13/07/2012

THE TAINT

THE TAINT

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,joe dante, Drew Bolduc,Dan Nelson, Drew Bolduc,Colleen Walsh,Cody Crenshaw,troma,water,eau,mysogynist,mysogine,castration,mask,masque,The Taint,sexy

Résumé :

 

L’eau est contaminée et empoisonne l'esprit des hommes, les transformant en monstres misogynes tueurs de femmes. Phil O’Giny et son amie, Misandra s’uniront pour combattre ce mal étrange.

 

Réalisateurs:Drew Bolduc,Dan Nelson

 

Scénaristes:Drew Bolduc,Dan Nelson

 

Acteurs :Drew Bolduc,Colleen Walsh,Cody Crenshaw...

 

 

Pays :Etats-Unis

 

 

Année :2010

 

 

Durée:75 min.

 

 

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,joe dante, Drew Bolduc,Dan Nelson, Drew Bolduc,Colleen Walsh,Cody Crenshaw,troma,water,eau,mysogynist,mysogine,castration,mask,masque,The Taint,sexy

 

 

 

 

Critique :

 

Gros délire Z comme seul Troma sait les produire, The Taint nous propose un monde post-apocalyptique(avec les moyens du bord) dans lequel les hommes, bites au vent, se sont transformés en monstres assoiffés de sexe et de sang ,après avoir bu de l’eau contaminée , s’attaquant uniquement aux femmes. 

Scènes absurdes, violence gratuite, pénis qui explosent, scènes de sexe, Drew Bolduc et Dan Nelson nous servent un cocktail détonnant et déjanté libéré de tout dictat moral. Ils foncent tête baissée dans le lard sans néanmoins voler plus haut que les mauvaises blagues scatos.   

Aidée par une musique synthétique réussie, l’athmosphère 80’s du film est assez bien rendue. Le scripte basique  qui rappelle l’excellent épisode de la saison 2 des Masters Of Horrors, La Guerre Des Sexes de Joe Dante dans lequel les hommes atteints d’un virus déciment les femmes, est en fin de compte très décousu. On a la nette impression que The Taint a été construit scènes après scènes sans qu’il n’y ait de réels liens entre elles. Bloduc et Nelson ont du certainement se marrer en écrivant leur scripte, mais le résultat final rame un peu à l’écran. 

Heureusement, les effets dégueulasses, l’humour décalé et l’attachement pour les deux personnages principaux sympathiques relèvent le niveau et confèrent au métrage une bouée d’oxygène le rendant hautement regardable compte tenu de ses faibles (faibles) moyens.

Bref, The Taint est un grand Z ou une petite série B qui n’a d’autre prétention que de vous faire passer un bon moment. 

 

 

 Note : 14/20



 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

 

Production:Troma

 


22/05/2012

MAKING OFF

MAKING OFF

 

 Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur,making off,Cédric Dupuis,Olivier Bureau, Nathalie Van Tongelen, Céline Berti, Mickael Collart, Jérôme Thévenet, Sébastien Ventura, Jonathan Jure,gore,documenteur, SEXY


Résumé :

Cédric Dupuis, rêvant de célébrité, décide de réaliser le plus grand film d'horreur de tous les temps avec ses amis, mais découvrant à ses dépens les joies d'un tournage et d'une équipe non professionnelle, il va, dans un excès de colère tuer sa femme, Aline. Désormais, il n'a plus d'autre solution que de réaliser son propre documentaire.

 

Réalisateur:  Cédric Dupuis

 

Scénariste:Cédric Dupuis

Acteurs :Olivier Bureau, Nathalie Van Tongelen, Céline Berti, Mickael Collart, Jérôme Thévenet, Sébastien Ventura, Jonathan Jure

 

 

Pays :France

 

 

Année : 2012

 

 

Durée:78 min.

 

 

 

 Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur,making off,Cédric Dupuis,Olivier Bureau, Nathalie Van Tongelen, Céline Berti, Mickael Collart, Jérôme Thévenet, Sébastien Ventura, Jonathan Jure,gore,documenteur, SEXY

 

 

Critique :

Surfant sue la vague des "found footage"en reprenant le ton ironique de "C'Est Arrivé Près De Chez Vous", Making Off est une bonne petite surprise aussi généreuse qu'outrancière.

