09/05/2015

LATE PHASES (BIFFF 2015): CRITIQUE

LATE PHASES

(BIFFF 2015)

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, production,bifff,bifff 2015,late phases,Adrián García Bogliano,Eric Stolze,Nick Damici,Ethan Embry,Lance Guest,Tina Louise,Rutanya Alda,Caitlin O'Heaney,Erin Cummings,Tom Noonan,Larry Fessenden,Al Sapienza,Bernardo Cubria,Karen Lynn Gorney,Karron Graves,Haythem Noor,Kareem Savinon,Etats-Unis,2014,Dark Sky Films,Glass Eye Pix,Site B,drama,dramme,horror,horreur,werewolf,loup garou,



Synopsis :Crescent Bay n’est pas l’endroit idéal pour vivre une retraite paisible. Le quartier isolé est en proie à des attaques mystérieuses et mortelles. Le vétéran Ambrose McKinley, vient de s’y installer mais sa forte personnalité n’est pas du gout de tout le monde.  

Réalisateur:Adrián García Bogliano

 

Scénariste:Eric Stolze

Acteurs principaux:Nick Damici,Ethan Embry,Lance Guest,Tina Louise,Rutanya Alda,Caitlin O'Heaney,Erin Cummings,Tom Noonan,Larry Fessenden,Al Sapienza,Bernardo Cubria,Karen Lynn Gorney,Karron Graves,Haythem Noor,Kareem Savinon


Pays : Etats-Unis

 

Année :2014

 

Durée: 95 min.

 

Production:Dark Sky Films,Glass Eye Pix,Site B

 

ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma,résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,production,bifff,bifff 2015,late phases,adrián garcía bogliano,eric stolze,nick damici,ethan embry,lance guest,tina louise,rutanya alda,caitlin o'heaney,erin cummings,tom noonan,larry fessenden,al sapienza,bernardo cubria,karen lynn gorney,karron graves,haythem noor,kareem savinon,etats-unis,2014,dark sky films,glass eye pix,site b,drama,dramme,horror,horreur,werewolf,loup garou



Critique :

Mettre en scène des personnes âgées en tant que personnages principaux, est un choix artistique burné compte tenu des dictats "jeunistes" de l'industrie cinématographique. On se rappelle du génial Bubba Ho Tep de Don Coscarelli, qui de déroulait dans une gériatrie et qui avait comme personnage principal un Elvis décrépi et un JFK black. C'était drôle et attendrissant à la fois tout en apportant un regard cinglant sur le traitement des vieux dans nos sociétés modernes occidentales. Avec moins de maestria qu'un Coscarelli , mais dans la même veine rhétorique, le réalisateur de Late Phases,Adrián García Bogliano,  dépeint une vieillesse délaissée et parquée qui se réconforte dans un quotidien rythmé par l'habitude. 
Pour donner un petit coup de pied dans cette fourmilière acariâtre, Late Phases nous introduit un personnage principal à la personnalité bougonne qui va bousculé les habitudes des habitants du petit village du troisième âge dans lequel il vient de s'installer. Vétéran aveugle au physique de Charles Bronson et aux traits de caractères d'un Clint Eastwood dans Gran Torino, il incarne parfaitement ce personnage de vieux qui refuse d'entrer dans un moule qui mène à la décrépitude. 
Il va très vite se rendre compte que ce village paisible cache un féroce secret. En effet, il est en proie aux attaques ponctuelles d'une bestiole féroce et monstrueuse qui apparaît les nuits de pleine lune. 
La satire sociale est quelque peu bousculée par l'arrivée du fait fantastique. Le film ne souffre cependant pas du choc des genres, l'un alimentant l'autre.
Pour ne rien gâcher, les scènes d'attaque et de transformations sont impressionnantes et sans des effets insipides digitaux voyants.

Bref, Late Phases est une brillante relecture du mythe lycantropique qui puise son originalité et sa force dans la justesse de jeu de ses acteurs, son ton mordant et la satire sociale. Il prouve que le jeunisme bankable décérébré est en passe de devenir ringard.    

