15/12/2013

COURT MéTRAGE: THE GLITCH/ CRITIQUE/INTERVIEW DU REALISATEUR ZIJIAN YAN

 

THE GLITCH

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Zijian Yan , John Wakayame Carey, Zijian Yan, Matthew Semler,Andrew Patrick Nelson,Nitzan Mager, Etats-Unis,court metrage,sf,robot,the glitch,short,drama,

 

Résumé : Forcé d’exécuter un androïde, un ingénieur se demande si cette mort apportera vraiment justice.

 

Réalisateur:Zijian Yan

 

Scénaristes:Zijian Yan

 

Acteurs:Matthew Semler,Andrew Patrick Nelson,Nitzan Mager


Pays :Etats-Unis

 

Année : 2013

 

Durée: 11 min

 

Production: Rob Cristiano


 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Zijian Yan , John Wakayame Carey, Zijian Yan, Matthew Semler,Andrew Patrick Nelson,Nitzan Mager, Etats-Unis,court metrage,sf,robot,the glitch,short,drama,


 

Critique :

The Glitch est un court de SF en huis clos. Un «Pleasure Model» (un robot dédié à la prostitution) est accusé de meurtre. Il  (enfin elle) défendra tant bien que mal sa légitime défense attachée à son siège.

Reprenant l’idée selon laquelle, les machines peuvent avoir une âme et vivre des émotions ( rappelez-vous le sympa Appelez-Moi Jhonny 5 ou encore le très beau A.I.), Le métrage de Zijian Yann braque son objectif sur la notion de viol. La machine se montrant humaine (de par son physique et ses sentiments), doit -on la traitér comme un homo sapiens sapiens? Toute est la question de ce court, certes peu original dans son contenu, mais bien ficelé.

Malgré l’unité de lieu et le statisme des personnages, Yan arrive à insuffler à son film un rythme prenant et du mouvement à l’aide d’ une mise en scène savamment orchestrée. Visuellement superbe et bougrement bien foutu, The Glitch magnifie le jeu des acteurs qui est lui-même vraiment convaincant. Le travail du son ultra travaillé, apporte quant à lui de la crédibilité aux actions des personnages et à leur environnement.

Bref, The Glitch apporte sa toute petite pierre à un édifice déjà massif d’un univers SF humainement robotisé.

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Zijian Yan , John Wakayame Carey, Zijian Yan, Matthew Semler,Andrew Patrick Nelson,Nitzan Mager, Etats-Unis,court metrage,sf,robot,the glitch,short,drama,

 

Note : 16/20

 

Bande-annonce :

 

The Glitch - Teaser from Zijian Yan on Vimeo.

 

 

Interview du réalisateur et scénariste: Zijian Yan

 

Ciné,cinéma,infos ciné,film,infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs,pays année,durée,critique,note,bande annonce, producteur, interview , interview de Zijian Yan , John Wakayame Carey, Zijian Yan, Matthew Semler,Andrew Patrick Nelson,Nitzan Mager, Etats-Unis,court metrage,sf,robot,the glitch,short,drama,


 

 

Fantasticmovies:Pourriez-vous vous présenter en quelques mots aux lecteurs de fantasticmovies?

 

Zijian Yan: Mon nom est Zijian Yan, j’écris,dessine et fait des films. Je suis né à Caracas au Venezuela de parents chinois et ai grandi à Milwaukee au Wisconsin. J’ai étudié la musique à l’université de New York et je finis des études de cinéma à la Columbia University de la ville de New York. Au travers de mes différents chemins, j’ai choisi une direction, celle de raconter des histoires.

 

Fantasticmovies : Quel est le dernier film que vous avez vu qui vous a le plus marqué ?

 

Z.Y: Gravity m’a bluffé. Les films en IMAX 3D me rendent perplexes généralement mais j’ai été subjugué par le traitement parfait de son sujet le travail de caméra et le tandem de la 3D et de l’IMAX. Je me suis rarement senti aussi bien d’avoir dépensé 20 dollars pour voir un film.

 

Fantasticmovies:Pouvez-vous définir The Glitch en 5 mots ?

