31/08/2014

LE PASSAGE: CRITIQUE /INTERVIEW DU REALISATEUR: FABIEN MONTAGNER

 

LE PASSAGE

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Fabien Montagner, Fabien Montagner,Cindy Colpaert,Pierre Hatet,Vernon Dobtcheff,Fanny Capretta,Philippe Ohrel,Rainer Sievert,France, 2011,le passage,court métrage,Arnaud Carney,François Sempé, Joseph de Laage, Marine Haziza, Jules Wysocki, Daniel Gries, François Loubeyre, Cyrille Aufort

 

 

Résumé :Faustine, 16 ans, adolescente un peu rebelle, vit mal le fait d’être obligée de vivre avec son grand-père, pourtant bienveillant à son égard.

En voulant prendre l’air, un soir où son grand-père lui raconte une nouvelle fois ses souvenirs,  elle va se retrouver dans une aventure hors du temps qui va lui faire prendre conscience de l’importance de ses racines familiales.

Réalisateur: Fabien Montagner

 

Scénariste: Fabien Montagner

 

Acteurs: Cindy Colpaert,Pierre Hatet,Vernon Dobtcheff,Fanny Capretta,Philippe Ohrel,Rainer Sievert.

 

 

Pays :France

 

Année : 2011

 

Durée: 18 min.

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Fabien Montagner, Fabien Montagner,Cindy Colpaert,Pierre Hatet,Vernon Dobtcheff,Fanny Capretta,Philippe Ohrel,Rainer Sievert,France, 2011,le passage,court métrage,Arnaud Carney,François Sempé, Joseph de Laage, Marine Haziza, Jules Wysocki, Daniel Gries, François Loubeyre, Cyrille Aufort

 

Critique : 

 

Il existe en France des réalisateurs qui ont un véritable potentiel artistique (oui oui, le cinéma français ne se limite pas aux produits formatés «télévision»). Oeuvrant dans le fantastique, ils se voient,hélas, souvent fermer les portes des studios dits «mainstream». Quand ils arrivent coute que coute à mener à bien leurs projets (merci le crowdfunding), leurs diffusions restent confidentielles. Malgré tout, certains metteurs en scène s’accrochent et continuent à produire dans le genre des métrages (courts ou longs) plus ou moins aboutis. Fabien Montagner fait partie de ces réalisateurs chevronnés kamikazes qui osent s’aventurer dans le «non bankable». Son court métrage, Le Passage n’est certes pas dénué de défauts, il a le mérite de la volonté du «bien faire». Montagner respecte ses spectateurs en leur proposant une oeuvre esthétiquement travaillée à la photographie et aux cadrages conventionnels mais classieux. L’histoire de Faustine, jeune fille de seize ans, à la recherche de ses origines, qui, au court d’une balade dans les bois, sera confrontée à ses aïeux est prenante. Certaines longueurs et le jeu «récité» des acteurs alourdissent quelque peu l’ensemble. Des menus défauts auxquels on ne prêtera pas trop attention, tant l’ensemble tient honnêtement la route. 

Bref, Le Passage est un court métrage fantastique sincère et à l’atmosphère travaillée sur un parcours initiatique axé sur les apprentissages du passé qui mérite une large diffusion.

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Fabien Montagner, Fabien Montagner,Cindy Colpaert,Pierre Hatet,Vernon Dobtcheff,Fanny Capretta,Philippe Ohrel,Rainer Sievert,France, 2011,le passage,court métrage,Arnaud Carney,François Sempé, Joseph de Laage, Marine Haziza, Jules Wysocki, Daniel Gries, François Loubeyre, Cyrille Aufort

Note : 15/20

 

Bande-annonce :

 

 

 

 

 

Interview du réalisateur et scénariste: Fabien Montagner

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,photos,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Fabien Montagner, Fabien Montagner,Cindy Colpaert,Pierre Hatet,Vernon Dobtcheff,Fanny Capretta,Philippe Ohrel,Rainer Sievert,France, 2011,le passage,court métrage,Arnaud Carney,François Sempé, Joseph de Laage, Marine Haziza, Jules Wysocki, Daniel Gries, François Loubeyre, Cyrille Aufort

Fantasticmovies:Pourriez-vous vous présenter en quelques mots aux lecteurs de fantasticmovies?

 

Fabien Montagner: Je suis monteur de profession et je réalise à côté de ça mes courts-métrages car c'est ce que j'aime par dessus tout, écrire et raconter des histoires !J'ai fait une école de cinéma il y a quelques années maintenant (l'ESRA) et "Le Passage" est mon quatrième court, le premier que je qualifierais de Fantastique, alors que c'est un de mes genres préférés ! J'ai mis le temps à sauter le pas...

Fantasticmovies : Quel est le dernier film que vous avez vu qui vous a le plus marqué ?

 

Fabien Montagner: Si on reste dans le registre du Fantastique et de la science-fiction, j'ai beaucoup aimé "Oblivion" de Joseph Kosinski. J'ai aussi aimé "The conjuring", "Dark Skies" et évidemment "Gravity"... quelle claque !

Fantasticmovies:Quelles sont vos influences en tant que réalisateur?

 

Fabien Montagner: Assez banal je l'avoue... j'ai eu ma période Hitchcock, une autre période David Lynch ou encore les frères Coen, mais les indémodables à mes yeux restent Spielberg et Zemeckis. Il n'y a pas grand-chose à jeter dans leurs oeuvres pour moi. Dans "Le Passage" il y a des clins d'oeil à certains de leurs films (L'incroyable Vernon Dobtcheff a joué dans le troisième "Indiana Jones", et le magnifique Pierre Hatet est la voix française du Doc. Brown de "Retour vers le futur").

