guerre des sexes des plus musclées. Les effets spéciaux sont parfois approximatifs (assumés ? bâclés ? ) mais entièrement (ou presque) numériques. Il n'y a rien à faire, mais une giclée de sang ordinateurisée, ça ne le fait pas.

 

Bref, All Cheerleaders Die ne casse pas la baraque mais offre un spectacle amusant, inventif et un brin satirique. Une petite bouffée de violence gratuite et sexy qui fait du bien. 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonceLucky McKee,Chris Sivertson, Caitlin Stasey ,Sianoa Smit-McPhee,Brooke Butler,Amanda Grace Cooper,Reanin Johannink,Tom Williamson,Chris Petrovski,Leigh Parker,Nicholas S. Morrison,Jordan Wilson,Felisha Cooper,Sidney Allison,Nadia Boceski,Simon Patrick Brown,Marc Chicoine, Etats-Unis,bifff,all cheerleaders die,comédie,comedy,horror,thriller,football,cheerleader,claim in title,

 

Note :15/20

 

Bande annonce:

 

Sites Internet :

 

Site officiel

 

Page Facebook