 

ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma,résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,production,bifff,bifff 2015,late phases,adrián garcía bogliano,eric stolze,nick damici,ethan embry,lance guest,tina louise,rutanya alda,caitlin o'heaney,erin cummings,tom noonan,larry fessenden,al sapienza,bernardo cubria,karen lynn gorney,karron graves,haythem noor,kareem savinon,etats-unis,2014,dark sky films,glass eye pix,site b,drama,dramme,horror,horreur,werewolf,loup garou

 

Note : 15/20

 

Bande-annonce :

 


Sites Internet :

 

Site officiel

 

IMDB

 

 

ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma,résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,production,bifff,bifff 2015,late phases,adrián garcía bogliano,eric stolze,nick damici,ethan embry,lance guest,tina louise,rutanya alda,caitlin o'heaney,erin cummings,tom noonan,larry fessenden,al sapienza,bernardo cubria,karen lynn gorney,karron graves,haythem noor,kareem savinon,etats-unis,2014,dark sky films,glass eye pix,site b,drama,dramme,horror,horreur,werewolf,loup garou







 

03/05/2015

THE SLEEPING ROOM (BIFFF 2015): CRITIQUE

THE SLEEPING ROOM

(BIFFF 2015)

 

ciné,cinéma,infos ciné,film,horreur,infos cinéma,résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,production,bifff,bifff 2015,the sleeping room,john shackleton,alex chandon,ross jameson,julie graham,leila mimmack,christopher adamson,joseph beattie,chris waller,david sibley,lucy clements,mike altmann,nicola colmer,chrisanthe grech,barry kristopher sullivan,antonia northam,billy chainsaw,angleterre,2014,movie mogul films,horro

Synopsis :Blue, une jeune prostituée se verra confronter violemment à son passé dans la maison d’un de ses clients. Elle devra faire face à un esprit vengeur et violent.

 

Réalisateur:John Shackleton

 

Scénariste:John Shackleton,Alex Chandon,Ross Jameson

 

Acteurs principaux:Julie Graham,Leila Mimmack,Christopher Adamson,Joseph Beattie,Chris Waller,David Sibley,Lucy Clements,Mike Altmann,Nicola Colmer,Chrisanthe Grech,Barry Kristopher Sullivan,Antonia Northam,Billy Chainsaw

 

Pays : Angleterre 

 

Année :2014

 

Durée: 78 min.

 

Production:Movie Mogul Films

 

ciné,cinéma,infos ciné,film,horreur,infos cinéma,résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,production,bifff,bifff 2015,the sleeping room,john shackleton,alex chandon,ross jameson,julie graham,leila mimmack,christopher adamson,joseph beattie,chris waller,david sibley,lucy clements,mike altmann,nicola colmer,chrisanthe grech,barry kristopher sullivan,antonia northam,billy chainsaw,angleterre,2014,movie mogul films,horro

 

Critique : 

 

Blue (Leila Mimmack), jeune prostituée se trouve confrontée à des phénomènes étranges dans la bâtisse de l'un de ses clients. 

Rien de neuf au portillon pour ce film de maison hantée / esprit vengeur, The Sleeping Room suit un schéma classique de quête de vérité par un personnage principal rattrapé par son passé.

Influencé par le gothique "hammerien", le film renoue avec les ambiances feutrées,froides et gothiques des films fantastiques produits en Angleterre dans les années soixante-septante.

The Sleeing Room doit donc beaucoup à atmosphère particulière et anachronique. Un savant mélange des styles qui cloître le fantastique en un lieu tout en confrontant le spectateur à une réalité sociale  hors de celui-ci.  

Le choix d'un personnage principal en marge est un des atouts du film et permet de développer autour de lui un éventail de seconds rôles implacablement vrais. Le mac, la souteneuse, le pote permettent au personnage de Blue de se développer. Certaines interactions sont d’ailleurs croustillantes et révèlent ainsi un humour “so british”grâce à des dialogues biens écrits. 

John Shackleton, le réalisateur parvient à maintenir un suspense durant pratiquement tout son film mais se vautre magistralement dans la dernière bobine. Le climax foireux a tôt fait d'annihiler toute la progression de la tension du film et fait péricliter les enjeux de la narration. Dommage car The Sleeping Room regorge de bonnes idées.

Esthétiquement,Shackleton a le sens du cadre et apporte à son métrage toute la maestria nécessaire pour être visuellement plausible. Il jongle avec les ambiances tout en rendant le tout cohérent. 

Bref , The Sleeping Room est un petit budget aux relents "hammeriens",esthétiquement beau et narrativement bien ficelé, qui met en avant un personnage en marge mais qui se fourvoie dans la facilité du "Bankable vu" durant son dernier quart d’heure.

 

 

ciné,cinéma,infos ciné,film,horreur,infos cinéma,résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,production,bifff,bifff 2015,the sleeping room,john shackleton,alex chandon,ross jameson,julie graham,leila mimmack,christopher adamson,joseph beattie,chris waller,david sibley,lucy clements,mike altmann,nicola colmer,chrisanthe grech,barry kristopher sullivan,antonia northam,billy chainsaw,angleterre,2014,movie mogul films,horro

   

 

Note : 14/20

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

Sites Internet :

 

Site officiel

Facebook

IMDB

 

 