 

Z.Y.:En une phrase de 5 mots: Qu’est-ce qui fait qu’une personne est humaine?(What makes a person human?)

 

En 5 mots:Androïdes, noir,vie,justice,liberté

 

Fantasticmovies : The Glitch est vraiment très beau à regarder, le travail du son est vraiment bon, était-ce  beaucoup de travail en post-production ?

 

Z.Y.:Le look du film peut-être attribué à parts égales à la pré et à la post-production.  Mon producteur, Rob Cristiano et moi-même avons attaché beaucoup d’importance au design du plateau. Ce sont les détails qui créent le « look ». Notre directeur photo, John Wakayame Carey est un maître de l’habillage lumières. Comme dans n’importe quel film,l’étalonnage des couleurs est une étape importante pour la tonalité que l’on veut donner.

Le plus gros du travail en post-production a été le travail du son. Le plus important dans un film de sf, est la création de son univers.  Comment faire en sorte que le public croit à la machinerie compliquée, à l’électronique et à la robotique dans le film ? Ca requiert un étalage d’effets sonores: ajouter des servos moteurs aux portes, des bips, des vrombissements aux ordinateurs et des sons douloureux de chair d’androïde accrochée aux cables dont il a été débranché. 

Fantasticmovies :Pourquoi avoir choisi le thème de l’homme et de la machine, qui est récurrent dans le cinéma de sf? 

 

Z.Y.:Qu’est ce qui fait qu’un être humain est humain? Sommes-nous des machines ou des animaux ?  Des questions qui, j’imagine continueront à être posées tant que l’humain existe. Un genre comme la sf permet à ce questionnement complexe d’être adapté à l’écran. En élargissant les règles et les possibilités de notre monde, on peut aborder ces questions de manière plus explicite.

 

 

Fantasticmovies : Parlez-nous du budget de The Glitch.

 

Z.Y.: The Glitch est un vrai micro budget. Pour le prix d’un laptop de seconde main, nous avons réussi à mener à bien le film du début à la fin. J’ai pratiquement revendu l’entièreté de mon placard sur Craiglist et avec les 1000 $ que ça m’a rapporté,j’ai acheté sur Home Depot et Ebay des cables,de la tuyauterie,et de l’électronique. Mon producteur, Rob Cristiano avons utilisé ce matériel pour décorer le plateau. Tous ceux qui ont bossé sur le film, l’ont fait par passion et non pour l’argent. Notré équipe était composée d’amoureux de sf aimant les films.  

 

Fantasticmovies:Avez-vous une anecdote à propos du tournage à raconter?

 

Z.Y.: C’est toujours impressionnant, en regardant en arrière de voir au combien faire un film est difficile et paniquant.La nuit avant le premier jour de tournage, mon producteur était encore en train d’imprimer et coloriser les feuilles de papier, qui ont l’espérait, mises ensemble formeraient des nombres géants sur le mur du fond du plateau donnant l’impression de véritables décalcomanies de hagard. Le matin du tournage,j’étais encore occuper à nouer des paquets de câbles entre -eux, espérant qu’ils aient l’air de venir du plafond. Dans le métro, sur le chemin du plateau, j’écrivais encore des idées pour les acteurs et révisait mon planing de tournage. C’est un miracle que le film ait été réalisé dans son entièreté.  

 

Fantasticmovies: Des projets futurs?

 

Z.Y.: Pour le moment, je monte un court que je viens de tourner qui s’appelle Cain. C’est un drame d’action qui raconte la rencontre des neanderthals avec les hommes préhistoriques des premier temps. Je suis très excité à propos de ce projet. Encore une fois, il relève des questions qui font échos à The Glitch: Qu’est-ce qui fait d’une personne, un humain? Peut-il y avoir d’autres espèces qui sont humaines?Quelle est notre nature? Est-ce la violence?

Heureusement, comme dans The Glitch, Cain va transporter les spectateurs dans un autre monde et les invite à explorer ces grandes questions. 

 

Fantasticmovies:Un mot pour la fin?

 

Z.Y.: Merci encore à Fantasticmovies pour son intéret à The Glitch. Nous sommes content de voir que d’autres personnes aiment la sf autant que nous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.