13/07/2012

THE TAINT

THE TAINT

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,joe dante, Drew Bolduc,Dan Nelson, Drew Bolduc,Colleen Walsh,Cody Crenshaw,troma,water,eau,mysogynist,mysogine,castration,mask,masque,The Taint,sexy

Résumé :

 

L’eau est contaminée et empoisonne l'esprit des hommes, les transformant en monstres misogynes tueurs de femmes. Phil O’Giny et son amie, Misandra s’uniront pour combattre ce mal étrange.

 

Réalisateurs:Drew Bolduc,Dan Nelson

 

Scénaristes:Drew Bolduc,Dan Nelson

 

Acteurs :Drew Bolduc,Colleen Walsh,Cody Crenshaw...

 

 

Pays :Etats-Unis

 

 

Année :2010

 

 

Durée:75 min.

 

 

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,joe dante, Drew Bolduc,Dan Nelson, Drew Bolduc,Colleen Walsh,Cody Crenshaw,troma,water,eau,mysogynist,mysogine,castration,mask,masque,The Taint,sexy

 

 

 

 

Critique :

 

Gros délire Z comme seul Troma sait les produire, The Taint nous propose un monde post-apocalyptique(avec les moyens du bord) dans lequel les hommes, bites au vent, se sont transformés en monstres assoiffés de sexe et de sang ,après avoir bu de l’eau contaminée , s’attaquant uniquement aux femmes. 

Scènes absurdes, violence gratuite, pénis qui explosent, scènes de sexe, Drew Bolduc et Dan Nelson nous servent un cocktail détonnant et déjanté libéré de tout dictat moral. Ils foncent tête baissée dans le lard sans néanmoins voler plus haut que les mauvaises blagues scatos.   

Aidée par une musique synthétique réussie, l’athmosphère 80’s du film est assez bien rendue. Le scripte basique  qui rappelle l’excellent épisode de la saison 2 des Masters Of Horrors, La Guerre Des Sexes de Joe Dante dans lequel les hommes atteints d’un virus déciment les femmes, est en fin de compte très décousu. On a la nette impression que The Taint a été construit scènes après scènes sans qu’il n’y ait de réels liens entre elles. Bloduc et Nelson ont du certainement se marrer en écrivant leur scripte, mais le résultat final rame un peu à l’écran. 

Heureusement, les effets dégueulasses, l’humour décalé et l’attachement pour les deux personnages principaux sympathiques relèvent le niveau et confèrent au métrage une bouée d’oxygène le rendant hautement regardable compte tenu de ses faibles (faibles) moyens.

Bref, The Taint est un grand Z ou une petite série B qui n’a d’autre prétention que de vous faire passer un bon moment. 

 

 

 Note : 14/20



 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

 

Production:Troma

 


Les commentaires sont fermés.