13/02/2009

Teeth

 

Teeth

teeth 1

 

Résumé

 

Dawn est une adolescente qui essaye tant bien que mal de contenir sa sexualité naissante en étant une des membres les plus actives du club de chasteté de son lycée. Etrangère à son propre corps, la prude découvre que son vagin a la particularité d’avoir des dents.

 

Acteurs principaux

 

Jess Weixler : Dawn / John Hensley : Brad / Tabbey Cobb : Hale / Josh Pais: Dr Godfrey / ….

 

Réalisateur : Mitchell Lichtenstein

 

Scénariste : Mitchell Lichtenstein

 

Durée : 94 min.

 

 

Critique

 

Premier long métrage  du réalisateur  Mitchell Lichtenstein, Teeth avait de quoi faire saliver l’aficionados de séries Z bien craspecs, vu son pitch on ne peut plus « classe » (lire plus haut).

teeth 2

Hélas pour certain, ouf pour d’autres, Teeth peut se voir comme une comédie dramatique « trash » matinée de scènes gores pudiques.

 teeth 3

Loin d’être un film outrancier comme on peut le lire dans certaines critiques, Teeth embrasse néanmoins volontairement des thématiques assez crues comme l’inceste ou la violence familiale. C’est bien là le problème du métrage. Hésitant entre comédie bien grasse et film intello façon « indépendant », Listenstein n’ose pas mener son film dans ses derniers retranchements. Le spectateur se retrouve face à un métrage fade et ennuyeux.

 

Correctement mis en forme notamment grâce à une très jolie photo, Teeth est plombé par un rythme assez lent.

Reste pour sauver le métrage le jeu des acteurs impeccable et quelques trouvailles graphiques de bon goût symbolisant la dentition vaginale du personnage principal.

teeth 4
 

Bref Teeth, un film à voir avant une bonne sieste.    

 

 

 

Cote : 08/20

 

Bande Annonce

 

 

 

 

05/10/2008

Mother Of Tears le dernier Argento

Mother Of Tears


mother of tears 3

 

Résumé

 

Sarah, jeune américaine étudiant l’art à Rome ouvre une urne maléfique libérant la pire sorcière de tous les temps. La ville est à feu et à sang. Sarah devra utiliser ses pouvoirs pour contrecarrer  les plans de la sorcière.

mother of tears 1
 

Acteurs

 

Asia Argento : Sarah/  Valeria Cavalli : Marta/ Jun Ichikawa: Katerina/  Udo Kier : Padre Johannes.

mother of tears 2
 

Critique

 

Conspué par la critique et mis directement à l’index, le dernier film de Dario Argento ne donne , à priori, pas trop envie d’être visionné.

Loin d’être un chef d’œuvre, Mother Of Tears est une bonne série B matinée de scènes gores bien crapecs.

 mother of tears 4

Mother Of Tears est le troisième opus d’une trilogie intitulée « la trilogie des Mères » initiée par le cultissime Supiria suivit par le non moins célèbre Inferno. Que du lourd donc. La tâche fut par conséquent ardue pour Argento d’accoucher d’une suite à ces deux monstres sacrés, le réalisateur italien étant attendu au tournant par ses fans.

 

Bon, disons le clairement, ce Mother Of Tears, souffrant d’une histoire ridicule accompagnée d’incohérences scénaristiques, n’égale pas ses aînés. C’est bien là le problème du métrage. Etant le troisième film d’une trilogie, il est automatiquement comparé aux deux autres. Mother Of Tears ne doit pas être visionné dans cette optique au risque d’être vilipendé à tort. Car le métrage d’Argento, certes pas excellent, regorge de bonnes intentions et d’une photo magnifique. Le réalisateur transalpin renoue avec l’imagerie baroque de ses débuts. Rien que pour cela le film vaut le coup d’œil.

mother of tears 6

Les scènes gores, d’une violence graphique extrême, sont superbement mises en scène et du côté des acteurs on retrouve la sulfureuse Asia Argento ainsi que l’habitué des séries B, Udo Kier. Que demander de plus ?

mother of tears 5
 

Argento remplit le cahier des charges sans pour autant nous pondre un chef d’œuvre.

 

Bref Mother Of Tears est un film à voir sans aprioris.

 Killg

Cote : 10/20

 

Bande Annonce

 

 

18/07/2008

A L'Intérieur

A L’Intérieur


a l'intérieur 1

 

Acteurs principaux

 

Béatrice Dalle : La femme/ Alysson Paradis : Sarah

 

Résumé

 

Seule et enceinte, Sarah passe le réveillon de Noël chez elle. Cette nuit là, une femme vient se présenter chez elle, prête à tout pour lui arracher l’enfant qu’elle porte en elle.

 

a l'intérieur 2

Critique

 

Réalisé par Alexandre Bustillo et Julien Maury, A L’Intérieur est un film extrême qui scotche le spectateur à son divan, du début à la fin.

 a l'intérieur 3

Les deux réalisateurs n’y vont pas par quatre chemins et nous proposent un cinéma brut de décoffrage sans concessions à l’instar du Haute Tension d’Alexandre Aja. Rien n’est épargné au spectateur, et les gerbes de sang coulent à flot.

Un vrai cinéma jouissif pour les amateurs.

Bustillo et Maury maîtrisent leur média, ce qui est rare pour un premier film : rythme soutenu, réalisation léchée, effets spéciaux (gores) bien faits et acteurs dirigés parfaitement.

Alysson Paradis (la sœur de l’autre) joue admirablement les victimes face à une assaillante de choix, Béatrice Dalle, qui s’est faite rare au cinéma.

 a l'intérieur 4

Un des points faibles du film est son scénario faiblard avec un twist final prévisible dès le début du métrage.

 

Enfin un film de genre français qui ose aller jusqu’au bout. La nouvelle génération de réalisateurs hexagonaux est prometteuse.


a l'intérieur 5

A quand un bon film de genre belgo belge ?

 

Bref, un film à voir mais à ne pas mettre devant n’importe quels yeux.

 Killga l'intérieur 6

Cote : 15/20

 

Bande annonce :