30/04/2016

HEADLESS - CRITIQUE

 

HEADLESS

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, productuction,headless,Arthur Cullipher,Nathan Erdel,Todd Rigney,Shane Beasley,Kelsey Carlisle,Ellie Church,Dave Parker,Kaden Miller,Jennifer Lee,Haley Madison,Brian Williams,Matt Keeley,Emily Solt McGee,Jessica Schroeder,Olivia Arnold,Nathan Erdel,Ben Monticue,Magician Johnson,2015,etats unis,Forbidden Films,Gentleman Monster Productions,

 

Synopsis :  Dans ce slasher retrouvé datant de 1978, un tueur masqué assouvi ses fantasmes frénétiques de meurtre, de cannibalisme et de nécrophilie. Quand son passé tourmenté vient le hanter, il plonge encore plus dans la folie. Une jeune femme et son entourage en feront les frais.

 

Réalisateur: Arthur Cullipher

 

Scénaristes: Nathan Erdel,Todd Rigney

 

Acteurs:Shane Beasley,Kelsey Carlisle,Ellie Church,Dave Parker,Kaden Miller,Jennifer Lee,Haley Madison,Brian Williams,Matt Keeley,Emily Solt McGee,Jessica Schroeder,Olivia Arnold,Nathan Erdel,Ben Monticue,Magician Johnson

 

Pays : Etats Unis

 

Année :2015

 

Durée: 85 min.

 

Production: Forbidden Films,Gentleman Monster Productions

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, productuction,headless,Arthur Cullipher,Nathan Erdel,Todd Rigney,Shane Beasley,Kelsey Carlisle,Ellie Church,Dave Parker,Kaden Miller,Jennifer Lee,Haley Madison,Brian Williams,Matt Keeley,Emily Solt McGee,Jessica Schroeder,Olivia Arnold,Nathan Erdel,Ben Monticue,Magician Johnson,2015,etats unis,Forbidden Films,Gentleman Monster Productions,

Critique :

Si le nom de Schott Scrimer ne vous dit rien, il est grand temps de vous mettre à la page. Oubliez le cinoche phagocyté par le côté obscur du mercantilisme des studios qui ne cherchent qu'une chose: vous dépouiller des quelques euros. Les spectacles d'entertainment sans, mais avec beaucoup de fonds, y'en a marre. Si toi lecteur ( oui je me permets de te tutoyer) , tu as été déçu par tous ces derniers remakes et reboots " pompes à fric" qui vomissent leurs effets tonitruants dans des salles qui puent les chips et le popcorn certifié Monsanto, tu peux te tourner avec plus ou moins de confiance vers le cinéma indépendant. Défendues ardemment sur ce blog, les pellicules à petit budget et souvent auto produites sont un vivier de belles découvertes. Certes le cinéma indé de genre regorge de films aussi pourris que la vieille tartine oubliée depuis ta dernière soirée vidéo sous le canapé, mais tu tomberas parfois ( et même souvent si tu lis attentivement les articles de ce blog )sur des petites perles qui valent leur pesant d'huître. C'est le cas par exemple de l'excellent et effroyablement anxiogène Found (critique ici). Tu vas me dire, mais pourquoi diantre me parle-t-il ( enfin parler, j'ai la voix que tu me donnes dans ta tête ) d'un film déjà chroniqué aussi bon soit-il? Et bien cher lecteur, tout simplement par ce que le film de Schrimer est intimement lié au film critiqué ici.

Headless est la mise en abime, le film éponyme dans le film dont le tueur de Found est un fan.

Réalisé par Arthur Cullipher, qui était responsable des effets spéciaux sur le film de Schrimer, Headless s’inscrit dans le courant “revival” des 80’s tant dans son état d’esprit que dans son imagerie. Un peu de sérieux, mais surtout beaucoup de gaudriole sont au programme.

On y suit les méfaits d’un tueur en série masqué porté sur la décapitation,le cannibalisme et la nécrophilie. Tout un programme de dépravation servi par des effets gores “à l’ancienne” et une mise en scène à l’esthétique craspec. Renouant avec le style “Grindhouse”, le film nous replonge trente ans en arrière pour notre plus grand plaisir. La musique, l’ambiance, les effets outranciers et le scénario linéaire nous servent un “tout” cohérent enthousiasmant.

Certes, l’originalité du métrage et le jeu des acteurs parfois sur le fil laissent un gout d’inachèvement un peu désagréable, mais n’est-ce pas justement le but recherché par le cinéaste pour coller parfaitement avec son postula de départ qui est que Headless est un slasher indé de 1978 qui a été retrouvé? La fausse bande-annonce de Wolf Baby atteste de cette volonté de “facsimiler” une bande vintage.

Bref, Headless est une série b déroutante et dérangeante non dénuée d'humour, aux effets gores joliment outrageants qui met en scène un boogeyman charismatique et atypique friand de décapitations . A voir.