 

Fantasticmovies : Que pensez-vous du cinéma de genre actuel?

 

Fabien Montagner: Je trouve qu'il y a beaucoup de film de genre internationaux de qualité même si des fois ils se ressemblent un peu. En France c'est vrai qu'il est difficile d'exister et de créer des films d'horreur, fantastique ou de science-fiction. J'ai l'impression qu'on a raté le coche il y a quelques années. J'espère que ça va revenir ! D'ailleurs j'ai un projet de longue date de documentaire sur la science-fiction française. Mais l'envie et les talents sont là, je connais beaucoup de jeunes auteurs, réalisateurs, producteurs qui essaient d'en faire.  Mais il va falloir maintenant un vrai succès public, dans le domaine du long-métrage, pour ouvrir la voie !

 

Fantasticmovies:Comment est né le projet du Passage?

 

Fabien Montagner: L'envie de faire un film fantastique déjà. Ensuite il y avait un projet de long qu'on m'avait proposé et plutôt que de faire un teaser de ce film pour convaincre des diffuseurs ou des distributeurs, je suis plutôt parti sur l'idée  de proposer un court-métrage original, indépendant de l'histoire du long, mais avec un style et quelques idées communes (comme la brume, le wagon, le passage temporel...) et enfin des idées et envies plus personnelles, liées à ma famille notamment.

 

 

Fantasticmovies : Le Passageest vraiment très beau à regarder et le travail du son est vraiment bien, était-ce  beaucoup de travail en post-production?

 

Fabien Montagner: Déjà merci pour l'équipe qui a travaillé sur le film. J'en profite pour remercier mon chef-opérateur (Arnaud Carney) et l'équipe son du film (François Sempé, Joseph de Laage, Marine Haziza sur le tournage, Jules Wysocki au montage son, Daniel Gries au bruitage, François Loubeyre au mixage et Cyrille Aufort à la musique). 

Oui c'est du travail mais j'ai l'impression que ça a été fait dans une bonne ambiance, avec des gens humainement sympas, passionnants et compétents, donc franchement je n'ai pas eu l'impression que c'était du boulot, plus des beaux moments de partages ! La post-production est quand même un des moments les plus agréables d'un film, c'est là où beaucoup de choses trouvent un sens !

Fantasticmovies:Pourquoi situer l’histoire du film en 1989? 

Fabien Montagner: Pour une simple et bonne raison, il fallait être crédible dans les dates. Je suis juste parti de l'âge de mes propres grand-parents qui ont vécu la seconde guerre mondiale, et ils avaient dans les 75/80 ans à cette période et non en 2010. Après j'aurai aimé faire un lien avec ces films des années 80 qui ont bercé mon enfance, mais le film ne s'y prêtait pas trop en fait. Il y a bien un vieux walkman à cassette au début du film mais on ne le voit pas. 

Fantasticmovies:Fut-il facile de trouver une équipe et des acteurs motivés pour le film?

Fabien Montagner: Pour les comédiens j'ai été assez chanceux, ceux que je voulais ont dit oui très vite ! 

Pour les techniciens, ceux que je ne connaissais de mes précédents films sont revenus, après les autres c'est toujours difficile de les faire entrer dans des aventures un peu longues. Le tournage a duré 5 jours, on a du avoir presque deux équipes histoire de ne pas bloquer les gens trop longtemps.

Fantasticmovies:Comment étaient les conditions de tournage?

Fabien Montagner: Des conditions de court-métrage évidemment. Même si on essaie de gommer au maximum les faiblesses de ce genre de tournage low cost, c'est à dire en assurant un minimum les repas du midi et que tout le monde puisse travailler dans de bonnes conditions, avec le matériel le plus performant possible.

 

Fantasticmovies:Parlez-nous de la musique du film.

Fabien Montagner: La composition a été assurée par mon ami Cyrille Aufort, qui est un mec hyper talentueux et très gentil. On peut discuter de tout et on a à peu près les mêmes goûts musicaux. J'aime sa façon de jouer avec des atmosphères tout en les rendant mélodiques. Ca me parle, surtout pour ce film où je voulais vraiment créer l'ambiance fantastique avec l'aide de la musique, puisqu'il n'y pas d'effets visuels de dingue, le fantastique est plutôt suggéré et réaliste, il fallait réussir à immerger le spectateur avec l'aide de quelques notes bien placées. 

 

Fantasticmovies:Avez-vous une anecdote à propos du tournage à raconter ?

 

Fabien Montagner: On est tombé sur la semaine où la France a été en pénurie d'essence. Donc je vous laisse imaginer la peur qu'on avait pour le groupe électrogène, les transports et les quelques camions qu'on avait avec nous. Mon frère qui s'occupait de la production du film a bien assuré le coup et on s'en est bien sorti grâce à lui !

 

Fantasticmovies: Parlez-nous du budget du Passage.

 

Fabien Montagner: Le film est sur fond propre, en totale indépendance pour le coup. On a dû dépasser les 10 000 euros.

 

Fantasticmovies: Des projets futurs?

 

Fabien Montagner: J'ai plusieurs projets de courts en tête, notamment un autre fantastique, j'aimerai continuer à tracer quelque chose dans cette voie là. J'ai aussi une comédie que j'aimerai réaliser bientôt. Et je développe des projets de longs évidemment, mais c'est assez dur de trouver le bon sujet !

 

Fantasticmovies: Un mot pour la fin?

 

Fabien Montagner: Longue vie au fantastique, à l'imaginaire et au rêve !! Vive le cinéma !

 

 

Les commentaires sont fermés.