22/05/2012

MAKING OFF

MAKING OFF

 

 Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur,making off,Cédric Dupuis,Olivier Bureau, Nathalie Van Tongelen, Céline Berti, Mickael Collart, Jérôme Thévenet, Sébastien Ventura, Jonathan Jure,gore,documenteur, SEXY


Résumé :

Cédric Dupuis, rêvant de célébrité, décide de réaliser le plus grand film d'horreur de tous les temps avec ses amis, mais découvrant à ses dépens les joies d'un tournage et d'une équipe non professionnelle, il va, dans un excès de colère tuer sa femme, Aline. Désormais, il n'a plus d'autre solution que de réaliser son propre documentaire.

 

Réalisateur:  Cédric Dupuis

 

Scénariste:Cédric Dupuis

Acteurs :Olivier Bureau, Nathalie Van Tongelen, Céline Berti, Mickael Collart, Jérôme Thévenet, Sébastien Ventura, Jonathan Jure

 

 

Pays :France

 

 

Année : 2012

 

 

Durée:78 min.

 

 

 

 Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur,making off,Cédric Dupuis,Olivier Bureau, Nathalie Van Tongelen, Céline Berti, Mickael Collart, Jérôme Thévenet, Sébastien Ventura, Jonathan Jure,gore,documenteur, SEXY

 

 

Critique :

Surfant sue la vague des "found footage"en reprenant le ton ironique de "C'Est Arrivé Près De Chez Vous", Making Off est une bonne petite surprise aussi généreuse qu'outrancière.

Jouant avec les codes cinématographiques, Cédric Dupuis met en scène un making of fictif dans lequel le réalisateur (Dupuis himself), un peu mégalo,présente son projet de réalisation du plus grand film d'horreur jamais produit. Hélas pour lui, l'amateurisme de l'entreprise l'oblige à changer son fusil d'épaule et à transformer son métrage en snuff movie dans lequel il tient le rôle principal suite à un coup de colère qui l'a amené à tuer sa femme.

Passé un premier quart d'heure laissant présager du pire concernant la suite du film, Making Off s'avère prenant.

Sous ses allures de film amateur, il évite habilement les écueils du genre et même s'en amuse. Le double jeu des acteurs (amateur lors du tournage du "vrai"film et naturel lors du making off) est réellement convaincant rendant le métrage crédible( on est loin des textes "récités" des petites productions de genre françaises).

Le personnage de Cédric, frustré par le piètre résultat de ses rushs, s'adonnera à des actes de barbarie parfois insoutenables pour sauver son film et assouvir le voyeurisme de ses spectateurs.Là où d'autres films se seraient contenter d'effets gores à deux balles composés de quelques giclées de sang et de quatre bouts de latex, Making Off regorge d'effets malsains assez réalistes. Tout y passe ou presque: éviscération, scatophile,zoophilie,nécrophilie, sévices corporels en tout genres,…Rien n'est épargné au spectateur. Making Off y va à fond et crescendo dans le mauvais gout, il s'adresse donc à un public averti qui a l'estomac solide.

 Du point de vue technique, Making Off s'en sort bien. Le rythme du montage, le travail du son et des effets visuels sont concluants. 

Bref, Making Off est une mini leçon de cinéma trash, mis en boite par des passionnés qui mérite vision.

 

 

 

 

 

 Note : 18/20

 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

 

Editeur: Emylia.

 

 

DVD :Image: 1.78/Son: Dolby Digital 5.1/Langues: Français/ Sous-titres :Anglais/Bonus:commentaire audio,bêtisier,scènes coupées/ Copie Digitale/ 

 


11/05/2012

DESAXE (AXED)

Désaxé

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur,dvd,désaxé,axed,Ryan Lee Driscoll,Jonathan Hansler, Andrea Gordon, Nicola Posener,emylia, famille,sexy

Résumé :

 

Un père de famille d'ordinaire sévère se montre étonnamment très souple à l'idée de laisser ses deux enfants sécher l'école pour prendre un jour de repos loin de la ville. Toute la famille est aux anges, mais ils paniquent quand ils réalisent que le père compte bien faire de cette petite virée organisée, leur dernière sortie.

 

 

Réalisateur:Ryan Lee Driscoll

 

Scénariste: Ryan Lee Driscoll

 

Acteurs : Jonathan Hansler, Andrea Gordon, Nicola Posener,...

 

 

Pays :Angleterre

 

 

Année :2012

 

 

Durée:84 min.

 

 

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,editeur,dvd,désaxé,axed,Ryan Lee Driscoll,Jonathan Hansler, Andrea Gordon, Nicola Posener,emylia, famille,sexy

 

 

 

Critique :

 

Petit film de pétage de plombs, Désaxé met en scène un père de famille qui, suite à sa perte d'emploi, décide de trucider sa famille dans leur maison de vacances.

Reposant essentiellement sur les épaules de Jonatha Hansler, qui joue le père, Désaxé souffre du surjeu parfois outrancier de son acteur principal.

Le déséquilibre entre ce personnage fort et la platitude du jeu du reste du casting ainsi que sa non réactivité aux différentes situations qu'il vit rend le métrage peu crédible.

En effet, de nombreuses fois, les victimes ont l'occasion soit de fuir, soit de se débarrasser de leur bourreau, mais elles ne le font pas, ce qui parfois rend les scènes nonsensiques.