 

ciné,cinéma,infos ciné,film,horreur,infos cinéma,résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce,production,bifff,bifff 2015,the sleeping room,john shackleton,alex chandon,ross jameson,julie graham,leila mimmack,christopher adamson,joseph beattie,chris waller,david sibley,lucy clements,mike altmann,nicola colmer,chrisanthe grech,barry kristopher sullivan,antonia northam,billy chainsaw,angleterre,2014,movie mogul films,horro

 

26/04/2015

HONEYMOON (LUNA DE MIEL) (BIFFF2015): CRITIQUE

HONEYMOON (LUNA DE MIEL)

(BIFFF 2015)

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, production,bifff,bifff 2015,honeymoon,luna del miel,Diego Cohen,Marco Tarditi Ortega,Alberto Agnesi,Paulina Ahmed,Dunia Alexandra,Stephanie de la Cruz,Hector Kotsifaki,Mexique,2015,Grotesque,horror,horreur,thriller

Synopsis :Jorge, un médecin excentrique qui vit seul, kidnappe Isabel, sa jolie voisine. Il va la soumettre à une expérience violente de conditionnement pour faire d’elle sa femme.  

 

Réalisateur:Diego Cohen

 

Scénariste:Marco Tarditi Ortega

 

Acteurs principaux:Alberto Agnesi,Paulina Ahmed,Dunia Alexandra,Stephanie de la Cruz,Hector Kotsifakis

 

Pays : Mexique

 

Année :2015

 

Durée: 96 min.

 

Production:Grotesque

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, production,bifff,bifff 2015,honeymoon,luna del miel,Diego Cohen,Marco Tarditi Ortega,Alberto Agnesi,Paulina Ahmed,Dunia Alexandra,Stephanie de la Cruz,Hector Kotsifaki,Mexique,2015,Grotesque,horror,horreur,thriller

 

Critique : 

Film singulier au titre passe partout, Honeymoon a le potentiel d’une petite bombe à retardement qui vous explose en pleine figure alors que vous ne vous y attendiez pas. Car, malgré son schéma “classico classique” d’un torture porn lambda, le film ne se vautre pas dans la facilité en se gargarisant de scènes outrancières maintes fois vues à l’écran. Diego Cohen prend son temps pour installer et présenter ses personnages tout en ne dévoilant que le stricte nécessaire sur eux. Le tour de force narratif du métrage réside dans la façon dont le jeune réalisateur arrive à passer de l'intrigante bleuette à l’horreur transgressive sans pour autant dénaturer l’ensemble. Il parvient même à instaurer auprès du spectateur un sentiment ambigu de complicité malsaine avec le personnage du bourreau. 

Ce film de kidnapping/torture, projeté en première mondiale au BIFFF, met en scène un médecin énigmatique qui s’amourache d’une jolie joggeuse. Il fera en sorte que celle-ci ait confiance en lui. Après avoir été enlevée,la jeune femme se retrouve attachée à un lit dans une cave glauque et crasseuse. Lui, n’a qu’une seule envie, que celle-ci devienne de gré ou de force sa femme.

L’atmosphère du film s'alourdit au fur et à mesure que l’action se déroule. Jorge (Hector Kotsifakis), le kidnappeur est terrifiant et attachant à la fois, tandis qu’ Isabel (Paulina Ahmed), la victime est fragile mais battante. Des personnages hauts en couleur, aux personnalités ambiguës, qui apportent au film l’empathie nécessaire, ce qui renforce le climat de terreur installé crescendo . On souffre avec Isabel mais on ne peut s'empêcher de prendre en pitié ce salopard de Jorge. Diego Cohen est un petit malin qui est arrivé à impliquer ses spectateurs dans son film. Les scènes de tortures en deviennent d’autant plus éprouvantes (mention spéciale à un très bel épluchage de doigts). 

Techniquement, la mise en scène de Cohen à l’esthétique épurée et sans falbalas est percutante. Elle s’efface pour mettre en avant le jeu particulièrement convaincant de ses acteurs mais aussi, magnifie les scènes “choc” en évitant le grand-guignolesque grace à son aspect “cinéma vérité”.

Bref,Diego Cohen,jeune réalisateur prometteur élève son humble torture porn , au stade de petit chef d’oeuvre du genre. Honeymoon, véritable tour de force surprenant, est à la fois choquant et attachant. Il ne laissera pas indifférent le curieux qui tentera sa vision . Le Mexique est-il la nouvelle patrie du cinéma fantastique?      

   

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, production,bifff,bifff 2015,honeymoon,luna del miel,Diego Cohen,Marco Tarditi Ortega,Alberto Agnesi,Paulina Ahmed,Dunia Alexandra,Stephanie de la Cruz,Hector Kotsifaki,Mexique,2015,Grotesque,horror,horreur,thriller

 

Note : 18/20

 

Bande-annonce :

 

 

 

Site Internet :

IMDB