Jouant avec les codes cinématographiques, Cédric Dupuis met en scène un making of fictif dans lequel le réalisateur (Dupuis himself), un peu mégalo,présente son projet de réalisation du plus grand film d'horreur jamais produit. Hélas pour lui, l'amateurisme de l'entreprise l'oblige à changer son fusil d'épaule et à transformer son métrage en snuff movie dans lequel il tient le rôle principal suite à un coup de colère qui l'a amené à tuer sa femme.

Passé un premier quart d'heure laissant présager du pire concernant la suite du film, Making Off s'avère prenant.

Sous ses allures de film amateur, il évite habilement les écueils du genre et même s'en amuse. Le double jeu des acteurs (amateur lors du tournage du "vrai"film et naturel lors du making off) est réellement convaincant rendant le métrage crédible( on est loin des textes "récités" des petites productions de genre françaises).

Le personnage de Cédric, frustré par le piètre résultat de ses rushs, s'adonnera à des actes de barbarie parfois insoutenables pour sauver son film et assouvir le voyeurisme de ses spectateurs.Là où d'autres films se seraient contenter d'effets gores à deux balles composés de quelques giclées de sang et de quatre bouts de latex, Making Off regorge d'effets malsains assez réalistes. Tout y passe ou presque: éviscération, scatophile,zoophilie,nécrophilie, sévices corporels en tout genres,…Rien n'est épargné au spectateur. Making Off y va à fond et crescendo dans le mauvais gout, il s'adresse donc à un public averti qui a l'estomac solide.

 Du point de vue technique, Making Off s'en sort bien. Le rythme du montage, le travail du son et des effets visuels sont concluants. 

Bref, Making Off est une mini leçon de cinéma trash, mis en boite par des passionnés qui mérite vision.

 

 

 

 

 

 Note : 18/20

 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

 

Editeur: Emylia.

 

 

DVD :Image: 1.78/Son: Dolby Digital 5.1/Langues: Français/ Sous-titres :Anglais/Bonus:commentaire audio,bêtisier,scènes coupées/ Copie Digitale/ 

 


11/05/2012

DESAXE (AXED)

Désaxé

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur,dvd,désaxé,axed,Ryan Lee Driscoll,Jonathan Hansler, Andrea Gordon, Nicola Posener,emylia, famille,sexy

Résumé :

 

Un père de famille d'ordinaire sévère se montre étonnamment très souple à l'idée de laisser ses deux enfants sécher l'école pour prendre un jour de repos loin de la ville. Toute la famille est aux anges, mais ils paniquent quand ils réalisent que le père compte bien faire de cette petite virée organisée, leur dernière sortie.

 

 

Réalisateur:Ryan Lee Driscoll

 

Scénariste: Ryan Lee Driscoll

 

Acteurs : Jonathan Hansler, Andrea Gordon, Nicola Posener,...

 

 

Pays :Angleterre

 

 

Année :2012

 

 

Durée:84 min.

 

 

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur,dvd,désaxé,axed,Ryan Lee Driscoll,Jonathan Hansler, Andrea Gordon, Nicola Posener,emylia, famille,sexy

 

 

 

Critique :

 

Petit film de pétage de plombs, Désaxé met en scène un père de famille qui, suite à sa perte d'emploi, décide de trucider sa famille dans leur maison de vacances.

Reposant essentiellement sur les épaules de Jonatha Hansler, qui joue le père, Désaxé souffre du surjeu parfois outrancier de son acteur principal.

Le déséquilibre entre ce personnage fort et la platitude du jeu du reste du casting ainsi que sa non réactivité aux différentes situations qu'il vit rend le métrage peu crédible.

En effet, de nombreuses fois, les victimes ont l'occasion soit de fuir, soit de se débarrasser de leur bourreau, mais elles ne le font pas, ce qui parfois rend les scènes nonsensiques.

Ironique et comique parfois malgré lui, Désaxé n'en reste pas moins efficace. Le réalisateur, Ryan Lee Driscoll, ne s'encombre pas de longueurs inutiles rendant son film dynamique. Il arrive aussi à déstabiliser son audience en jouant le jeu de l'ironie tout en la contrebalançant par des actes extrêmement violents (filmés de manière subjective) tant physiquement que moralement. C'est bien simple, le père, méprisant et méprisable mais diablement déterminé,  ne reculera devant rien pour réaliser son plan tordu.

Bref, Désaxé est agréable à voir, parfois dérangeant, souvent risible mais vite oublié.

 

 

 

 

 Note : 12/20

 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

 

Editeur:Emylia

 

 

DVD :Image: 1.78/Son: Dolby Digital, DTS 5.1/Langues: Français, Anglais/ Sous-titres : Anglais/ Copie digitale