Ironique et comique parfois malgré lui, Désaxé n'en reste pas moins efficace. Le réalisateur, Ryan Lee Driscoll, ne s'encombre pas de longueurs inutiles rendant son film dynamique. Il arrive aussi à déstabiliser son audience en jouant le jeu de l'ironie tout en la contrebalançant par des actes extrêmement violents (filmés de manière subjective) tant physiquement que moralement. C'est bien simple, le père, méprisant et méprisable mais diablement déterminé,  ne reculera devant rien pour réaliser son plan tordu.

Bref, Désaxé est agréable à voir, parfois dérangeant, souvent risible mais vite oublié.

 

 

 

 

 Note : 12/20

 

 

 

Bande Annonce :

 

 

 

 

 

 

Editeur:Emylia

 

 

DVD :Image: 1.78/Son: Dolby Digital, DTS 5.1/Langues: Français, Anglais/ Sous-titres : Anglais/ Copie digitale

 

09/05/2012

LE JOUR OU LES HUISSIERS ENVAHIRENT L'UNIVERS CRITIQUE ET INTERVIEW DU REALISATEUR

LE JOUR OU LES HUISSIERS ENVAHIRENT L'UNIVERS

Ciné,cinéma,infos ciné, infos cinéma, résumé,réalisateur,scénariste,acteurs, pays année,durée,critique,note,bande annonce,éditeur,synopsis,david austin,Sigrid La Chapelle, Louis Le Goff, Maria Derrien, Nicolas Siouffi,Asm-prod, Créative Pictures, Cube Créative Computer Company,

 

SYNOPSIS

 

Alors que James Monnay, huissier acharné, effectue une saisie dans un vaste château, il touche un objet magique qui le propulse dans un monde parallèle. A peine arrivé, il tombe amoureux de Catherine, la promise du Roi et devient donc l’ennemi mortel de ce dernier.
James et Catherine tentent de s’échapper pour retourner dans le monde de Monnay. Mais le Roi, qui a besoin de Catherine pour un projet mystérieux et inter-galactique va tout faire pour les en empêcher.

REALISATEUR

David Austin

ACTEURS

Sigrid La Chapelle, Louis Le Goff, Maria Derrien, Nicolas Siouffi

ANNEE

2011

DUREE

27 min.

PRODUCTION

Asm-prod,.Coonyang Production, Creative Pictures.

LE COURT

Mariant esthétique et originalité, le court métrage de David Austin est d'une surprenante maitrise formelle. Véritable bonne surprise, Le Jour Ou Les Huissiers Envahirent L'Univers est aussi jouissif que son titre est énigmatique. Partant dans tous les sens mais en même temps parfaitement construit et donc cohérent, Le Jour Ou Les Huissiers Envahirent L'Univers nous conte l'histoire d'un super huissier qui durant une saisie dans un château se voit propulser dans un univers parallèle. S'en suit un mélange improbable de film d'époque, d'action, d'héroic fantasy, de comédie et de SF. On pourrait même y trouver une touche Ionesco dans l'accoutrement de certains gardes du monde parallèle. Un sacré foutoir généreux mis en scène par un réal passionné. Servi par des acteurs excellents et magnifié par des effets visuels convaincants quoique un peu kitchs pour certains   Le Jour Ou Les Huissiers Envahirent L'Univers vaut le coup d'oeil non seulement parce que vous allez passer un bon moment mais en plus parce que vous allez passer un bon moment sans oublier que vous allez passer un bon moment de spectateur. Bref, à voir.

BANDE ANNONCE

MINI INTERVIEW DU REALISATEUR

Fantasticmovies :Quel est le dernier film que vous avez vu qui vous a le plus marqué?


David Austin :Il y en a sûrement d'autres mais le premier qui me vient en tête

est "Inception" de Chris Nolan. Il réussit sur les deux "tableaux" :

à la fois sur le sujet, les thèmes et sur le côté "spectacle".

Il propose une histoire qui donne matière à réflexion, tout en 

l'inscrivant dans un développement assez classique qui donne

la part belle au divertissement. Il réussit un mariage efficace

de fond et de forme.

A noter aussi, "Un prophète" de Jacques Audiard, que j'ai découvert

directement en Blu-Ray et qui m'a scotché du début à la fin.

Et un film plus "vieux" : "Children of Men" que j'ai revu récemment et

qui, lui aussi, réussit brillamment sur la forme et le fond.

 

F: Quelles sont vos influences en tant que cinéaste?


D.A.:C'est difficile à résumer, j'essaye toujours de voir beaucoup de films,

des plus petits aux plus gros. L'éventail est très large donc ça va

de Lars Von Trier à James Cameron, de Chris Nolan à Paul Thomas Anderson,

ou aussi Wong Kar Wai, Kubrick, Mamoru Oshii, Audiard, Spielberg, Lynch...

il y en a tellement et chacun des films vus apprend quelque chose.

Et en fonction du film que je suis en train de faire, évidemment, certaines

influences sont plus fortes que d'autres. En l’occurrence, sur les "Huissiers"

je pensais surtout à Terry Gilliam, Tim Burton.

 

PETITE BIO DU REALISATEUR

 

 

Passionné de cinéma depuis l’âge de 8 ans (né en 1982), David Austin passe tout son temps libre à emprunter des caméras, faire des petits films et apprendre le montage et les effets spéciaux dans les années 90. Après quelques mois passés à l’ESRA en 2000, il monte l’association Creative Pictures à travers laquelle il réalise des clips et des courts métrages, tout en apprenant la photographie. En 2005, Creative Pictures devient une petite société de production dans laquelle David continue les projets photos, clips, courts métrages, films corporate, etc…, tout en développant des scénarios de long métrage.