25/05/2008

Planète Terreur (Planet Terror)

Planet Terror        

 

 

18759182_w434_h_q80  
 
 Deuxième film du double programme « Grindhouse » des sieurs Tarantino et Rodriguez, Planet Terror, tire son épingle du jeu. Là où Tarantino s’ « autocongratulait » avec son film « segment » Death Proof, Rodriguez, lui, veut faire plaisir au public. Et ça, Rodriguez, faire plaisir au public, il le fait bien. Aaaaaaaaaaaaa, quel pied. Voilà ce que je me suis dit à la fin de la vision de Planet Terror. Tous les éléments susceptibles d’intéresser le fan de genre sont présents dans le film : gore, gunfights, zombies, acteurs à trognes, actrices sexy, etc. Sans oublier les artifices utilisés par Rodriguez pour donner à son long métrage un style « grindhouse » : vieillissement de la pellicule, bobine manquante en plein milieu du film, travail de la lumière, etc. 

  planete_terreur_un_film_grindhouse_grindhouse_planet_terror_2006_reference
     Hé oui, Rodriguez sait y faire. Son film est bourré de références au genre ainsi que d’idées géniales. Comment ne pas tomber à la renverse face au fusil qu’arbore fièrement l’actrice Rose McGowan en lieu et place d’une jambe arrachée ? Comment ne pas succomber aux excès gores très funs de cette pellicule ? Comment ne pas rire aux éclats face à l’humour décalé du métrage ? Comment ne pas apprécier la fourberie de Rodriguez d’avoir supprimé une partie du film ? Ce choix assez déroutant, permet, en fait, au spectateur de jouer un rôle actif dans la construction de l’intrigue.   

 

 

  planete_terreur_un_film_grindhouse_grindhouse_planet_terror_
  

 

Un des points forts du film est sa mise en image. Rodriguez maîtrise les codes cinématographiques pour les détourner à sa guise. Là où réalisateur fait fort, c’est qu’il arrive à mêler (mieux que Tarantino) à une imagerie « old school » kitsch des 70’s  des C.G. I. invisibles (vieillissement de la pellicule, faux moignon de Cherry,etc.) ce qui permet au réalisateur d’immerger ses spectateurs dans un univers réel mais factice et ne pas faire sombrer son métrage dans le ridicule. Vous me suivez ? Ce n’est pas grave. Ne nous cassons pas la tête. Revenons au sujet principal : le film et son histoire.Ben disons que ça se résume à : gaz toxiqueàpopulation contaminéeàsurvivants essayent de survivre. Assez basique en fait. Du genre à alimenter les critiques acerbes de certains journalistes.Mais bon, que demandons-nous à une bonne série B ? C’est d’être fun avant tout.

Les acteurs surjouent volontairement sans réellement se caricaturer pour rester dans l’esprit « grindhouse » du film. Cherry (Rose McGowan) et Wray (Freddy Rodriguez)sont les deux héros amants. Elle se la pète avec son « fusil-jambe » tout en restant sexy et lui, le corps musclé, bardé de tatouages et de cicatrices, maîtrise la conduite d’une pocket bike et manie habilement les armes à feu. Block (Josh Brolin) est le genre de personnage que l’on aime détester. Médecin et mari maître chanteur n’hésitant pas à paralyser les mains de sa femme pour la tuer. N’oublions pas aussi la présence à ce casting 4 étoiles de Bruce Willis toujours aussi fringuant, de Naveen Andrews (Sayid dans Lost) et de Tom Savini (maquilleur attitré pour la plupart des métrages de Romero entre autre).

 Planet Terror est un film qui va à cent à l’heure rythmé par une musique assez rock signée comme à son habitude par le réalisateur himself.   Bref, c’est un film à voir absolument, un culte instantané, un petit bijou de série B. Killg   

   

    

Cote: 19/20 

 

 

 

 

 

planet-terror-rose-mcgowan
     Bande annoncehttp://www.youtube.com/watch?v=SQpXdSC4UFk     

17/05/2008

Le cinéma de genre

Voici un blog totalement dédié au ciné fantastique dont je suis fan. Vous y trouverez des critiques de films que j'ai pu voir soit au ciné soit tranquillement assis dans mon salon.

N'hésitez pas à poster vos commentaires.

donnie-darko-1-1024

12:00 Publié dans Accueil | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : critique, cine, films, cinema, info cine, critique cine, television |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | Killg