23/12/2014

CREEPERS HORROR ANTHOLOGY MOVIE VOL. 2: CRITIQUE

 

CREEPERS HORROR ANTHOLOGY MOVIE VOL. 2

 

creepersfinalposter450.jpg



Résumé :  Une nouvelle anthologie d’horreur comprenant des segments adaptés des histoires de Joe R. Lansdale, Jeff Strand, Lafcadio Hearn & Edgar Allan Poe.

 

Réalisateurs: Gregory Lamberson, Jeremiah Kipp, Christian Walker, Mike T. Lyddon

 

Scénaristes: Jeff Strand, Mike T. Lyddon, Jeremiah Kipp, Christian Walker

 

Acteurs: Catherine Ashton,Christian Walker,Susan Adriensen,Bob Socci,Bradley Creanzo,Thomas Mendolia,Brian Lannigan,Cheryl Koski

 

Pays : Etats-Unis


Année :2014

 

 

Production: Mike T. Lyddon

 

gaveupghost6.jpg

Critique :

Le soufflé des anthologies est un peu retombé. Malgré tout certains films à sketchs continuent d'émerger en compilant des courts métrages qui n'ont pas grand chose à voir entre eux tant thématiquement qu'esthétiquement mais qui leur permet néanmoins d'obtenir plus de visibilité. Creepers ne déroge pas à cette règle malgré un certain effort de cohérence thématique: tous les courts sont des adaptations de nouvelles fantastiques.

La mise en scène qui fait office de lien entre les segments est un peu faiblarde.

Cette histoire d’un bourgeois déchu qui accueille dans sa demeure un contrôleur fiscal et qui lui raconte des histoires fantastiques , est à la fois désuète mais aussi sur jouée et techniquement en deçà des courts présentés dans cette anthologie.

C’est The Consequences Of A Broken Promise qui ouvre les festivités. Ce premier segment , met en scène la courte descente aux enfers d'une jeune mariée qui est harcelée par le fantôme de la première femme de son mari.

 

Superbement mis en images et parfaitement joué le mértrage gothico fantastique de Christian Walker jouis d'un climax sanglant et dérangeant.

Le deuxième sketch est une adaptation de la nouvelle d'Edgard Alan Poe, Berenice. Le film de Jeremiah Kipp, parfaitement produit, dépeint le quotidien d'un “Tanguy” autiste, qui fantasme sur sa cousine venant passer un moment de convalescence chez lui. C'est froid, malsain et dérangeant. Le malaise s'installe dès les premières secondes du film. Du grand art un tantinet convenu mais qui tape dans mille.

Le troisième court Gave Up The Ghost est une comédie dans laquelle un écrivain qui vient de finir son chef d'œuvre se voit dépouiller de celle-ci par son ordinateur qui a rendu l'âme. Avec l'aide d'un technicien , il réveillera l'esprit de sa machine pour récupérer son dossier. Sans prétention,original et bien interprété le film de Gregory Lamberson apporte le sursaut de second second degré nécessaire pour détendre l'atmosphère pesante installée par les deux précédents segments.

Le quatrième court,By The Hair Of The Head est sans aucuns doutes le moins intéressant de cette série. L'histoire d'un écrivain qui vient chercher l'inspiration dans dans une baraque dont le proprio est un vieux ventriloque. Vous avez deviné la suite? Ben c'est exactement ce à quoi vous pensez. Poupée qui prend vie, ésotérisme et tout le toin toin. Bien foutu techniquement, le film de Mike T. Lyddon manque d'originalité et de rythme .

Bref, Creepers est une anthologie honnête qui compile quatre courts disparates mus par une volonté de bien faire.

 

hairofthehead3.jpg



Note : 14/20

 

Bande-annonce :

Sites Internet :

 

Site officiel

 

Page Facebook

 

IMDB

 












 



 

 

 



 

Les commentaires sont fermés.