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, productuction,headless,Arthur Cullipher,Nathan Erdel,Todd Rigney,Shane Beasley,Kelsey Carlisle,Ellie Church,Dave Parker,Kaden Miller,Jennifer Lee,Haley Madison,Brian Williams,Matt Keeley,Emily Solt McGee,Jessica Schroeder,Olivia Arnold,Nathan Erdel,Ben Monticue,Magician Johnson,2015,etats unis,Forbidden Films,Gentleman Monster Productions,

Note : 15/20

 

Bande-annonce :

 

Sites Internet :

 

Facebook

Site officiel

IMDB

 

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, productuction,headless,Arthur Cullipher,Nathan Erdel,Todd Rigney,Shane Beasley,Kelsey Carlisle,Ellie Church,Dave Parker,Kaden Miller,Jennifer Lee,Haley Madison,Brian Williams,Matt Keeley,Emily Solt McGee,Jessica Schroeder,Olivia Arnold,Nathan Erdel,Ben Monticue,Magician Johnson,2015,etats unis,Forbidden Films,Gentleman Monster Productions,

 

 

 

 

 

24/04/2016

UN DESSINATEUR/UN FILM/ UN DESSIN: RIFO

UN DESSINATEUR/UN FILM/ UN DESSIN: RIFO

 

 

Dans cette rubrique,Fantasticmovies vous invite à un choc des cultures. Des auteurs/illustrateurs vous proposent,via un dessin original (réalisé expressément pour l’occasion) de pénétrer leur univers sous l’angle cinématographique. Un exercice de style dans lequel ils doivent illustrer un film de genre qui les a interpelé.

 

 

L’auteur: Rifo

 

Nom: RIFO

 

Prénom: Ben

 

Naissance: Il y a longtemps, très longtemps, dans une lointaine galaxie....

 

Site internet/blog:  http://hiroshiman-rifo.blogspot.fr/

 

Biographie:

Entré au Psikopat à l'aube des années 90 avec toute une nouvelle garde, Rifo lui est resté fidèle, devenant comme eux un de ses représentant s emblématiques, notamment grâce à Hiroshiman, le superhéros atomique, et Captain Marcel. Plus récemment Rifo a rejoint la revue Aaarg! présentant une facette d'auteur plus réaliste.

 

Bibliographie:

Editions du Zébu

Hiroshiman    1995

Hiroshiman Sauve Le Monde  1997

Hiroshiman Va Au Fond     1999

Captain Marcel Et Les Bètes  2001

 

Editions AdE

Hiroshiman Les Origines 2001

 

Editions Taupinambour

Petits Mystères Saugrenus  2011

Hiroshiman Ultime              2013

 

Editions AAARG!

           Atroce! 

 

 

The Illustration (rien que pour vos yeux)

bd,bande dessinée,illustration,dessin,dessinateur,scénariste,critique,album,série,dessin original,cinema,cine,rifo,benoit rifo,aaarg!,hiroshiman,captain marcel,editions du zébu,editions ade,editions taupinambour

Explication de l’illustration par l’auteur:

Rifo: Il s’agit de Jaws ( Les Dents De La Mer). Pourquoi ce film? Je l’ai vu au cinéma quand il est sorti. Il était interdit au moins de 13 ans et j’en avais 12.

Je l’ai bien entendu revu des dizaines de fois depuis. Il y a dedans tout ce que j’aime dans un film: une histoire mystérieuse, un monstre sanglant, des personnages charismatiques, une musique marquante, des effets spéciaux en carton et même un doublage d’époque qui reste en mémoire tellement il est parfait. Bref c’est culte et je le revois encore sans jamais me lasser.

 

Interview de Rifo

 

Fantasticmovies:Quel est le dernier film que vous avez vu qui vous a le plus marqué?

Rifo: Edge Of Tomorrow

J’ai acheté le manga “All You Need Is Kill” après. Les japonais sont vraiment les rois des scénarios WTF.

 

Fantasticmovies: Quelles sont vos influences en tant que dessinateur?

Rifo: Franquin,Corben, Moebius: la sainte trinité de ma religion...

 

Fantasticmovies: Quelle est votre plus grande peur?

Rifo: Le vide...

 

Fantasticmovies:Comics,bd européennes ou manga?

Rifo: Les 3 sans problème.

Fantasticmovies:Que pensez-vous de la production franco-belge actuelle? Et plus généralement du marché de la bd dans son ensemble?

Rifo: C'est l'overdose de bouquins, j'ai envie d'en acheter des centaines, mais j'ai plus de place..

 

Fantasticmovies: Est-il facile de trouver son style en tant que dessinateur tout en restant original?

Rifo: Pas mal de dessinateurs enfilent les pantoufles bien chaudes d'un style ou d'une série à succès, donc  je dirais qu'il faut plutôt trouver du pognon que son style, c'est triste mais à l'heure actuelle c'est comme ça... Donc non, c’est pas facile du tout.

 

Fantasticmovies: Que pensez-vous de la bd numérique?

Heu... Comment dire... C’est nul à chier...

 

Fantasticmovies: Un conseil de dessinateur?

Rifo: Never give  up !

 

Fantasticmovies:Vos bd de chevet?

 

Rifo: L’Esprit Des Morts et les anthologies Creepy de Corben

 

Fantasticmovies: Un coup de coeur artistique?

 

Rifo: Apocalypse Sur Carson City de Guillaume Griffon

 

Fantasticmovies:Votre rituel lorsque vous dessinez?

 

Rifo: J’allume la lampe, et c’est tout de suite mieux...Non, sinon un bon café le matin, une bonne bière le soir et une bonne zique dans les noreilles, comme tout le monde quoi…

 

Fantasticmovies:Quels sont vos projets?

Rifo: Un best of de Hiroshiman en couleurs en 3 volumes...