28/09/2011

Dead Run

Dead Run

 

dead run.jpg

 

Scénariste:Michael Alan Nelson, Andrew Cosby

 

Dessin:Frabcesco Biagini

 

Couleurs: Matthew Wilson

 

Editeur: Emmanuel Proust Editions

 

Collection:Atmosphères

 

Nombre de planches:104

 

Avis:

 

Comics aux références cinématographiques très appuyées (on pense notamment à Mad Max) Dead Run, est un récit post appo ultra rythmé et très bien découpé mais manquant de profondeur scénaristique.

Les Etats-Unis, sont devenus un énorme no mans'land après une guerre nucléaire, terrain de chasse de méchants mutants.  La population survivante s'est réfugiée dans les grandes villes, devenues d'énormes forteresses. Le transport entre celles-ci étant limité à cause du danger encouru, seules quelques "inconscients" appelés les "transporteurs osent emprunter les routes faisant la jonction entre les différentes villes. 

Nick, un transporteur expérimenté, devra suivre la "Dead Run", une des voies les plus dangereuse, pour convoyer un "paquet spécial". Secondé par la jeune Becki, la fille du seul survivant ayant traversé la Dead Run, les deux compères devront essayer de survivre face à des hordes de mutants les pourchassant.

Le dessin à la foi clair et dynamique de Francesco Biagini, donne magistralement vie à un scénar convenu et peu original. Andrew Cosby, le scénariste, se contante du minimum syndical, oubliant de développer ses personnages. 

Emballé dans une édition cartonnée très classe, Dead Run s'avère agréable à lire, la forme surpassant de loin le fond.

 

Note: 15/20


Les commentaires sont fermés.