21/09/2008

The Mist: enfin une bonne adaptation d'un roman de Stephen King

The Mist


the mist 1

 

Résumé 

Tandis qu’une brume étrange semble envelopper une petite ville du Maine, David et son jeune fils sont pris au piège dans un supermarché en compagnie d’autres habitants. David ne tarde pas à s’apercevoir que le brouillard est peuplé de dangereuses créatures.

 

Acteurs

Thomas Jane: David Drayton/ Nathan Gamble: Billy Drayton/ Laurie Holden: Amanda Dumfries/ William Sadler: Jim

the mist 2
 

Critique

 

Les adaptations des oeuvres de Stephen King au cinéma sont rarement à la hauteur des écrits. Nombre de cinéastes se sont cassés les dents à vouloir retranscrire les histoires du romancier du Maine sur petit ou grand écran.

The Mist déroge à cette règle et se place parmi les meilleures transpositions cinématographiques d’un roman du King. Enfin.

Un brouillard épais envahit petit à petit un village du Maine (région des Etats –Unis) suite à une tempête. Les habitants sont pris au piège car dans cette brume se cachent des créatures sanguinaires.

David, coincé avec d’autres survivants dans un supermarché, essayera de protéger son fils et de retrouver sa maison.

 Frank Darabond, le réalisateur, nous emballe ce film de manière honnête.


the mist 3

Loin d’être un simple « survival movie », The Mist peut aussi se voir comme une étude sur la nature humaine et un brûlot contre les fanatiques. Les personnages coincés comme des rats vont petit à petit révéler leur vrai visage allant jusqu’à sacrifier l’un des leurs sans réelle raison si ce n’est l’aveuglement doctrinaire de certains qui voient en se geste un salut.


the mist 4

Outre son aspect sociologique, le film de Darabond est un excellent divertissement. Le rythme est soutenu, le jeu des acteurs est irréprochable  et la mise en scène est sans aucunes fautes.

Darabond va même savamment distiller dans The Mist, des clins d’oeils référentiels au cinéma de genre : on peu apercevoir une affiche de The Thing de Carpenter dans l’atelier de David, le brouillard cachant des créatures sanguinaires fait penser au The Fog lui aussi de Carpenter, les corps des victimes servant de nid à des araignées rappelle le Aliens de Cameron, etc.


the mist 5

Pour couronner le tout, la fin proposée par Darabond est une des plus noires de l’histoire du cinéma fantastique.

 

Les effets spéciaux approximatifs sont le seul point négatif du métrage.

 the mist 6

Bref, The Mist, est un film à voir.

 Killg

Cote : 18/20

 

Bande annonce

 

 

 

Commentaires

"la fin proposée par Darabond est une des plus noires de l’histoire du cinéma fantastique" : ça c'est bien vrai :s
c'est sans doute pour cela que ce film m'a laissé un petit goût amer mais bon... la performance des comédiens est impressionnante !

Écrit par : TOM | 22/09/2008

Toujours très pointues tes critiques.

Bonne journée.

Écrit par : .MichCiné | 25/09/2008

L0 JE SUIS D4ACCORD OOOH OUI? C4EST SUR LES VENDREDI 13 QUE CA SENTAIT PAS BON§

Écrit par : truckee | 25/12/2008

WAHOU JAMAIS VU UNE PEUR AUSSI "BROUILLARDE"

Écrit par : LILIANE | 02/03/2009

la fin est peut être trop excessive et selon moi elle a entièrement gâché le film qui pourtant était bien à la base.

Écrit par : fl | 20/05/2009

Les commentaires sont fermés.